Blinnenhorn : raid de 6 jours: Val Bedretto, Cristallina, Basodino, Punta d'Arbola, Blinnenhorn, Val Bedretto
{{ '2010-04-18' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Blinnenhorn : raid de 6 jours: Val Bedretto, Cristallina, Basodino, Punta d'Arbola, Blinnenhorn, Val Bedretto
{{ '2010-04-18' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: medium

Rating

3.2
AD

heights

elevation_max: 3374 m

elevation_access: 1310 m

height_diff: +8300 m / -8300 m

Access

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 1310 m

elevation_down_snow: 1310 m

glacier_rating: easy

participants

François Goyon, Patricia Villeneuve

weather and conditions


4 jours de grand beau, 2 jours de mauvais (1er et dernier jour)


Bonnes conditions: poudreuse en Nord, Transfo ailleurs

personal comments

Superbe région au relief "alpin"; raid magnifique, varié et avec de bonnes conditions de neige.

1er jour: on chausse au départ (1300 m) mais longue montée au refuge Cristallina sous la pluie, puis sous la neige et dans le brouillard; heureusement qu'il y avait quelques traces de descente sinon, on ne trouvait pas le refuge. Non gardé mais chauffé et très confortable, nous y sommes seuls quelques heures avant d'être rejoints par une cordée de deux Suisses Allemands (francophones quand même) très sympathiques.

2ème jour: beau temps; on monte au Cristallina pour en descendre la face Est afin de descendre jusqu' à Corte della Froda puis de traverser ensuite le Poncione de Braga: à peine entré dans la pente (raide au départ), je déclenche une petite plaque de surface; il n'y a plus de risque mais on s'encorde pour descendre les 50 premiers mètres bien raides. Ca nous refroidit pour la suite et on décide de faire moins raide et plus facile: on passe le Passo del Naret (neige poudreuse excellente) afin de revenir au refuge et d'aller à la Cima di Lago, puis de redescendre sur le refuge Basodino; le passage raide vers 2500 m est plein Sud, bien chaud, la neige coule un peu sous les skis. Le relief est compliqué, assez raide et on est bien contents d'avoir des traces pour arriver au refuge. Accueil excellent, refuge très sympathique et belles parts de Polenta ! Peu de monde: nous sommes huit personnes (dont cinq français !), ambiance chaleureuse.

3ème jour: Traversée du Basodino, la star du secteur et c'est normal. Courte arête terminale à pied mais sans difficultés. descente plein N sur le glacier du Kastelberg en poudreuse; dès que la croute apparaît (vers 2600 m), on traverse à gauche pour chercher des pentes orientées au soleil et transformées. La remontée au Btta di Val Maggia est chaude et porte le dénivelé à 1875 m, Patricia approche de son record ! La descente face W est en neige excellente (transfo bien revenue) et nous arrivons vers 14h au refuge Maria-Luisa. Nous sommes à nouveau seuls, bientôt rejoints par un groupe de 7 français (encore !) qui traversent dans l'autre sens. Bonne cuisine, peut-être pas assez copieuse après une grosse journée comme celle-là...

4ème jour: traversée vers le refuge Claudio e Bruno. Ca commence par une descente de 400 m sur une piste en neige dure et ravagée par les traces durcies des motos-neige; on coupe le plus souvent possible les lacets de la piste mais la neige est dure et les pentes parfois raides... Très belle remontée par le vallon de Sabbione puis traversée du lac de Sabbione, long de 2 kms (ambiance Groenland). Longue montée vers la Punta di Ghaicciaio di Ban, coup de barre de Patricia (pas assez de pates la veille !) mais ça repart. Paysage grandiose et belle descente; mais la montée finale au refuge (bien chaude vers 14 h !) est rude... 1750 m pour une soit-disant journée de repos, c'est pas mal... L'accueil au refuge est très chaleureux, la cuisine copieuse et excellente.

5ème jour: vraie journée de repos (1250 m quand même) et en plus, on laisse le gros des sacs au refuge où nous revenons le soir. On traverse la Punta d'Arbola: montée face Est, descente par un petit goulet raide (100 m à 45° mais peu exposés) versant N. Grand beau temps et paysage immense (du Mont Blanc à la Bernina) avec une multitude de sommets inconnus pour nous. Patricia a cette phrase mémorable: "C'est grand, les Alpes !"; à cours d'inspiration moi aussi, je ne peux que rajouter: "Plus grand que les Pyrénées !", fin de citations. On remonte à la Punta de Sabbione; superbe descente en poudre puis en transfo jusque sous le refuge; on aurait pu éviter de descendre si bas, mais on n'a pas trouvé les freins sur la moquette... Encore une soirée musique: il y a une guitare et les Italiens adorent chanter, juste et à plusieurs voix en plus...

6ème jour: il fait beau le matin et on ne se presse pas pour démarrer, erreur ! Le mauvais temps arrive du Sud et très vite; la montée a beau être courte (650 m), les nuages nous rattrapent au sommet, dommage. J'angoisse un peu pour la decente, faciole mais très longue et sur une immense glacier heureusement très peu crevassé; ça se passe bien, le brouillard ne nous rattrape qu'au bas du glacier. la suite est encore très longue, heureusement, nous suivons à peu près une vieille trace qui nous guide jusqu'au refuge Corno Gries, vers 2300 m où le brouillard nous lache. La fin de la descente est encore longue (2150 m au total); la neige nous abandonne vers 1600 m, il ne reste plus que 6 kms à pied pour aller chercher la voiture.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca