Col de la Casse Déserte : Versant W - depuis La Bérarde - approche à véloski
{{ '2010-04-25' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Col de la Casse Déserte : Versant W - depuis La Bérarde - approche à véloski
{{ '2010-04-25' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: medium

Location

Rating

3.3
AD+

heights

elevation_max: 3483 m

elevation_access: 1740 m

height_diff: +1900 m / -1900 m

Access

public_transport: yes

snow

elevation_up_snow: 1740 m

elevation_down_snow: 1740 m

glacier_rating: easy

participants

Nicolas Hairon, Antoine

weather and conditions


Grand beau sans vent


Itinéraire emprunté

La Bérarde, montée au replat final du vallon des Étançons rive gauche (on chausse plus rapidement par ce versan), fond du vallon des Étançons jusqu'à un peu avant le refuge du Châtelleret, montée au col de la Casse déserte, descente du col versant E, traversée et montée au col des Neiges. Retour : le même itinéraire dans le sens inverse.

Conditions

Le regel était meilleur que [url=http://www.camptocamp.org/outings/217112/fr/les-rouies-voie-normale-par-le-glacier-du-chardon-approche-a-veloski]la veille[/url]. Le versan W du col de la Casse Déserte prend le soleil plus tard : nous n'avons pas hésité à pousser la ballade jusqu'au col des Neiges. Quant à la Grande Ruine, nous y avons pensé, mais les pentes de la voie normale ont pris le soleil très tôt, et nous avons préféré y renoncer.

Descente versan W du col de la Casse déserte : portage dans de la poudre dense les 50 premiers mètres, poudreuse jusqu'au bas du ressaut du glacier, neige transformée au poil jusque vers 2500m, et plus lourde en dessous.

Fréquentation

Une petite dizaine de personnes bouclant depuis Adèle Planchard. Personne à la montée : la course de ski-alpinisme Gaspard'in, initialement prévue ici, a été déportée dans un autre vallon...
Une quizaine de personnes dans le versan en face pour la montée du col du Replat.

timing

05h00 / 07h00

access_comment

Pour le retour en bus de Bourg d'Oisans, j'ai volontairement renoncé au bus au départ de Bourg d'Oisans de 15h50 afin de rester un peu plus longtemps discuter à la Bérarde.
J'arrive vers 17h00 à Bourg d'Oisans, et je vois qu'un bus journalier passe à 17h45. En réalité il s'agit du bus de l'Alpe d'Huez qui s'arrête à Bourg d'Oisans. Lorsqu'il arrive, il s'avère que ses soutes sont pleines ! Mince, alors...
Heureusement, le bus en provenance des Deux Alpes est arrivé juste après et disposait de place en soute. Il a tout de même fallu faire un peu de forcing auprès du conducteur pressé (qui n'aurait cependant pas sacrifié sa pause cigarette).
En résumé : les bus de l'Alpe d'Huez et des Deux Alpes ont souvent déjà des passagers à bord (surtout un dimanche soir), et donc des bagages en soute. Le bus au départ de Bourg d'Oisans est évidemment vide, mais part plus tard, à 19h30.
Véloskieurs, visez donc un bus au départ de Bourg d'Oisans !

hut_comment

Encore un bivouac cinq étoiles, avec tente, sur un replat au dessus de la route du parking de la Bérarde.

personal comments

Nicolas

Plus de photos

Cette sortie est la deuxième journée d'un week-end à la Bérarde. Voir le premier jour : les Rouies

Partis initialement sans idée précise, nous décidons de monter au col de la Casse Déserte, malgré l'arrivée prévue de la meute ! Motivés à bloc, nous partons avec de l'avance, et c'est à 800m/h que nous entamons la montée depuis le fond des Étançons. Au fur et à mesure de la montée, nous n'apercevons personne en contrebas : ça va, on les maintient à distance ! Un randonneur nous informe que le PG a déséquipé les cordes du col parce que la course a été déportée ailleurs. Notre rythme tombe juste après l'annonce de cette nouvelle pour le moins décevante... Du coup, nous avons eu la double trace pour nous tous seuls (personne d'autre à la montée du versan W du col ce jour là).

Le col de la Casse Déserte est grandiose, un de ces cols auquel on n'accède qu'en portant. Nous décidons d'aller voir le paysage depuis le col des Neiges, juste en face. Avec une ou deux heures d'avance, le sommet de la Grande Ruine aurait été envisageable. Mais nous reviendrons !

De retour à la Bérarde, organisateurs et concurrents en sont à la remise des prix. Un moment sympa au cours du quel je croise beaucoup de connaissances, y compris Frédi, momentanément descendu de son Promontoire pour cause de claquage musculaire.

À l'heure où tout le monde monte dans sa voiture pour redescendre, j'enfourche mon vélo. Ce qu'il y a de meilleur dans le véloski, c'est la descente ! On peut admirer à l'air libre les paysages, tout en tournant les jambes pour récupérer du ski.

Merci à Dominique, Jérémy, Antoine et Jérôme pour ce beau week-end à la Bérarde. Merci aussi pour votre sympathie à tous ceux que j'ai croisé sur la route du retour. Quelqu'un m'a même reconnu tandis que je rentrais chez moi depuis la gare routière de Grenoble !

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • de
  • en