Dôme de Neige des Écrins : Versant NE (Voie normale)
{{ '2009-08-05' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Dôme de Neige des Écrins : Versant NE (Voie normale)
{{ '2009-08-05' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

F     II 

heights

elevation_max: 4015 m

elevation_access: 3175 m

height_diff_up: 965 m

Access

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 3175 m

elevation_down_snow: 3175 m

glacier_rating: easy

participants

Breizou

weather and conditions


grand beau
chaud, même très chaud sur le glacier blanc l'après midi.
le 05/08/09 à 4h00 : 3°C dans la tente
chaud et sans vent durant toute la montée.
vent frais au sommet.


J1 :
départ du pré de madame carle vers 9h00. Il fait déjà grand beau, le ciel est bleu, la température déjà douce, les sacs déjà lourds. Et oui, nous avons tout le matériel de bivouac.
Nous sommes 2 cordées de 2.
Le chemin est une sorte d'autoroute jusqu'au refuge du glacier blanc, où l'on croise de bien peu farouches marmottes.
Au delà du refuge du glacier blanc, la foule n'est plus là. On prend pied sur le glacier blanc, on s'encorde, et à partir de la nous serons seul.
On suis un peu la trace en rive gauche du glacier, et dès le replat atteint on quitte la trace pour couper en ligne droite vers le col des écrins en passant par le milieu du glacier. Le glacier, est en neige, on passe au dessus de nombreuses crevasses peu ouvertes (de 10 à 20 cm, tout du moins en superface), pour cette remontée on est tous les 4 sur la même corde. Et au final, ca passe très bien.
Nous arrivons enfin au col des écrins vers 16h30. Le col même est déjà occupé par un groupe de 4 alpinistes, nous monterons les tentes sur un replat plus à droite. Bivouac 4 étoiles(à plat, de la neige bien blanche tombée 2 J avants pour faire fondre de l'eau, et une vue imprenable sur notre objectif du lendemain).
PS : il fait chaud, et ca parpine pas mal autour de barre noire (on voit bien les chûtes de pierres de nos tentes) et d'autres chûtes bien plus bruyantes sont entendues sans être visualisées (face sud des écrins ??)

Nuit de J1 à J2 :
premier bivouac au dessus de 3000m, sur glacier. Ma crainte était qu'il fasse un peu frais. Eh bien non, la nuit fut très confortable, avec une température minimum relevée dans la tente à 3°C.
Le réveil est mit à 3H30.

J2 :
après un copieux petit déjeuné. C'est le ventre bien plein que l'on se met en route vers 4h20 pour le dôme des écrins.
Une cordée est déjà engagée dans la face (nos voisins de bivouac, partis une bonne 1/2 H avant nous).
Après une courte descente nous rejoignons la trace de la voie normale pour entamer la montée sous la barre de séracs. Donc pas de pose ici, mais l'exposition n'est que de courte durée.
Nous pouvons maintenant apercevoir les frontales de ceux partis du refuge des écrins. (et là, plutôt bonne surprise, car on m'avait parlé d'un serpent de lampes frontales, mais en tout cas ce jour il est bien fractionné. Et pour parlé un peu de la fréquentation du jour elle était assez faible je dirais pour ce sommet. Alors bien sûr on est pas seuls, mais on ne se gêne pas, ca ne bouchonne pas à la rimaye.)
La montée se fait dans une trace de neige fraîche, avec une 15 cm de poudreuse.
La rimaye sous la barre des écrins est infranchissable (en tout cas aucunes traces depuis plusieurs jours) ; elle passe par contre très bien sous la brèche lory.
On se sépare alors (je rappelle que nous sommes 2 cordées de 2). Mon frère part pour la barre, et moi je continue avec ma partenaire de cordée vers le dôme que l'on atteint facilement.
Nous sommes seuls au sommet. La vue est splendide , le ciel est bleu, un léger vent frais est présent.
On attendra en vain une cordée pour nous prendre en photo (pour dire qu'il n'y avait pas foule).
La descente se fait par le même itinéraire, sans problème particuliers. Hormis peut être que le soleil commence à chauffer, et que même avec les antibotte ca fait des beaux paquets sous les crampons, et que donc si on ne fait pas gaffe ca glisse (ceci dit vu le paquet de poudreuse une chûte n'irait pas bien loin).
Après une pause au col des écrins pour récupérer nos affaires de bivouac, on redescend en vallée sans événement particulier à préciser.

Bref, une bien belle course, dans des conditions tip top.

timing

départ à 4h20 du col des écrins
sommet à 7h30

access_comment

accès par la route en voiture ou en navette gratuite depuis ailefroide.
grand parking au pré de madame carle.

personal comments

Bravo à Melle Breiz pour son premier sommet.

Personnelement je trouve cette montagne magnifique. Une fois le virage du glacier blanc passé, on est dans un autre monde.

Ah, et aussi, sans vouloir faire la morale, car je fais peut être moi aussi de belles bourdes sans le savoir. Evitez de faire votre debriefing sous les séracs, enfin la cordée donc je parle à quand même du bien se faire peur lorsqu'un gros glacon s'est décroché...(heureusement la montagne pardonne beaucoup et c'est un sérac sur leur droite et non dans leur axe qui s'est effondré).

Le reportage photo de la sortie :

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de