Rocher Blanc : Traversée Voie Normale >> Couloir NW de gauche >> Col du Mouchillon
{{ '2010-02-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Rocher Blanc : Traversée Voie Normale >> Couloir NW de gauche >> Col du Mouchillon
{{ '2010-02-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

4.2
D

heights

elevation_max: 2928 m

elevation_access: 1050 m

height_diff: +1875 m / -1875 m

Access

access_condition: cleared

hut_status: open_non_guarded

snow

elevation_up_snow: 1110 m

elevation_down_snow: 1050 m

weather and conditions


Grand beau au-dessus d'une mer de nuage à 1800m le matin, 2000m l'après midi.
Vent sensible au dessus de 2700m, et plus bas dans la combe par rafale.
Assez froid au sommet.


Itinéraire emprunté

Départ du parking randonneur au bord de la départementale.
Montée au Rocher Blanc par la voie normale.
Descente du couloir NW de gauche, puis du versant N du Col du Mouchillon. Traversée du ruisseau de la Combe Madame à 1500m.

Conditions

Voie normale en très bonnes conditions. Par contre la trace n'est pas optimisée du tout : si vous voulez visitez tous les plats du Rocher Blanc, allez-y :-) (et dès que ça monte, bam!, trace bien raide...)
Bonnes conditions pour le couloir : bien enneigé, mais neige irrégulière, et dépot sur le bas (10m obligatoire).
Excellentes conditions en versant N du Mouchillon. En négociant avec les arcosses on peut descendre directement jusqu'à 1500m.

Activité avalancheuse

Observés de petites coulées de purges dans des rochers en versant S.
Tous les couloirs à 40° et plus ont purgé, et une grande partie (80%) des pentes à 35-40° ont purgé aussi. Des cassures de plaque un peu partout : au sommet des couloirs, sous les rochers, sous les ruptures de pentes ventées.
Comme d'hab, toute la combe NW des Badonc (sous le Col des Badons) est parti en plaque, avec des cassures jusqu'à 2,50m d'épaisseur (mais sur 10m de long). Dommage, je n'ai pas pris de photo du dépot : très joli avec le soleil rasant, on aurait dit un énorme crumble i[/i].

Fréquentation

4-5 kiteurs sur la voie normale + une dizaine de skieurs.
Au moins une vingtaine de personnes en AR au Mouchillon ou en traversée S >> N.
3 personnes ont fait la même boucle que nous, avant nous.

location | altitude | orientations soft snow total snow comment
Forêt / 1100m >> 1300m / W / 15h15 5 à 20 cm 30 à 50 cm En forêt clairsemée et clairière : 5 à 20cm de poudre tassée humidifiée, sur croute portante, sur neige meuble. Sentier inskiable. 20m de portage à la descente pour atteindre une zone skiable hors sentier.
Bas de la combe / 1300m >> 1500m / W / 15h 30 à 60 cm > 50 cm Poudre un peu humidifiée (20 à 30cm de fraiche + ancienne poudre), sur dure. L'éboulement passe bien dans les 2 sens (déchaussage de 2m), mais ça se dégrade vite avec les passages. 10 de déchaussage à la descente sur le sentier, dans une portion mal enneigée avec des nouvelles rembardes en bois rendant la descente en escalier trop scabreuse à notre gôut (et en tout cas plus lente qu'à pied + manips).
Voie normale du Rocher Blanc / 1500m >> 2926m / W à NE / 10h à 13h 50 à 100 cm > 70 cm Fond de combes : poudre un peu tassée ou un peu cohésionnée. Rives : houle due au vent, recouvert de 10cm de poudre non ventée. De nombreux dépots de coulée ont abimé les pentes. Neige soufflée / tassée par le vent obligatoire au dessus de 2800m.
Couloir NW de gauche et combe NW / 2850m >> 2700m / 14h 20 à 60 cm Poudre assez tassée ou damée par le vent (irrégulière en petits skis). Sur le bas, 10 à 30cm de poudre sur dépot assez dure, heureusement le cône est large. Combe en houle recouverte de 10cm de poudre. Excellent ski en fat, moyen à bon en sintesi.
Versant N du col du Mouchillon / 2450m >> 1500m / N / 14h30 60 à 100 cm Poudre non ventée, à cohésion croissante en profondeur. Ce n'estpas encore la méga peuf, mais juste en dessous (super peuf). Excellent ski.

timing

9h >> 13h15 >> 15h30

personal comments

Bubu

Pas facile ce dimanche : il fallait monter pour voir le soleil, mais du coup il fallait trouver du plat pour éviter les risques importants. Et puis avec quand même des options plus raides au cas où. Et puis de la place car ce raisonnement, les 3/4 de randonneurs de l'Isère doit l'avoir fait, donc faut pouvoir faire chacun sa trace à 20 skieurs...
Bon ben sans aller trop loin, ça nous mène au Rocher Blanc tout ça... Et Josué est motivé car il n'y est jamais allé !
Ah ah ah, il ne connait pas le Rocher Blanc, tu vas voir comme c'est bien : la forêt merdique à la montée, l'éboulement en terre gelé, des plats qui n'en finissent plus, ah si derrière la bosse il y a... un autre plat, ouais ! Et rebolotte à la descente, en finissant par la forêt merdique, mais peut être boueuse à cette heure :-)) Rassurez-vous, je ne lui ai pas annoncé ça comme ça, tout d'un coup, je le distillais 2mn avant chaque point remarquable :-)

Par contre j'en ai chié : pas la forme, fatigué de la veille, mal reposé. Du coup je sentais l'altitude à partir de 2600m :-)) Final à 400m/h, mmmm comme c'est bon. Et Josué à 700m/h minimum, qui m'a attendu tout le long... et j'avais oublié le tendeur :-)

Pour la descente, ce n'était pas facile non plus la veille : je voulais retrouver de la grosse peuf comme au sommet de Val Pelouse (ou plus profonde si possible), mais il fallait aussi contenter mes prorideuses qui commençaient à en avoir marre de faire n'importe quoi. Ben ouais mais à mach 2 dans la grosse peuf, ça signifie une grande pente à 35-40° bien chargée... ça ne va pas être possible (de toute façon dans ces pentes la peuf ne nous a pas attendu pour descendre). Je leur promets donc de la neige trafollée par le vent à 20°, où j'irai le plus vite possible pour qu'elles se sentent utiles...
En arrivant sur la crête sous le sommet, zyeutage dans les couloirs NW : mais c'est que ça passe :-) A ce moment là, 3 skieurs descendent du sommet et s'engagent dans le couloir de gauche (à l'E du sommet). Très bon, ce sera même testé, nous pourrons donc envoyer ! Dont acte : en grandes courbes dans le couloir, non stop jusqu'au replat. Alors, heureuses :-))
Mais ce n'est pas fini : 1000m de super peuf nous attendent sous le Col du Mouchillon. Une dizaine de trace, mais assez rassemblées, nous n'avons pas eu de difficulté à trouver des hectares vierges. Et puis sous 1900m, personne n'avait osé négocier avec les arcosses du coin, qui étaient pourtant sympa aujourd'hui :-) Du coup, là ce fut carrément 1km[sup]2[/sup] de vierge.
Bilan : tout le monde est content.

En plus, comme j'en ai un peu bavé à la montée, j'ai un peu l'impression de mériter la poudre du Mouchillon, malgré que ce soit l'archétype de l'itinéraire à "poudre facile" (et donc sans trop de saveur).

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de