Frilihorn : De Ayer, par Barneuza
{{ '2010-01-23' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Frilihorn : De Ayer, par Barneuza
{{ '2010-01-23' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

2.2
PD

heights

elevation_max: 3124 m

elevation_access: 1520 m

height_diff: +1670 m / -1670 m

Access

access_condition: cleared

snow

elevation_up_snow: 1520 m

elevation_down_snow: 1520 m

participants

Jean-Louis Pitteloud, Olivier Zuber, Danièle Amos, Etienne Bayard, Yvon Rey, Romano Zamprogno, Stéphane Amos, Fernand Pitteloud, Poisson Philippe, Club du Samedi avec: , Christiane M. Jean-Claude V., Robert A.,

weather and conditions


Dans l’ombre jusqu’à 11h30. Froid, estimé entre –8 à –5 °C, petit bizet.
Puis chaud à très chaud dans la dernière montée.
Pique-nique au soleil, sans veste, sans vent.


Glacé dans la forêt, manque de neige par endroits.
Puis 15-20 cm de poudreuse dès le point 2'118.
Accumulations dans la combe sous le Col des Arpettes.

timing

07h50 de Ayer. 4h45 de montée.

personal comments

La montée dans la forêt toujours aussi rude.
Puis une longue traversée jusqu’aux Remointzes.
Passé sur le flanc droit du Torrent de Barneusa, sur des pentes très chargées (attention !). On confirme : rester au fond du vallon, en suivant le lit de la rivière.

Et les traceurs qui n’arrêtent pas – On fera la pause au soleil !
Oui, mais comme l’impression désagréable que plus haut, la limite ombre-soleil s’éloigne toujours de nous…
Puis, un grand moment d’émotion dans la lumière, dans un paysage à couper le souffle (c’est le cas de le dire après cette montée de la combe de Barneusa). Extraordinaire !

Merci aux traceurs : Jean-Claude, Robert et Etienne.
Au passage, il faut relever que certains, pourtant bien musclés, s’arrangent pour rester discrètement à l’arrière, à trafiquer le Ipod, à téléphoner à la cousine, et que sais-je encore ? Pas joli-joli, tout ça…

Panorama grandiose au sommet. Et grandiose est un tout petit qualificatif pour décrire cette multitude de montagnes à 360 °C.

Descente de quelque 800 m dans des pentes très chargées, presque trop.
Avec de belles gamelles pour (presque) tout le monde.
Mais pas des petites gamelles de type troufion en campagne, mais des chutes avec perte des skis, plongée en avant, apnée, poudreuse qui s’insinue partout, oui, oui…
Yvon a d’ailleurs donné le ton – et l’exemple ! dans la toute première descente, hi ! hi ! Mais la bonté et la mansuétude de ses compagnons ont atténué quelque peu sa douleur…

Pique-nique à la Remointze du haut, avec dégustation de quelques crus bien de chez nous, bonne humeur et beaucoup de rires !
Et on (re)mange son pain noir dans la traversée à flanc de coteau et dans la descente sur Ayer par la route forestière…

A samedi prochain !

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca