Les Mayes : Face NE - depuis le Rivier d'Ornon
{{ '2010-01-18' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Les Mayes : Face NE - depuis le Rivier d'Ornon
{{ '2010-01-18' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Rating

5.2
TD

heights

elevation_max: 2695 m

elevation_access: 1160 m

height_diff: +1540 m / -1540 m

Access

access_condition: cleared

snow

elevation_up_snow: 1160 m

elevation_down_snow: 1160 m

participants

Cédric Colomban

weather and conditions


Grand beau. Relative douceur. Quelques cirrus.
Vent de secteur NE (5 à 10m/s) au sommet.


[i]La totalité de l'itinéraire est skiable ce jour.
[/i]

  • Dans le tiers inférieur, il y a eu humidification de la surface du manteau neigeux, lors du dernier épisode perturbé. Il y a désormais une épouvantable croûte de regel cassante à pied ou en ski. En profondeur, pas la moindre cohésion, on s'enfonce jusqu'à toucher le sol. La skiabilité est exécrable. La descente est aussi éprouvante que la montée.

  • Plus haut, la situation change complètement. La neige est bien poudreuse. Il n'y a apparemment eu que très peu de vent. Quelques zones sont frittées mais uniquement sur quelques centimètres en surface. Le fond commence à se densifier, sûrement grâce à la formation de grains fins. Des départs linéaires (30 à 40 centimètres d'épaisseur/coulées de plusieurs centaines de mètres de longueur) se sont produits dans les dernières 48 heures au dessus de 2100m. Ce qui devait descendre est donc a priori déjà parti. Les "anciens" n'avaient décidément pas tort quand ils recommandaient d'attendre un jour ou deux après une chute de neige avant de ressortir les planches... La skiabilité est excellente. Un gros contraste avec la base du versant.

  • La face NE, quant à elle, est en conditions, et très tôt en saison. L'hiver 2009/2010 est surprenant. Le remplissage est très satisfaisant (seul un bref passage étroit comporte encore de la neige gelée). On trouve un mélange complexe entre des particules reconnaissables, des grains fins compacts ou non, et des grains à faces planes (voire des gobelets à proximité directe des rochers). L'ensemble offre une très bonne qualité de ski. Lors de l'ascension en revanche, gros "brassage" parfois jusqu'au nombril.

[b]--->[/b] Le risque avalanches annoncé par Météo France est de 3/5 (Marqué). RAS de mon côté.

location | altitude | orientations soft snow total snow comment
Le Rivier d'Ornon >> Combe de l'Ise (altitude 1500m) 40 à 70 cm 40 à 70 cm Croûte de regel cassante quasi-inskiable
Combe de l'Ise (1500m) >> Bas de la face NE des Mayes 40 à 70 cm 50 à >100 cm Neige récente parfois légèrement soufflée
Face NE des Mayes 10 à 100 cm 40 à >100 cm Neige froide assez variable

timing

De 8h45 à 16h15 (horaire global). Montée (vraiment) laborieuse en 5h30.

access_comment

Un peu de verglas ce matin sur la route du Col d'Ornon.

personal comments

La face NE des Mayes et le parcours suivi
La face NE des Mayes et le parcours suivi

Je surveille attentivement cette face depuis 5 ans. Pendant ces années, alors que j'habitais à ses pieds, les skis prêts à partir, elle n'a jamais été suffisamment enneigée pour cause de vent. Et cet hiver, elle l'est... La "mobilité douce" n'est donc pas encore pour aujourd'hui.
Avec cette descente, je pense avoir fait ma première Première. Champagne donc ! Je n'ai en effet pas trouvé de trace d'une réalisation passée ni dans des topos papiers, ni sur le Net. Les Mayes sont de plus un sommet secondaire avec un abord plutôt repoussant, généralement souligné par un enneigement déplorable. Et enfin, les riverains disent ne jamais y avoir vu un skieur. Alors, ça devrait le faire !
J'ai skié l'intégralité du parcours. Globalement un délice, sauf la Combe de l'Ise appétissante comme la tarte aux concombres. Après moult hésitations - pas évident de définir une cotation raisonnable - j'ai finalement opté pour une difficulté à 5.2 (car la pente concernée reste quand même assez brève : seulement 300 mètres de hauteur). Deux sections déversantes très exposées m'ont toutefois semblé bien difficiles, même en neige meuble, alors ponctuellement je retiens un S6. Je laisse le soin aux répétiteurs éventuels de confirmer ou d'infirmer mon appréciation.
L'ascension - comme la semaine dernière au Grand Galbert - a été tuante. Traçage très pénible avec cette absence de cohésion du manteau (enfoncement maximum : 130 centimètres dans des faces planes ! Il a fallu nager). Tout cela m'a fait perdre beaucoup de temps, et comme le téléphone ne passe pas dans cet endroit, mon "ange-gardien" a fini par appeler le Secours en Montagne... Si des membres de ce dernier lisent ces lignes, qu'ils acceptent mes excuses pour ce dérangement inutile.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca