Gargas : Traversée Sainte-Luce >> Corps
{{ '2009-03-08' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Gargas : Traversée Sainte-Luce >> Corps
{{ '2009-03-08' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: excellent

quality: medium

Location

Rating

2.3
PD+

heights

elevation_max: 2208 m

elevation_access: 885 m

height_diff: +1480 m / -1500 m

Access

public_transport: yes

snow

elevation_up_snow: 885 m

elevation_down_snow: 885 m

participants

Thomas Guiblain

weather and conditions


Grand beau


A la montée, neige fraîche en cours d'humidification. Descente du Gargas en neige lourde mais bien skiable. Sur le chemin de croix, neige croutée car déjà repassée à l'ombre. Sous 1300m, neige humide.

Altitude de chaussage: 1130m (Sainte-Luce)
Altitude de déchaussage: 1170m (Serre de la Croix)

timing

Départ: 9h30
arrivée 17h30

access_comment

Ligne de bus 4101 aux horaires intéressants pour randonner autour des arrêts. Pas toujours adapté à la pratique du ski de rando (arrêts à basse altitude et nécessitant quasi systématiquement une marche d'approche pour chausser...) mais en cherchant bien on trouve quelquechose !
[b]Attention[/b], cette ligne est [u]très fréquentée[/u], ne pas hésiter à appeler [url=http://www.transisere.fr]Trans'Isère[/url] si vous venez en groupe.

personal comments

Encore une superbe sortie avec Seb. Nous étions nos cobayes respectifs pour tester cette ligne de bus Grenoble-Gap et découvrir les environs de Sainte-Luce. Première surprise, le bus nous dépose en bord de route au milieu de nulle part. En fait, l'arrêt « Sainte-Luce » ne se fait pas dans le village, mais sur la nationale 85 au niveau de l'embranchement routier. Le panneau indique 3 kilomètres. En guise d'accueil, un couple d'aigle nous survole quelques minutes. Nous empruntons un sentier et une végétation inconnus, admirons derrière nous un point de vue original sur le Dévoluy. Nous humons à plein nez cette wilderness de la moyenne montagne abandonnée par les wagons de « peaux de phoqueurs ». Vraiment désert. Vraiment beau. Nous ne troquons les sandales contre les skis qu'à Sainte-Luce où l'enneigement devient continu. Notre ascension commence, lente. Seb est fatigué. Mal dormi. Au sommet de côte rouge, c'est moi qui ressens aussi la fatigue, crois avoir mal au ventre. Mais Seb veut continuer. « - Et ma sieste au soleil alors?! » Trop tard, Seb est déjà sur le Gargas, dans sa tête. Nous poursuivons notre baignade dans le calme parfait de la montagne, presque noyés dans la lumière de mars. Du sommet du Gargas, la descente vers Corps nous apparaît, évidente. Presque seuls au monde, l'émotion est forte, la vue du sommet fantastique, la descente de la face lumineuse. Nous sommes grisés par la sensation de liberté de pouvoir se dire au dernier moment: et si on allait à gauche plutôt qu'à droite, et la part d'inconnu qui nous attend aussi. Après les ultimes virages à ski, nous retrouvons ces superbes sentiers qui semblent avoir été oubliés par l'homme. Nous effectuons les derniers hectomètres de la remontée sur Corps au pas de course, et 2 minutes après notre arrivée à l'arrêt, le bus ouvre ses portes: mission réussie!
Sur la route, nous sommes victimes d'un de ces évènements qui fait que les TC ont toujours un petit goût d'aventure: le badge magnétique qui permet au chauffeur d'emprunter la rampe de Laffrey est hors-service! Nous devons faire demi-tour et passer par la Motte d'Aveillans... Retard à Grenoble: 1 heure.

Quelques photos ici

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de