Mont Ruan : Traversée Tenneverge-Ruan
{{ '2009-10-03' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Mont Ruan : Traversée Tenneverge-Ruan
{{ '2009-10-03' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

quality: medium

Rating

PD-  

heights

elevation_max: 2985 m

elevation_access: 955 m

height_diff_up: 2900 m

participants

skals, Julien

weather and conditions


Torrent d'accès au Pas Noir sec.
Pas Noir plus évident qu'imaginé.
Les croupes herbeuses du début ont subi le premier givre de la saison, ce qui a rendu le terrain glissant sur toute cette partie.
Passage de la Rigole relativement sain et pas trop humide.
Le passage le plus difficile est le grand cirque qui s'ensuit car la sente se perd en son milieu. Il faut alors effectivement traverser "au moins pire".
Vallon de Tenneverge exigeant tout de même car il n'y a pas de sentier.
Depuis le col, l'accès au sommet se fait via des gradins instables et des tas d'éboulis => avoir le pied marin!

timing

7h30 / 13h de course (courtes) pauses comprises pour l'aller-retour;
6h de course en style alpi (avec tout le matos) pour atteindre le Tenneverge.

personal comments

Eh oui, aller-retour il y a eu car nous avons cherché sans succès la vire qui permet de shunter l'arête lorsque celle-ci devient impraticable quelques dizaines / centaines de mètres après le sommet de Tenneverge. A mon avis, celle-ci, décrite dans le topo, n'existe plus telle qu'elle figurait "à l'époque".
Il y a bien un spit et une sangle au bout de l'arête mais j'ai jugé que nous étions un peu court avec nos 14m de corde sur ces rochers instables. Après avoir tourné plus d'une heure en vain pour trouver cette vire (des cairns subsistent mais c'est tout), nous étions passablement cuits physiquement et avons jugé que nous avions épuisé nos crédits chance pour aujourd'hui (l'accès au rappel est bien tendu!).
Le retour s'est donc fait par le Pas Noir, devancé par la traversée des cirques plus durs "à la descente" mais surtout avec la fatigue.
Beaucoup de gaz durant cette course, je crois qu'on l'aura compris, et un certain engagement également. Terrain toujours exigeant (un pas en avant deux en arrière dans les éboulis).
Au-delà des difficultés de parcours, le Pic de Tenneverge depuis Sixt était un rêve, un mythe. Les paysages sont grandioses, c'est une course majeure.
Reste que les glaciers fondent à la vitesse grand V et que ça fait bien mal au coeur lorsqu'on les découvre. Le topo sur leur traversée n'a plus vraiment lieu d'être...

[url=http://forum.grand-massif.net/viewtopic.php?f=11&t=2030]Compte-rendu intégral et photos[/url]

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • ca
  • it
  • es
  • en
  • eu