Sainte Victoire - Le Signal : Le Grand Parcours
{{ '2009-09-20' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Sainte Victoire - Le Signal : Le Grand Parcours
{{ '2009-09-20' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

D+  
5c
    P2 

heights

elevation_max: 969 m

elevation_access: 440 m

height_diff: +700 m / -700 m

participants

BertrandSemelet, Vincent J en tête (en tirant deux cordes à simple de 60m et les deux boulets qui y étaient attachés, bravo à lui...et dire qu'il n'avait pas grimpé depuis 3 mois...c'est beau le talent !), Agnès et moi. Personne d'autre en ce beau dimanche, curieux.

weather and conditions


Grand beau doux le matin, puis cumulus et petite ondée en attaquant la descente vers 14h30.


Ras, rocher déjà sec après les grosses pluies de la veille (nous avions remplacé les couennes de St Ser par une après-midi de glande humide à Aix...). En dehors du dièdre du haut, rocher étonnamment rugueux pour une telle classique.

Nous avons renoncé à descendre par le parcours noir depuis la brèche, extraordinairement glissant après une petite averse (marbré par les passages) pour faire le grand tour par la Croix de Provence et le Refuge Cézanne.

Equipement : le 1er point de L1 est au dessus du pas dur (un vrai V) à 5m du sol...c'est sans doute pour ça que le début n'est quasiment pas patiné ! La fissure au dessus de la partie rando (L3 sur le topo c2c) est plutôt celle de gauche vu du bas à notre avis, avec un oeil exercé on y voit pendre la cordelette blanche en haut. Il y a au total 3-4 pitons dans cette longueur, avec une bonne marge on peut se passer de coinceur. La traversée sous le toit qui faisait un peu flipper Agnès est en fait vraiment tranquille et facile à protéger...d'autant plus que nous y avons abandonné un stopper qui refusait de sortir ! Le dièdre dur de sortie est difficile et patiné et le relai au milieu des plus désagréables...

timing

Parking 8h, attaque 8h30, sommet 14h / 14h30, retour 16h45.

hut_comment

Nous avons dormi au gite de D. Gorgeon à Puyloubier, 35 Euros en 1/2 pension, bon accueil et bons repas, par contre ne pas escompter partir aux aurores le matin, c'est le sud. Trouver le gite planqué au milieu du village s'avèrera presque difficile que de trouver la bonne attaque de la fissure de L3

personal comments

La météo capricieuse nous a conduit à entamer notre semaine Alpes du Sud par la Provence, ce qui permettait à la fois de découvrir le calcaire légendaire de la Sainte Victoire et de retrouver un vieux camarade grimpeur dont la vie nous sépare hélas depuis trop longtemps...lui continue à courir le monde pour le CNRS comme glaciologue / paléo-climatologue (en se plaignant du coup d'être redescendu du 8a au 7a !), les hasards de l'existence nous confinent à un quotidien beaucoup plus rangé...

Le relai un peu spécial, confiné (voire acrobatique à trois !) et vieilli du milieu du dièdre sommital nous a rappelé nos années folles du Brésil il y a 20 ans, pendus à 3 ou 4 sur de gros clous de forgeron sur d'immenses dalles noire en pleine jungle. Sinon la voie nous a vraiment plu, on adore ce style d'ambiance un peu montagne alternant longueurs dures (pour nous...), arêtes faciles et morceaux de marche. C'est tout de même plus long que ce que l'on aurait cru, il y a bien une douzaine de longueurs (3 jusqu'au sommet de la 1ère tour, 1 dans la dalle intermédiaire avec de la marche avant et après, puis 2 entre la fissure à équiper (qui l'est d'ailleurs partiellement, 3 pitons aujourd'hui) et la traversée sous le toit, encore 2 sur l'arête et enfin les 4 dernières. Avec la longue et belle descente via la Croix de Provence et le Refuge Cézanne (un gros détour et 150m de remontée, mais qui permet de bien profiter de toute la Sainte Victoire), la journée est bien remplie.

Nous avons mis le cap le soir sur Sisteron (gite adorable à Peipin, chez Mme Imbert) pour une grande boucle à vélo N-S sur la Montagne de Lure le lendemain avant de poursuivre sur la Haute Ubaye (le projet initial, mais il a fallu attendre l'arrêt de la neige !) et enfin la Clarée en famille.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de