Mont Blanc : Par l'arête du Brouillard
{{ '2009-09-26' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Mont Blanc : Par l'arête du Brouillard
{{ '2009-09-26' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: good

quality: medium

Rating

AD+     IV 

heights

elevation_max: 4810 m

elevation_access: 1570 m

height_diff: +4053 m / -4593 m

Access

hut_status: open_non_guarded

snow

glacier_rating: easy

participants

Andrey, Hugues Duplantier

weather and conditions


J1 (25 Sep.) - beau, brumeux, coups de tonnère, grésil, puis beau / brumeux. Pas de vent.
J2 (26 Sep.) - brumeux, beau, coups de tonnère, neige dès le milieu d'après-midi, visibilité nul au sommet. Pas ou peu de vent.
J3 (27 Sep.) - brumeux, puis dégagé.
Globalement pas froid sur les 3 jours.


Rocher sec dans les partie raide de la voie (à part quelques glaçons après col Emile Rey) y compris dans presque toute la montée de point Louis-Amédée, rocher enneigé dans les passages en face nord (Brouillard / Baretti) et sur l'arête finale, quelques passages en glace tendre dans l'approche au refuge et dans la voie (un piolet a suffit), peu de neige dans les couloirs, plutôt des éboulis.
15 cm. de neige fraiche vers le Mont-Blanc de Courmayer.
Traces de pas entre col Majeur et le sommet.
Descente du sommet tracée.
Descente par le Gouter enneigée / plâtrée jusque vers 3000 m.

timing

J1: départ 6h 30, 8:30 de course.
J2: départ 5h, 14:50 de course.
J3: départ 7h, 5h de descente.

personal comments

Nous avons prévu de dormir à Eccles, puis au Vallot et descendre par Aiguilles Grises. Du coup, sacs de couchage, gaz et nourriture pour 2 nuits.
Montée à Eccles: nous avons hésité entre traverser l'Innominata ou bien passer par le glacier. Finalement, cela a bien passé par le glacier avec des passages dans les gradins et un rappel.
Les 2 bivouacs sont confortable et assez chaud, nous avons dormi dans celui du bas, pas besoin de sac de couchage, il y avait de la neige à côte, quelques gamelles, une collection de bonbonnes de gaz vide et un livre de cabane.
Grace aux indications du gardien de Monzino prises auparavant (car maintenant le refuge est non-gardienné) nous avons bien trouvé les 2 rappels de nuit. Arrivé au col, nous avons posé les sac et avons visité les 2 sommets "optionnels" (2h10 en aller-retour), puis attaqué les rocher secs, mais douteux avec les grosses pierres qui volaient (je pense qu'il y a bien des guides qui vont pas y emmener les clients!) et sortis à la pointe Louis Amédée. Le ressaut juste après (variante de droite) n'est pas dur du tout, mais ce n'est pas la fin. Il y a encore pas mal de mixte à remonter avec des passages sur le fil, puis la neige est arrivé, la trace est devenue pénible et la visibilité nulle, et surtout l'altitude se faisant sentir.
Nous avons du sortir les frontales pour ne pas perdre la trace à la descente.
Une nuit royale au Vallot (il faut un sac de couchage pour bien dormir). Un seul bémol, c'est qu'il y a déjà pas loin d'un mètre cube de détritus que les prétendant de Mont Blanc n'ont pas eu le courage de redescendre.
Il a visiblement neigé la nuit, et le matin nous avons appris d'un groupe de passage les prévisions météo prises la veille: couvert, puis 50/50. Et qu'il a neigé bien bas la veille.
La visibilité a été mauvaise. Dans cette situation nous avons préféré jouer la prudence et descendre par Gouter. Départ 7h, arrivés aux sons de cloches de midi aux Houches, taxi pour Val Veni 80 euro y compris le passage du tunnel.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca