Nadelhorn : Traversée Lenzspitze-Nadelhorn
{{ '2009-08-01' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Nadelhorn : Traversée Lenzspitze-Nadelhorn
{{ '2009-08-01' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

AD+     IV 

heights

elevation_max: 4327 m

elevation_access: 1790 m

height_diff: +2600 m / -2600 m

Access

public_transport: yes

snow

glacier_rating: easy

participants

BertrandSemelet, Raoul C (guide), Agnès et moi. 1 cordée speedée loin devant nous, 3 cordées lentes loin derrière.

weather and conditions


Excellent regel, puis grand beau chaud sans vent.


Neige dure jusqu'au Pt 3600m, arête ENE quasiment sèche ensuite jusqu'à la partie neigeuse de la fin qui est également en neige dure avec une tb trace (glace pas très loin sur quelques passages cela dit). Les courts passages de mixte vers le grand gendarme se font sans crampons avec un peu d'attention grace à une trace bien marquée. Descente au col Lenzspitze - Nadelhorn en mixte (crampons), arête de remontée au Nadelhorn sèche à 95%, on peut retirer les crampons. Descente du Nadelhorn au Windsjoch facile et rapide. Le glacier commence à s'ouvrir et la glace est proche par endroits, mais le tout reste bien pratiquable.

timing

Refuge 3h20 - Lenzspitze 7h20/7h30 - Nadelhorn 9h30 - Refuge 11h30 / 12h30 - Saas Fee 15h

access_comment

Nous avons pris le train à Berne, 2h jusqu'à Saas Fee.

hut_comment

Attention à la redescente de la via ferrata sous le refuge, elle est parfaitement équipée mais présente qques passages exposés nécessitant de rester concentré malgré la fatigue. Un alpiniste italien très expérimenté y a ainsi trouvé la mort récemment de retour de la face N de la Lenzspitze. Accueil bourru du gardien, typique des cabanes suisse-allemande (un peu dur quand on revient des montagnes du Lac de Come...), mais nourriture abondante et refuge très confortable malgré l'altitude de 3340m.

personal comments

Magnifique traversée, l'une des plus belles en ambiance et qualité de rocher que nous ayons eu l'occasion de pratiquer sur les 4000 Valaisans. On était presque tristes d'arriver déjà à la croix du Nadelhorn tant l'escalade de tous ces gendarmes, sur un gneiss rouge de rêve, était plaisante, sur fond de Weisshorn, Mont Rose & co. Vertical, priseux et facile, on se serait crus dans les Dolomites...

J'étais d'autant plus heureux qu'une sévère gamelle sur le Disgrazia 3 jours plus tôt avait failli mettre fin à la saison (voire pire...). Raoul a une nouvelle fois mené la course tambour battant, nous permettant comme à chaque fois de descendre les horaires des topos même à 3 sur la corde, le tout sans jamais trembler (enfin presque !).

Les collections de sommets ne sont certes qu'un exercice d'ego mal placé, mais j'ai quand même eu le plaisir de boucler celle des 4000 suisses avec cette Lenzspitze. Enfin tout au moins la short-list des "vrais" sommets tels que définis dans le livre "Altitude 4000" d'Abramovski et Schobinger. Quant à l'intégrale des 4000 des Alpes, je la laisse aux vrais alpinistes, n'ayant plus ni l'age ni le courage pour oser affronter le Mont du Brouillard ou la Blanche de Peuterey, qui plus est avec 2 gamins qui ont encore l'age de tenir à leur parents...

Après 6 jours souvent intenses d'affilée entre le Val Codera, le Disgrazia, le Legnone et la Lenzspitze, journée de repos à la maison dimanche (du jamais vu !) avant de retrouver Raoul au Muveran lundi et mardi.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • de
  • en