Pic Badet : Arête Sud Est depuis la Hourquette de Cap de Long après l'arête entre le pic d'Estaragne et le Campbieil
{{ '2009-07-19' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Pic Badet : Arête Sud Est depuis la Hourquette de Cap de Long après l'arête entre le pic d'Estaragne et le Campbieil
{{ '2009-07-19' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

F     II 

heights

elevation_max: 3173 m

elevation_access: 2079 m

height_diff: +1700 m / -1700 m

participants

Aurore

weather and conditions


Soleil soleil soleil


Parfaites

Quelques névés en montant à l'Estaragne depuis le Val du même nom et au pied du Badet. Le glacier du Pic Long est à pleurer ...

timing

07h00:Départ direction Val d'Estaragne
10h: Pic d'Estaragne
11h: Campbieil (passage en crête hors sentier)
12h: Hourquette de Cap de Long après une descente à vue dans le pierrier
13h30: Sommet du Badet
14h30: pied du glacier du pic long
15h30: Pic Maubic
17h30: Sentier qui retourne à Cap de Long et "fin" du pierrier (et pleurs)
19h30: Retour Val d'Estaragne

personal comments

M'étant trouvée à cours de binôme/ami pour une sortie alpi, je me suis rabattue sur de la rando. La vallée d'Aure étant une de mes préférée (bien que je ne connaisse pas toutes les vallées pyrénéennes), je suis partie là-bas dans l'idée de parcourir une jolie crête ...

La montée à l'Estaragne fut un délice. Il y avait même des marmottes pour m'encourager. Il y eu un passage un peu délicat avec un névé gelé au milieu d'un pierrier. J'ai traversé puis retraversé ce névé (lentement pour ne pas mettre les crampons) pour rejoindre une vire herbeuse sur la droite, avant de retrouver le chemin. Rien d'exceptionnel. Peu avant le sommet, j'ai été rejoint par un "troupeau" (une bonne trentaine voire plus) d'espagnols avec un guide. Il est vrai que je ne vais pas très vite et que je suis assez contemplative, donc il est assez facile de me rattraper. Il y avait avec eux un spécimen mâle français qui caracolait et me disait, en me montrant son topo sur son joli livre ("et ta carte IGN elle est où?"), qu'il était bien content d'avoir trouvé ce groupe car il croyait être perdu. Mort de rire comme dirait l'autre ...

J'ai tracé vers le bas (pierrier) en les laissant prendre leur collation au sommet (3006m), afin de les éviter. Au col entre l'Estaragne et le Campbieil (2922m), je décidai de suivre la crête. Je partis sur la gauche, suivie par le spécimen. Le début de la crête est formé par une espèce de mini éperon et ça ne passait pas. Je redescendis donc puis réattaquai la crête, toujours suivie par le spécimen. Le cheminement légèrement à droite (est) du fil de l'arête se fait sans problème. Il faut à un moment basculer à l'ouest (aérien +++) avant de rejoindre le fil. C'est magnifique! Ça n'a pas été l'avis du spécimen qui m'a avoué sa peur et est redescendu sur le sentir avec le troupeau. Sur le fil, on assiste à un changement spectaculaire de couleur de la roche (du gris au rouge). J'en suis restée rêveuse ...

Pas de problème particulier jusqu'au sommet du Campbieil (3173m) puis descente à la Hourquette de Cap de Long (2902m) hors sentier et dans du pierrier fin. Quelques hidalgos m'ont fait sourire ... ("Oui moi, tu comprends, après avoir été gravir des 5000 ou 6000 (je ne sais plus) au Pérou, c'est de la rigolade" ... Leur guide aussi devait se marrer).

À la Hourquette, je continue en suivant l'arête selon l'itinéraire décrit. Je grimpe le dernier ressaut du pic Maou (III) (3074m) sans problème (pas de corde mais bonnes prises malgré un rocher globalement foireux). Ce dernier ressaut est impressionnant, c'est un gros bloc beige qui contraste avec le reste du rocher environnant.

Puis je poursuis en direction du pic Badet. Là, c'est plus aérien (et le rocher est toujours foireux). C'est une promenade splendide à 3000m! Je croise à mi-chemin un promeneur des cimes (comme moi). Il me conforte dans mon idée de ne pas pousser jusqu'au Pic Long. N'ayant pas de corde (j'ai potassé et je sais qu'il faut souvent finir en rappel), je ne pensai pas pousser jusque là.

Après une pause contemplative (encore une) au sommet (3160), je redescend. Me viens alors l'idée saugrenue (et merdique) de traverser pour monter au Maubic en rejoignant l'arête de Cap de long. Je traverse donc au niveau de la moraine (2869). C'est caillasse et compagnie et ce, jusqu'au sommet du Maubic (3058m).

Jusque là, tout va bien: le temps est au grand beau, l'arête fut magnifique avec des changements de couleur de la roche (rouge sombre/gris/noir/beige) à (me) couper le souffle, vision à 360° sur tous les sommets environnants etc etc etc.
Je vais moins rire en descendant à travers ce fatras rocheux. Même après avoir rejoint le sentier qui descend puis longe Cap de long, il y a des passages "rocheux". J'arriverai à ma voiture avec la cheville endolorie, cette p....n de cheville qui me gonfle depuis plus de 6 mois (avec passage régulier chez l'ostéo).
Au vu du résultat de ma promenade, je décide de renoncer (pour cette fois) à celle que j'avais envisagé pour le lendemain. Cela me donnera une occasion de revenir ...

Je passe la nuit là-haut. Je continue mon étude sociologique en observant les touristes qui montent au lac dans leur superbe voiture bien propre (citadine ou 4x4 ou campingcar) et, voyant qu'il n'y a rien là-haut (pas de Multiplex ou autre ... Quelle honte!) redescendent entre 5 et 30mn après.
Le lendemain, RAS. Petite anecdote du jour: des promeneurs (5) venus pour faire une balade à l'Estaragne dans la journée (bonjour le bilan carbone) qui viennent me réclamer de la crème solaire (et me proposent des barres énergétiques en échange). Comme quoi, je suis pas seule à être blonde ...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de