Barre des Écrins : Directe Coolidge, depuis le Pré de Mme Carle
{{ '2008-06-29' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Barre des Écrins : Directe Coolidge, depuis le Pré de Mme Carle
{{ '2008-06-29' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: overcrowded

condition_rating: good

quality: medium

Rating

AD     III 

heights

height_diff: +2315 m / -2315 m

Access

access_condition: cleared

hut_status: open_guarded

snow

glacier_rating: easy

weather and conditions


Grand beau le matin. Puis nuages à partir de 10h. Chaud, pas de vent.


[b]Itinéraire emprunté[/b]
Depuis le bivouac sur le Glacier Blanc, montée classique par la directe Coolidge. Descente par une pente (45°) un peu à l'W du sommet, puis en traversée vers l'W dans le bas de la face. Retour par l'itinéraire classique du Dôme.

[b]Conditions[/b]
- crevasses bien bouchées sur le Glacier Blanc et assez bien bouchées dans la montée au Dôme
- regel médiocre sous 3500m environ
- bon regel au-dessus de 3500m
- la rimaye peut se franchir en au moins 2 points pour rejoindre la directe Coolidge : le plus facile est un peu à gauche des traces principales, par un petit pont de neige (jusqu'à quand...)
- bonnes traces dans la directe Coolidge, presque tout en neige dure, sauf quelques petits passages avec glace sous-jacente ou 1 ou 2 cailloux à franchir.
- le début de la pente de descente est en neige ; dans la traversée descendante pour rejoindre , il y a quelques passages en glace, mais toujours de bonnes marches.
- saut de rimaye pour rejoindre l'itinéraire du Dôme, mais il y a peut-être plus facile (des personnes sont montées par cette traversée)

[b]Dans le secteur[/b]
- l'arête W de la Barre semble avoir été tracée depuis le haut, mais peu de passages. C'est encore très enneigé, donc pas vraiment en conditions normales.
- l'arête NE de la Barre ne semble pas tracée, et aussi très enneigée
- le couloir de Barre Noire est tout en neige (fait par au moins 2 cordées)
- le couloir S de Roche Paillon est encore en neige

timing

Montée : 4h25 >> 8h
Descente : 8h15 >> 11h20 (au bivouac)

hut_comment

D'après les échos qu'on a eu (bondé), bien contents de ne pas y être allés :-)

personal comments

Loïc
On a eu un peu peur : on a cru à un moment avoir perdu Mme Temps (pour son retour à la montagne...).
Déjà on n'entend pas nos montres (à 3h). Coup de chance, François nous réveille 10 minutes plus tard. Mais on met un temps fou à tout ranger et à se préparer. Et Mme Temps n'est pas dans le coup : réglage des crampons, baudrier et guêtres mal mis,... et finalement on l'attend presque. Si bien qu'on se retrouve derrière le début de la meute partie du refuge.
Pour rattraper le temps perdu à l'allumage, je me laisse convaincre de suivre la méga trace qui passe sous le sérac qu'on a entendu tomber 2 fois dans la nuit (brrrr), plutôt que de passer par la pente plus à gauche non tracée et un peu plus crevassée.
On accélère un peu sur le plat et la montée pour se replacer en tête de peloton ;-)
Petite hésitation pour franchir la rimaye, qui finalement se passe bien par un petit pont. Faut juste avoir confiance.
La Directe Coolidge est la place à la mode : 3 cordées devant nous (plus efficaces à la rimaye), et quelques unes derrière. A part quelques morceaux de neige et un belle pavasse qu'on a fait partir (désolé), ça bombarde pas trop.
La montée aura finalement été assez efficace (même sans boost de Mme Temps). Mais toujours pas de Mme Temps à l'oeuvre, qui profite d'une de mes remarques comme quoi on n'est pas à la bourre, pour négocier une descente en moulinette des 50m en neige à 45°. Ce qui est moins rapide qu'une descente à corde tendue. On en profite même pour regarder les skieurs (3-4 aujourd'hui) descendre la face.
Après le saut de rimaye, on retrouve enfin Mme Temps : c'est parti pour une descente en 35 minutes jusqu'au plat du glacier. De retour au bivouac, j'ai 35 minutes top chrono pour manger (ce qui en temps normal prend déjà au moins 35 minutes) ET ranger mes affaires. Décollage à 12h avec pour objectif 15h à la voiture... Il est vrai que Mme Temps a un train à prendre à 19h21 à Grenoble. Avec presque 1h de bouchon au Péage de Vizille, on arrivera finalement 15 minutes avant le départ du train. Comme quoi Mme Temps avait raison : toutes les minutes étaient comptées.

A part ça, j'ai gagné le kikonnaiki. 1-0-0 seulement, mais ça fait du bien après la déculottée infligée par Simon le WE dernier à la Bérarde (repère de Gumistes).
On a été gâté pour notre 1er "bivouac intégral" (= sans tente) sur neige/glacier. Pas de vent, on n'a pas eu froid, sans quand on s'entête à vouloir dormir en T-shirt ;-)
Pour ma 2e tentative de pâtes à plus de 3000m sur glacier, c'est nettement moins pire que la dernière fois, mais c'est pas de la haute gastronomie non plus.

Objets perdus
J'ai perdu une broche à glace qui pendouillait à mon baudrier (Charlet Laser), sans doute dans les glissades en bas de la descente du Dôme. Si jamais quelqu'un l'a récupérée...

Liens
Un autre compte-rendu et une petite vidéo du week-end sont disponibles ici.
Mes photos sont visibles .

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca