Piz Bernina : Depuis Marco e Rosa
{{ '2008-05-03' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Piz Bernina : Depuis Marco e Rosa
{{ '2008-05-03' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: overcrowded

condition_rating: excellent

quality: medium

Rating

4.2
D

heights

height_diff: +675 m / -1660 m

Access

hut_status: open_non_guarded

snow

glacier_rating: easy

participants

Mirka Dessauges, Luc

weather and conditions


Nous sommes partis sur 4 jours:
J1: jeudi, résidus nuageux sur les sommets, mais généralement beau. Ce qui a permis aux 20cm de neige tombés la veille de se tasser rapidement.
J2: vendredi, très beau temps et doux, pas de vent.
J3: samedi, le vent se lève en soirée de J2. Le matin à Marco & Rosa ça souffle en tempète (vent du nord), impossible de partir tôt le matin, on attend. Vers 9h, ça se calme gentiment, à midi presque plus de vent. Nombreux voiles nuageux toute la journée.
J4: dimanche, couvert. La Piz Palu ne se dégagera pas, seul de temps en temps on apercevra la Piz Bernina.


Superbes conditions dans tout le massif de la Bernina. La neige y est en abondance, donc les glaciers très crevassés sont parfaitement bouchés et il n'y a pas l'ombre de glace sur tous les parcours visités. En face sud la neige est bien transformée jusqu'à 3000-3500m d'altitude et en face nord elle est restée très froide encore, mais difficile à skier, souvent travaillée par le vent en surface. Toutes les classiques sont tracées, avec une trace de rêve rendant la progression rapide et moins technique.

timing

J1: 6h Coaz - Marco & Rosa
J2: 3h aller-retour pour la Piz Bernina depuis Marco & Rosa
3h pour traverser Piz Palu depuis la remontée sur la Bellavista
J3: 3h Piz Misaun

access_comment

La télécabine du Corvatsch ne fonctionne plus que jusqu'à la station intermédiare.

hut_comment

Cabane Coaz: magnifique, on y mange et dort très bien, les toilettes un grand luxe.
Cabane d'hiver Marco & Rosa: en bon état et propre, 20 places, les couvertures sont en abondance (sauf peut-être pour 20 personnes), mal isolé (il y faisait 3 degré l'après-midi avec le soleil) et -1 la nuit, prévoir tout le matériel pour la popotte (casseroles, réchaud, ...).
Cabane Boval: on y mange et dort (duvet) très bien, par contre les toilettes pas terribles.

personal comments

Superbes 4 jours passés aux Grisons. Depuis quelques années déjà, j'ai été attirée par ce massif, admiré souvent en été à vélo ou en promenade depuis le Parc National. Et voilà, le moment est arrivé de le parcourir finalement à ski et non pas à pied comme je l'ai toujours pensé. C'était d'ailleurs un très bon choix, car le massif se prête bien au ski. Nombreuses possibilités de traversées, nombreux sommets accessibles à ski, bref il faudra revenir...

Pour ce premier contacte, j'ai voulu traverser tout le massif. On a donc opté pour un accès au Piz Bernina depuis le vallon de Roseg et la cabanne Coaz, pour terminer à la Diavolezza avec la traversée du Piz Palu. Je crois que souvent ça se fait dans l'autre sens, mais 2 raisons m'ont incitées à choisir ce sens: 1) vu la nouvelle neige fraiche, la traversée de la Piz Palu le vendredi ne serait pas évidente, et 2) je préférais faire le couloir sous la cabane Marco & Rosa à la montée plutôt qu'à la descente, suivant les conditions (glaces ou trop de neige).

Voici donc notre parcours:
J1: accès à la cabane Coaz depuis la station intermédiate du Corvatschbahn. Arrivée en train vers 12h30, nous chaussons les skis vers 13h30. Le gardien nous assure que nous pouvons passer dans l'après-midi malgré le risque de coulée de neige humide. Heureusement un grand groupe nous précède et nous fait la trace jusqu'à la cabane. Avec nos gros sacs, on préfère s'économiser ce premier jour. On traverse à flanc des pentes raides, mais heureusement rien de bouge...

J2: traversée Coaz - Marco & Rosa. Le gardien n'est pas très optimiste pour la montée à Marco & Rosa par le couloir vu la neige fraiche. On décide quand même d'essayer, mais à condition d'être au plus tard à 10h au pied du couloir (il faut compter 4h depuis Coaz jusqu'au pied). Tout le parcours est à tracer et personne n'est pressé, car toutes les cordées font la traversée sur la cabane Marinelli. Nous partons devant. Le glacier est fort heureusement parfaitement bouché. On fait l'impasse sur la Piz Sella (dommage) pour être sûr d'être à temps au pied du couloir. Arrivé au col Sella, nous voyons 3 minuscules points dans le couloir, des gens venant de Marinelli montent. Super, nous pourrons donc accéder à Marco & Rosa. Il nous faudra 2h pour remonter le couloir. Celui-ci est en très bonnes conditions, les premiers 100m se montent à ski, puis crampons-piolet (un piolet suffit). Il y juste une rimaye à franchir, mais ça passe bien. Nous passons l'après-midi à se dorer au soleil et à fondre de la neige pour les gourdes. A 15h, 4 Lucernois arrivent pour également passer la nuit à Marco & Rosa, ils sont montés depuis la cabane Boval (itinéraire en très bonnes conditions aussi) et ont fait le Piz Bernina. La soirée est très sympa malgré le froid qui règne dans le bivouac, mais le vent se lève.

J3: montée Piz Bernina et traversée du Piz Palu. Au réveil à 5h, un vent terrible gronde, toutes les traces sont effacées. On décide d'attendre pour voir si le vent se calme, c'est trop horrible de penser que si prêt de la Bernina, on devra peut-être y renoncer, malgré un soleil radieux. L'amertume nous gagne, on regrette de ne pas l'avoir fait le jour précédent dans l'après-midi. Les heures sont longues et il fait si froid au réveil dans le bivouc. A 8h, il faut vraiment prendre une décision, les raffales semblent s'espacer. On se prépare et les premières cordées de Boval et Marinelli arrivent. A 9h on part et on décide de tenter la Bernina malgré le vent. Arrivé au dépôt des skis, le vent semble déjà plus qu'un mauvais souvenir. On monte vite, suivis et précédés d'autres cordées. Pas besoin d'escaler le III de l'arête, une superbe trace monte directement dans la face est (environ 100m à 50 degres), puis on suit l'arête effilée jusqu'au sommet. De retour vers les skis vers midi, on n'hésite pas longtemps pour enchaîner la traversée du Piz Palu. Le vent du nord peut amener des nuages et demain on sera à nouveau coincé à Marco & Rosa au froid. C'est parti, 3h plus tard, on sera de l'autre côté du Piz Palu. La traversée est très bien tracée et en très bonnes conditions, mais quelle traversée. La descente du sommet Ouest est à couper le souffle. 15 minutes, 30 minutes, je ne saurais dire où le cerveau s'arrête, le souffle est coupé, on ne pense qu'à ses pieds, son équilibre, ne pas s'encoubler, malgré les skis sur le sac et le vent... Woua! quelles émotions! Arrivés sous Boval, on rencontre avec joie les 4 Lucernois qui avaient également dormi à Marco & Rosa. Ils nous ont précédé d'une heure au Piz Palu et avaient fait le Piz Zupo avant.

J4: Piz Misaun. On décide d'aller au Piz Morteratsch avec 2 des 4 Lucernois qui après continuent sur la cabanne Coaz pour faire le Piz Roseg le lendemain. Le matin tout est bouché, on était si content de notre décision du jour précédent. La montée au Piz Morteratsch n'est hélas pas si efficace qu'on le pensait. La fenêtre n'est pas tracée, alors nous faisons tout le tour du Piz Misaun. Il faut 2 passages de Lücke pour rejoindre l'itinéraire directe. Et là 200m de descente nous attendent à nouveau, puis une autre Lücke avant d'arriver enfin sous la pente sommitale. Le temps nous manquant (nous devons encore faire 6h30 de train pour renter), nous devons hélas renoncer à poursuivre, et nous nous contentons du Piz Misaun. Snif! surtout que la descente de la cabane Boval n'a pris que 30 minutes finalement...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • it
  • en
  • de
  • eu