Grand Eulier : Couloir W de l'antécime W + traversée S-E du Grand Eulier
{{ '2008-04-12' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Grand Eulier : Couloir W de l'antécime W + traversée S-E du Grand Eulier
{{ '2008-04-12' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: average

quality: medium

Rating

4.1
D-

heights

height_diff: +1310 m / -1310 m

snow

elevation_up_snow: 1400 m

elevation_down_snow: 1400 m

weather and conditions


Nuages puis brouillard persistant

location | altitude | orientations soft snow total snow comment
couloir W (10h45/11h15) 20 cm Poudre en cours de transformation adhérent faiblement sur un fond de trafolée gorgée d'eau

personal comments

La subjectivité étant de mise, je laisse aux z'amis le loisir d'ajouter leur propre perception des choses…

Rozenn

La journée avait mal commencé car Mr P., intimidé par mes précédentes remarques sur son collant, avait décidé aujourd'hui de s'en abstenir. Il n'était venu cependant ni à poil ni en string zèbre (beaucoup plus distinctif que le trivial léopard) mais dans une banalité sombre et non moulante qui ne sied guère à son rang. Je n'avais donc pas de point focal à mâter. Aussi, traînai-je péniblement une pointe de lassitude dans la remontée de Casserouse, la quatrième dans une saison qui se résume par le chiffre inoui de 5 sorties.

Il faisait étrangement pas-mauvais. Mais, qu'on se rassure, cela ne dura pas. Les nuages, puis le brouillard vinrent nous envelopper. C'était là un hasard bienheureux. Je me réjouissais d'être dans l'impossibilité de distinguer la perspective de la pente qui nous attendait.

Lorsqu'il fallu quitter l'autoroute qui monte à la Brèche Robert et se mettre à tracer, Mr P., qui jusqu'alors menait la marche, fut subitement pris comme qui dirait d'une envie de pisser, se traduisant chez lui par une fringale subite. La fréquence de ce phénomène laisserait à penser que Mr P. a un estomac à la place de la prostate, ce qui à un âge avancé ne sera pas un désavantage. S'ajouta à cette fringale une passion tout aussi soudaine pour l'art photographique… Toujours est-il que ce fut Chéri-chéri qui s'y colla. Suivi d'Agnès qui gémissait à chaque conversion où, faute d'adhérence de la neige fraîche sur le fond humidificoté, elle perdait la moitié du dénivelé qu'elle venait de gagner. On s'accorda pour continuer skis sur le dos. Simon vint au secours de Chéri-chéri sur la fin du couloir. Il ne semblait plus vouloir s'arrêter, à un point tel qu'on se demanda s'il allait passer de l'autre côté de la corniche voir ce qui s'y passe.

Le départ du couloir fut partagé entre l'indécision et la politesse. Ces messieurs aguerris devaient-ils ouvrir la voie à ces mesdames s'initiant à ce genre de jeu, au risque de leur ôter le peu de poudreuse qui adhérait encore après leur montée ou bien devaient-il sagement jouer les voitures balais. On inclura dans ces mesdames Mr. P. qui, sans ses attributs vestimentaires moulants et rasé de près pouvait aujourd'hui se fondre dans notre équipe féminine. Aucun arbitrage démocratique ne fut trouvé. La discussion cessa lorsque sans mot dire Sof se lança. Après un petit dérapage. Agnès suivi. Après un petit dérapage. Le dérapage, comme son nom l'indique, ça râpe. Les messieurs n'étaient pas contents du tout. Surtout Chéri-chéri qui avait revêtu son masque de drosophile tueuse de néon. Je suivis. Et je tiens à signaler que tout en haut du couloir, oui, oui, tout en haut, là ou personne n'osa, surpassant une exposition extrême au risque de chute sur le sapin qui me barrait la route, je fis un splendide tourne-à-droite en stem avec amortissement de la fesse droite. Ensuite, l'air de rien, mine de pas grand-chose, ni vue ni connue, je fis une conversion en guise de tourne-à-gauche. Puis, un petit dérapage. Suivi d'un autre petit dérapage. Vraiment pas grand-chose. Après avoir bien étudié la pente, j'ajoutai un petit dérapage. La mouche tueuse avait de gros sourcils pas contents. Je fis alors quelques délicats pas en escalier. La mouche m'attaqua. Si, si. Elle vint vers moi dans des tourne-à-gauche-droite effrénés et, sans me percuter, acheva sa course tout en bas du couloir. Simon tenta de la rattraper. Mr P. en était tout bouleversé. Je le laissai retrouver ces esprits et me décidai à faire les choses normalement, c.a.d. à skier. Après avoir vérifié l'absence de toute autre mouche tueuse derrière lui, Mr P. pu à sa guise déraper de tout son saoul et nous rejoindre pour des petits en-cas bien mérités, l'un avant de mettre les peaux pour rejoindre la brèche Robert, l'autre une fois la brèche atteinte.

Mr. P., qui avait désormais des calories excédentaires, nous motiva pour remonter au Grand Eulier par la face sud. Le brouillard était dense et, dès lors qu'on ne pouvait guère plus monter, on conclut que l'on devait être parvenu au sommet. A bien y regarder (mais l'exercice était ardu), il y avait là déjà trois skieurs, dont le Maître Capellovici de la nivologie dans sa saillante combinaison saumonée qui pénitentifiait depuis trois quarts d'heure, attendant qu'un soupçon de visibilité soit à l'œuvre pour amorcer sa descente vers le nord-est. La rencontre ne s'éternisa pas car notre arrivée fut l'occasion du miracle. Le jour se fit. Le saumon frétilla. Et il disparu.

Mr P.
Rapidos, quelques commentaires aux commentaires :
- en plus de me remplir l'estomac et de faire 2-3 clichés que vous verrez (... ou pas) dans un an, je précise que j'ai profité de cette pause pour vider la vessie. Ce qui permit de laisser une avance suffisante à Pascal, pour pas qu'il ait l'idée de me laisser passer devant
- après le passage des dameuses, et au vu de la couche de gloubi-boulga qui restait en place, je me suis senti obligé de tester la méthode Rozenn : tourne-à-gauche conversionnesque, puis dérapage escalisant jusqu'au 1er tourne-à-droite mentalement acceptable. C'est finalement assez efficace ;-)

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • it
  • en
  • de
  • eu