Grand Pic de Belledonne : Arête du Doigt en aller-retour
{{ '2018-11-18' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Grand Pic de Belledonne : Arête du Doigt en aller-retour
{{ '2018-11-18' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

condition_rating: good

quality: great

Rating

D-     III 

heights

elevation min/max : 1280 m / 2977 m

height_diff_up: 1775 m

length_total: 19.0 km

snow

avalanche_signs: no

participants

bentao74

route_description

Départ de Coteyssart, au dessus d'Allemond. Suivi plus ou moins le topo, à part au début de l'attaque où on a fait un truc bizarre et apparemment on a rejoint l'arête au-dessus du gendarme à contourner par la droite...
Au sommet on voulait redescendre par l'arête N mais impossible de trouver le départ! Au bout de 1h à chercher partout autour du sommet, on a décidé de redescendre par l'arête du doigt. Pas mal de désescalade corde tendue et 4 rappels pour arriver au pied de l'attaque.

weather and conditions


Beau, pas de vent.


Quasiment pas de neige sur l'arête, à part la toute dernière partie après le col.
Pas mal de neige sur les autres itinéraires pour monter!

location | altitude | orientations soft snow total snow comment
Sommet 20 cm 50 cm

timing

Départ à 6h de la cabane du Chazeau. 7h40 au pied de l'arête. 13h au sommet.
Début de la descente à 14h50. Sortie de l'arête à 17h40. Retour à la voiture à 20h.

hut_comment

La cabane du Chazeau, c'est l'abri de berger 5 étoiles! Y a même de l'électricité...

personal comments

On avait bien préparé le truc... On avait les topos des 3 arêtes, le matos, une horaire réglée au poil de cul... Ça n'a pas suffit à éviter les emmerdes!

L'arête du Doigt est superbe, aérienne et esthétique. Le rocher est parfois un peu branlant mais toujours bon dans les endroits clé. On a complétement raté l'attaque par contre. On a pris un couloir comme indiqué, mais finalement c'était plus du 3-4 que du 2... Pas trouvé non plus la rampe ni la "fissure-écaille" (qu'est-ce que c'est que ça??). On est monté un peu à vue, au plus simple (ça n'a jamais dépassé le 4a), pour finir par rejoindre l'arête à la brèche indiquée après le gendarme à contourner.

Au sommet à 13h, exactement comme prévu! On se prend 30min pour manger un bout, puis on se dirige vers l'arête nord pour descendre par la voie normale... Et là, le drame : au lieu d'une belle arête en PD que nous nous attendions à trouver, il n'y a que des barres de plusieurs dizaines de m et des goulottes très raides (60-80° quand même!), le tout très exposé dans une neige trop fraiche. Nous n'avions qu'un seul brin de 50m donc impossible de sortir par les traversée des 3 pics.

Au bout de 1h à essayer tous les passages possibles, nous ravalons notre fierté et appelons le PGHM pour avoir de leurs conseils. Après avoir discuté avec eux, nous décidons d'attaquer la descente par l'endroit d'où nous venons. Au moins, nous connaissons le chemin...
Le PGHM nous rappelle 1h avant le coucher du soleil pour savoir où nous en sommes. Comme nous avançons pas trop mal et avons fait le plus dur, nous décidons de continuer.
Le dernier rappel est tiré alors que le soleil s'est couché il y a 15min. Nous arrivons alors au pied de l'arête, enfin.

La descente jusqu'au lac s'est bien passée grâce à la trace GPS de la montée. Heureusement, la marche jusqu'à la voiture n'est pas trop longue.

Bilan de la journée : nous avons laissé dans la voie 3 sangles et un coinceur pour nos rappels (cadeau aux suivants) .
Nous avons réussi à nous en sortir seuls et sans prendre de risques inconsidérés pour gagner du temps.
Le PGHM nous a offert un super suivi pendant la descente. Sans avoir eu à intervenir, ils ont été une présence "rassurante" et nous les en remercions!!

Tirons quelques enseignements de cette sortie : la neige, faut y faire gaffe! Comme l'arête n'était pas enneigée, nous nous y sommes engagé sans penser que l'arête NORD allait forcément être plus enneigée, ce qui allait rendre le recherche d'itinéraire plus complexe !
Ensuite, ça peut être utile de faire le sommet par le voie normale une fois avant de le faire par d'autres voies, histoire de repérer le coin et la descente...
Enfin, nous avons été trop longs à prendre une décision au sommet. Nous avons perdu 1h30, ce qui nous aurait offert une marge confortable pour redescendre avant la nuit!

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • en
  • ca
  • eu
  • es
  • it