Dolomites de la Brenta : Via ferrata des Bocchette Centrali
{{ '2018-09-23' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Dolomites de la Brenta : Via ferrata des Bocchette Centrali
{{ '2018-09-23' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: good

quality: great

Download track as

Rating

K3 
T5 

heights

elevation min/max : 1500 m / 2749 m

elevation_access: 1513 m

height_diff: +1500 m / -1500 m

length_total: 22.0 km

Access

hut_status: open_guarded

participants

participant_count: 2

BertrandSemelet, Agnès

route_description

Malga Valsinella - Rif Brentei - Bocca di Brenta - Bocca degli armi - Rif Alimonta - Rif Brentei - Valsinella

weather and conditions


Grand beau frais et lumineux comme toute la semaine qui suivra...le jackpot de l'été en ce qui nous concerne !


Itinéraire sec, cables et échelles en parfait état, balisage irréprochable. Seule la descente du petit glacier des Sfulmini nous a donné un peu de fil à retordre : certes moribond, il est entièrement en glace noire, heureusement recouverte de graviers sur sa rive D...bon c'est pas bien raide mais il y a quand même 2-3 endroits scabreux ou il vaut mieux mettre des gants si on ne veut pas s'éplucher les mains en cas de glissade (qui n'irait cela dit pas bien loin : piolet-crampons inutiles, certains Italiens passaient même en trailrunners...à coté des Germaniques en Nepal Top...). Bâtons plus que recommandés par contre ! Croisé une vingtaine de personnes sur l'itinéraire (qui se parcourt plutôt en sens opposé) durant la journée.

timing

Depart 8:10 refuge 10:20/10:45, bocca Brenta 12:05. bocca Armi 14:35 (soit 2h30 pour la VF yc 30' pause), Alimonta 15h15/15h45, Brentei 16h30. Le lendemain matin descente à Valsinella en 1h45.

access_comment

Madonna di Campiglio. Route ouverte jusqu'à Valsinella (pas de navette obligatoire comme en plein été), péage = 5€, parking aux 3/4 plein (!) à 8h du matin...On avait fractionné le trajet routier depuis la Suisse en partant samedi en fin d'après-midi pour dormir vers Arona, au sud du Lac Majeur (3h depuis Sion). En se levant à 4h (vive les vacances !) on a pu attaquer la rando un peu après 8h.

hut_comment

Brentei avait exceptionnellement prolongé la saison jusqu'au 30/09 vu les conditions fabuleuses, Alimonta et tout les autres refuges fermant comme à leur habitude le dimanche 23...accueil sympa, confort douillet, diner roboratif mais - Italie oblige - P-déjeuner maigrichon. On était une trentaine en ce dimanche soir.

personal comments

Début en fanfare de notre semaine Dolomites 2018. Ca doit être la 10ème fois ou presque qu'on y va (à ski, en famille, pour grimper...) et la 1ère fois qu'on affronte une météo pareille : 1/2 journée vaguement voilée en 8 jours, le reste du temps un insolent ciel bleu et lumineux qui nous aura finalement bien mis la pression : pas moyen de prendre le moindre jour de repos, la to-do list est trop longue et le climat local trop capricieux pour ne pas en profiter...

Je n'étais plus retourné dans la Brenta depuis 1994 (sigh), on avait à l'époque sillonné les grandes voies en mode turbo avec mon pote et guide autrichien Georg. Ca m'a filé un petit coup de blues de voir les cordées faire la queue dans le dièdre Fehrmann au Campanile Basso. Et dire qu'il y a 25 ans on était quasi seuls dans les voies même en juillet, là on a rencontré un jeune couple de Nimois qui nous a raconté avoir carrément dû faire 1/2 tour dans la voie normale vu la fréquentation ! Moins de regrets on admirant l'immense paroi du Crozzon di Brenta par contre. on avait vraiment passé des instants de terreur dans la descente encore partiellement verglacée après avoir gravi la Detassis.

Bref 24 ans plus tard on a adoré se balader sans stress sur les vires aériennes de ces mythiques Bocchette Centrali. Les parties vertigineuses sont sans difficultés puisqu'on marche sur une vire certes parfois étroite mais toujours bien cablée. Le sens anti-horaire permet de faire à la montée la partie non cablée au nord du Campanile Basso (II maxi, peu exposé mais on met quand même les mains tout du long). Le paysage est évidemment exceptionnel du début à la fin. Messner disait que les Dolomites étaient pour lui les plus belles montagnes du monde, bon il manquait surement d'objectivité mais en parcourant les Bocchette par une journée limpide d'automne on est quand même tenté de le croire un peu...

On est redescendus à Valsinella le lundi matin pour mettre le cap sur le Rosengarten avant de gagner le Rifugio Fronza l'après-midi même "by fair means" en partant à vélo de Blumau, au bord de l'Adige, par le Passo Nigra.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • ca
  • de
  • it
  • en
  • es
  • eu