Eiger : traversée intégrale des arêtes de l'Eiger
14 - {{ '2018-09-16' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Eiger : traversée intégrale des arêtes de l'Eiger
14 - {{ '2018-09-16' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

condition_rating: excellent

quality: great

Download track as

Rating

D  
5c
    IV    P3 

heights

elevation min/max : 850 m / 3970 m

height_diff: +3370 m / -1200 m

length_total: 19.7 km

participants

participant_count: 3

phill06, Chris, Lucas Smt

route_description

Jour 1: Grindelwald - Alpiglen - bivouac Ostegg
Jour 2: bivouac Ostegg - refuge Mittellegi
Jour 3: refuge Mittellegi - Eiger - Jungfraujoch

weather and conditions


Jour 1: pluvieux
Jour 2: ciel bleu
jour 3: beau se couvrant avec pluie à partir de 11h


Course en excellentes conditions, arête sommitale quasi sèche

timing

3 jours

access_comment

Se garer gratuitement sur le parking derrière la gare

hut_comment

Bivouac Ostegg:
bivouac très confort, il faut appeler pour obtenir le code qui permet de récupérer la clé dans les toilettes
il y a une gazinière avec du gaz, un poele, l'eau au robinet, des couvertures, des casseroles, verres, couverts, assiettes
Il y a même des bières et du vin qu'on peut acheter en mettant des sous dans le coffre !

Refuge Mittellegi:
Bon accueil, bon repas, couchettes confortables, c'est la gardienne qui décide de l'heure des petits déjeuners
Attention: il vaut mieux payer en francs suisses. Ils font la conversion 1€ = 1CHF. Donc si on paie en euros on est perdant !
Le bivouac est accessible aussi, y'a un réchaud avec du gaz

personal comments

Cette course on la dédie à Floflo06 après son accident au Grand Combin...

Vidéo ici:

https://www.youtube.com/watch?v=EGRVTPc-Df0&t=4s

La météo s'annonçant bonne ce we, on décide de partir à l'assaut de l'Eiger qu'on veut gravir intégralement depuis la vallée !
Départ de Nice vendredi matin, en 7 heures de route, nous voici à Grindelwald
Départ à pied en direction de la station intermédiaire d'Alpiglen par les sentiers bien raides à travers les alpages verdoyants...
Puis on part en traversée pour rejoindre le pied de la via ferrata qui permet de monter au bivouac Ostegg
C'est long, mais le sentier est bon jusqu'au panneau en bois indiquant le bivouac
Montée difficile sous une pluie fine qui rend la grimpe délicate sur un rocher très glissant !
On arrive au bivouac déjà occupé par deux cordées qui ont déjà allumé le poële: c'est cool, on va rapidement pouvoir sécher nos vêtements !
Soirée fort agréable dans ce bivouac tout confort avec au menu un bon civet de sanglier maison !!!
Le lendemain matin le temps est open, on aperçoit le haut de l'Eiger et sa face Nord complètement platrée...
On attaque la traversée des Hornli de l'Eiger
La grimpe est expo sur un rocher très péteux avec un itinéraire pas toujours évident à trouver
Il faut bien chercher les traces au sol et les caïrns posés ça et là, si non on se retrouve vite dans de la grimpe soutenue et expo (après quelques passages bien chauds, on a appris à bien ouvrir les yeux...)
Passage par le "trou" qui permet de passer de l'autre côté des barres rocheuses, puis c'est long et pénible pour arriver au pied du crux en 5c
On a fait un petit rappel pour y accéder, mais ça passe sans en suivant bien l'arête en descente...
La première longueur en 5c est très bien équipée (trav en dalle), mais pas facile du tout en grosses avec le sac !
La seconde longueur en 5c dans la cheminée est très physique et assez expo, ça engage !!!
La sortie au sommet n'est pas donnée non plus, c'est très long...
Ensuite il faut suivre l'arête jusqu'au refuge avec encore de bons passages de grimpe
Au final on va mettre 9 heures et arriver complètement secs !!!
Soirée au refuge sympa, bon repas, bonne ambiance, couché de soleil exceptionnel sur l'Eiger !
Le lendemain matin, repas à 5h30, départ 6h20 (c'est la gardienne qui décide, on ne discute pas !)
Les nuages sur les sommets en face n'augurent rien de bon...
On avance rapidement, on veut tenir l'horaire et arriver au sommet en 4 heures
Le cheminement est évident, la grimpe parfois engagée malgré un équipement abondant
Pas de neige sur la première partie
Par contre, on a eu à franchir un passage en neige dure en descente vraiment expo !
Remontée des cordes fixes où ça bouchonne un peu
Ambiance exceptionnelle: on grimpe avec 3000m de gaz sous les pieds...
On mettra les crampons sur les toutes dernières pentes, mais ça serait passé sans !
Les corniches passent bien, l'arête finale est mixte
Arrivée au sommet en 3h40, on reste quelques instant pour faire des photos et on repart à 10h20 dans la descente de l'arête sud
Descente pas si expo, plusieurs rappels possibles, itinéraire assez évident
On va finalement prendre la pluie dans le milieu de cette descente (pensée pour les cordées qui étaient loin derrière et qui vont prendre le mauvais temps au sommet)
Arrivée au col, on entame la traversée vers le Jungfraujoch en conditions mixtes
Dans ces conditions, la traversée va s'avérer très longue et expo (2 heures), bien plus difficile que ce à quoi on s'attendait !
On arrive enfin dans la purée de pois sur le glacier
On va suivre les traces jusqu'à la gare au milieu des crevasses avec une partie en descente bien raide, mais en bonnes conditions heureusement !
Arrivée à la gare au bout de 8h30 sous la tempête de neige
On est cuit, mais heureux d'avoir réussi notre périple !
Descente par le train en 1h20 jusqu'au parking, puis 6h30 de route et nous voici de retour à Nice à 1 heure du matin lundi !

Cette course qui permet de gravit l'Eiger depuis la vallée est exceptionnelle, mais longue, assez paumatoire et engagée !
Mais quel pied...

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de