Turon du Néouvielle : Arête S
{{ '2018-09-02' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Turon du Néouvielle : Arête S
{{ '2018-09-02' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

condition_rating: excellent

quality: great

Download track as

Rating

AD+     II 

heights

elevation min/max : 2175 m / 3039 m

height_diff: +1000 m / -1000 m

participants

RaphPyr, BenB

route_description

Classique depuis la hourquette de Bugaret jusqu'au Turon et puis sur le fil jusqu'au pic des trois conseillers

weather and conditions


Grand beau
Frais en versant W avec un peu de vent au sommet


Parfait!!!

timing

Départ Cap de Long 8h15
Hourquette 9h50
Depart de l'arete 10h
Sommet du Turon 13h30
Pause saucisson 45'
Départ Trois conseillers 14h15
Arrivée 3 Conseillers 14h45
Arrivée Garlitz 16h45

personal comments

Infos

Le caillou est superbe, la grimpe jamais extreme seule la longueur dans le dièdre après le grand gendarme fendu oblige à grimper vraiment (peut etre le depart un peu en 5 et la suite plus facile en 4 sur de bonnes prises en tout 20m)
Difficile de se perdre en restant au près du fil.
Les friends se posent quasi tout seul tellement le rocher et les fissures sont propres : les protections sont bonnes voires très bonnes.
Quelques pas de désescalade un peu délicats (rien d'extrême)
Oui c'est long mais ça déroule très bien à corde tendue et (désolé de le dire franco) mais je ne comprends pas vraiment comment on peut passer 8h ou plus sur l'arête.
Depuis Toulouse ça fait quand meme une bonne journée.

Conneries

Oulala beaucoup de conneries à raconter...
Première sortie Minou et Minou depuis looooooongtemps. La première moitié de 2018 ayant été consacrée à tenter de dormir plus de 3h d'affilée grâce au petit Lulu, la montagne avait été sérieusement mise entre parenthèses!
Depuis 3 semaines un certain calme étant revenu dans la maison et me permettant de retrouver des performances sportives un tant soit peu correctes je me sentais prêt pour faire du dénivelé (ou de la dénivelée pour les puristes).
Fredounette me donne un ticket de sortie pour une journée et meme si j'avais très envie de reprendre la montagne avec elle en profitant tranquille, les conditions ne sont pas encore réunies.
Résultat Ben prend la pole position et il me dit : "tu choisis la course que tu veux"
Moi je voulais faire du beau granit pas trop dur sur une belle arête : résultat Cap de Long semble l'endroit le plus indiqué. Problème : à la journée ça fait un peu loin et Ben a un repas sur Toulouse le samedi soir (comprendre il va pas beaucoup dormir) et on ne peut donc pas aller dormir au lac la veille pour gagner du temps.

Moralité il faut choisir une course pas trop longue...

C'est donc tout naturellement que nos regards se portent sur l'arête Sud du Turon du Néouvielle. Annoncée pour 6 à 8h de grimpe sur le topo de Laurent Lafforgue et 4h30 sur C2C, l'année dernière Olivier GoGo y a passé environ 14h30

On se dit qu'on est laaaarges...

Disons que le CR de Yayo vend vraiment bien la course et son rocher incroyable. Je mens (un tout petit peu) à Fred sur la durée de la course en me disant que c'est pas notre genre de trainer sur les horaires.

Je récupère donc Minou à 6h00 sur le parking de Jules Julien et feu direction Cap de Long. Pour une fois c'est moi qui conduit et je chôme pas sur la route (sans dépasser mais sans lacher). On fait un arrêt chocolatine à Saint Lary (du type F1 au stand) et on arrive à CdL à 8h00.

Le temps de preparer les sacs et on enclenche la marche d'approche à 8h15 pour contourne le lac par le chemin qui monte assez rapidement. On se pose alors la question de si on doit bien monter autant. On n'hésite pas très longtemps en voyant les dalles ultra raides qui plongent dans le lac. On redescend sur le replat herbeux au fond du lac et on attaque la montée dans le cone d'éboulis sous la hourquette de Bugarret. On a l'impression de ne pas avancer dans cette grande pente avec le soleil qui tape dans le dos et comme ça fait un moment que je n'ai pas fait autant de D+ je me dis que je me traîne. Finalement on arrive à la hourquette en 1h35. Ca souffle pas mal (le vent et moi) et on enfile une petite veste avant de se préparer à grimper.

J'ai tout bien recopié sur un petit papier le topo de Pyrénées en Face (tome 2) qui conseille de passer dans la cheminée de droite : heuuu?!? On aurait peut être du mieux lire (et suivre) le topo C2C... le caillou est vraiment pas sain! Heureusement ça ne grimpe pas trop fort ni trop longtemps.

La suite est trop longue pour être décrite mais grosso modo:
1. on a plus ou moins suivi le topo (au) PyF (qui annonce 31 longueurs)
2. on a visé globalement au plus simple en cherchant quand meme à rester sur le fil ou du moins assez proche
3. on a fait de la corde tendue (presque) tout du long et en se passant la tête au moment où les porte-matos devenaient faméliques
4. on a posé une seule longueur (20m) dans le dièdre après le gros gendarme fendu dans la dernière partie grimpante.

C'est vrai que le caillou est superbe et que ça grimpe toujours un peu sans se mettre terreur. Par le jeu du reversible j'ai grimpé en tete la fameuse fissure "offwidth" (comme on dit au pays de Jeff Lowe. RIP Jeff Lowe. Jeff Lowe qui n'a d'ailleurs jamais grimpé l'arête S du Turon du Néouvielle. Preuve qu'une vie entière ne suffit pas pour un être un alpiniste totalement accompli...) qui fait couiner et j'ai cherché un peu comment m'y prendre au mieux tout en me protégeant efficacement.
Ben a fait la longueur du dièdre vers la fin qui est superbe. Tout passe bien en grosses mais avoir un peu l'habitude ça aide.

Et finalement on est arrivé au sommet assez facilement en 3h30.

On profite du sommet et de ses gros cairns pour faire une bonne pause où on met une sacrée baffe au saucisson: la corde tendue ça creuse.

Et puis on repart vers le Pic des 3 Conseillers en choisissant l'option fil de l'arête en solo en se disant qu'on ira aussi vite dans le 2 que sur la vire à Isards qui contourne car comme le dit Ben :

les vires à Isards c'est pour les Isards

Effectivement 30min plus tard on est au sommet du Pic des 3 conseillers. On regarde la face S du Néouvielle et on essaye de trouver le cheminement d'Imortela. Pas evident dans ce dédale de fissures et de blocs.
On évoque également la possibilité d'enchainer l'arete jusqu'au Néouvielle mais j'ai promis de ne pas rentrer (trop) tard à Fred et on sait que le tour du Néouvielle par le pas du Gat va nous prendre des plombes.

Donc on descend la vire Batan... Ahaha la "vire" : no comment.

La suite jusqu'à la voiture : looooooong et pénible surtout quand on choisit les couloir à isards (Ben comprendra)

Finalement la pinte de Panach de chez Francis comme d'hab pour l'hydratation et on en profite pour remettre une petite claque aux victuailles qu'on a trimballées toute la journée : il est 16h45.

Retour à Toulouse avant 20h

Ca fait vraiment du bien de reprendre j'espere pouvoir y retourner vite avec Fredounette. Et bientot qui sait peut etre avec petit Lulu!

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • de
  • en
  • it
  • eu