Gorges des Gâts : Pipeline
{{ '2018-08-01' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Gorges des Gâts : Pipeline
{{ '2018-08-01' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

quality: great

Location

Rating

TD+  
6b+
    P1 

heights

elevation min/max : 900 m / 950 m

height_diff_up: 150 m

participants

participant_count: 2

Lulu002, Karim

weather and conditions


Chaud. Très chaud. Très très très chaud !


Équipement béton qui s'éloigne un peu dans le facile, quelques cordelettes qui fatiguent dans le haut, et corde fixe de la descente en fin de vie (avis aux amateurs...) !
Caillou à surveiller, mais étonnamment sain dans la voie.

timing

Voie : 10h - 14h20

personal comments

Envie d'une dernière envolée avant de reprendre la route du boulot, météo menaçante... Cette voie-décalée semble toute indiquée !

Franchement c'était trop bien !
Le caillou est vraiment foufoufou dans ces gorges, mais ce qui est encore plus fou c'est d'avoir réussi à trouver une ligne aussi longue et homogène qui tienne la route !
Y a dû avoir un énorme boulot de nettoyage, mais ça valait le coup ! Tu t'étonnes à chaque pas de voir que ces blocs tiennent, et sont tous des bacs qui te font faire de chouettes mouv's !

L'approche est idéale pour des cuissots fatigués, en plus y a peu d'eau donc les pieds restent au sec (mais la serviette attend au pied de la voie ceux qui n'ont pas cette chance !).

L1 m'inquiétait bien sur le papier, du 6b physique à froid, pas envie !
En fait, si ça pique en effet un peu au réveil, c'est très bien équipé et y a surtout des bons bacs : heureusement parce les pieds sont plus rares, et/ou sableux ! Enfin avec les prises marquées comme elles le sont (y en a qui ont vidé le sac à pof ces derniers temps...), un peu l'impression de grimper en salle, en plus ludique !

L2, L3 et L4, cette fameuse ligne en trav interminable, c'est trop drôle ! Les points sont loin dans le facile, sinon ça reste bien équipé.
Selon l'étage où tu passes, ça balade plus ou moins, mais ça reste des bacs dans une chouette ambiance !

L5 et L6 ne font pas que remonter, ça continue à tourner-virer, on quitte doucement la veine de grès, ce caillou gris est moins psycho !

L7 belle arabesque encore ! Comme souvent c'est plus confort en maîtrisant la gestion du tirage (on n'a pas fait R6 bis).

L8 sort sur du caillou plus fragile, et il n'a pas vu R8 là-haut sur la vire, enchaînant sur le début de L9 jusqu'à un arbre mort. Ça se fait bien moyennant quelques mètres de corde tendue.

Fin de L9 + L10 donc, on louvoie encore et toujours sur un caillou différent mais superbe : des picots abrasifs, excellent de trouver ça ici !

L11 juste sublime, encore une arabesque qui nous fait traverser finement dans ce beau rocher, avant un dernier pas tout finaud tout précis comme j'aime !

L12, un dernier zig-zag pour la route, encore un mix de gros bacs et de prises plus petites !

Dommage de ne pas envisager la sortie au sommet, du coup on envisage rapidement la descente, inconfortables que sont la plupart des relais et rôtis que sont nos organismes...
Premier rappel bien raide, génial. 2ème pas mal aussi dans le genre, on a rejoint rive gauche l'arbre où pend une corde fixe. Un court rappel sur des cordelettes + maillon, qui pourraient mériter d'être changées. L'appel de la rivière est trop fort, je m'emballle je m'emballe, oubliant qu'il reste une barre à franchir : la corde fixe pour traverser, bien que fatiguée, est vite repérée, et mène en 50m au sol.
Le temps de déloger le brin entortillé dans un buis en ravalant, de dévaler le court pierrier, et v'là ENFIN la rivière !
Les pieds fumés nous remercient, la fraicheur de l'eau calme un peu notre déshydratation manifeste (même croisés avec des lézards, 1L d'eau pour deux c'était le 10ème de la ration acceptable !).

Une Voie-OVNI donc, un Objet Grimpant Non identifié... A vivre !
A l'ombre ou lors de moins chaudes saisons pour en profiter à fond...

L'occas' de retrouver ici la joie (et l'angoisse !) des trav's calanquaises, avec même les fientes d'oiseaux, mais aussi les gros bacs et le sable du cap Canaille : la transition parfaite avant le retour dans le Sud (où l'on déloge moins de chauve-souris des prises, tout de même !).

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • en
  • ca
  • eu
  • es
  • it