Pic Jocelme : Couloir NE - depuis Entre les Aygues
{{ '2018-06-10' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Pic Jocelme : Couloir NE - depuis Entre les Aygues
{{ '2018-06-10' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: average

quality: great

Rating

5.3
TD+

heights

elevation min/max : 1604 m / 3250 m

elevation_access: 1604 m

height_diff: +1650 m / -1650 m

Access

access_condition: cleared

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 1850 m

elevation_down_snow: 1850 m

snow_quantity: average

snow_quality: average

avalanche_signs: recent_avalanche

participants

participant_count: 1

Cédric Colomban

weather and conditions


Beau temps au lever du jour... puis ciel complètement couvert à partir de 7h30.
Pas de précipitation.
Températures douces à chaudes et forte hygrométrie.
Pas de vent à l'exception de quelques rafales de secteur S au dessus de 3000m.


Ce printemps se caractérise par une fonte exceptionnellement rapide. Depuis la canicule de la mi-avril, plusieurs semaines désespérément nuageuses, très humides et quasiment sans regel se sont en effet succédé. Les énormes quantités de neige de l'hiver 2017/2018 ont donc été littéralement anéanties et la saison de ski touche à sa fin...

Entre les Aygues >> les Bruyères (1850m)

Absence de neige. Portage sur le sentier du refuge des Bans (250m de dénivelé / environ 45 minutes à la montée).

Partie supérieure du vallon des Bans

L'enneigement ne reste conséquent qu'en fond de vallon, du fait des multiples et énormes vieilles avalanches qui le tapissent. Les rives sont bien sèches et les glaciers déjà plutôt dégarnis (glace apparente sur celui des Bruyères par exemple).
Le manteau est de type névé, dense, très irrégulier en surface (une vraie tôle ondulée) et complètement souillé par le sable du Sahara tombé en avril et lors de la dernière quinzaine de mai.
Aucun regel ce matin. La skiabilité est moyenne.

Couloir NE du Pic Jocelme

Il apparaît encore bien rempli, mais comporte une importante goulotte centrale et plusieurs autres petites pouvant être qualifiées d'accessoires. Il est donc obligatoire d'utiliser les contrepentes, d'où une difficulté technique accrue... Grâce à un aspect restant relativement lisse tout peut encore se négocier skis aux pieds, à l'exception d'un passage étroit de 5 mètres nécessitant un bref déchaussage.
La neige s'apparente également à du névé mou (toujours aussi sale d'ailleurs). Sauf sur le dernier tiers qui comprend 10 à 30cm de précipitations récentes complètement humidifiées, sans cohésion et légèrement regelées en surface (croûte cassante).
La skiabilité s'avère moyenne, parfois bonne, mais une grande concentration est de rigueur à chaque virage. En particulier sur le haut où l'inclinaison des contrepentes fluctue tout de même entre 50° et 54° (mesures au clinomètre)...
Bref... des conditions devenant parfaites pour l'alpinisme, mais pour le ski ça sent vraiment la fin !

avalanches

—> Aucune activité avalancheuse n'a été observée pendant cette sortie.

timing

De 5h30 à 13h00 (horaire global).
Montée en 4h50.

access_comment

Le déneigement de la route a été achevé assez récemment (déblaiement des derniers dépôts d'avalanches après la chapelle de Béassac).

personal comments

Le petit créneau de beau temps annoncé - et qui comme souvent n'aura pas lieu - me pousse à tenter une sortie ce matin. Le point de départ est tout trouvé, un repérage-promenade à Entre les Aygues m'ayant appris samedi dernier que la limite d'enneigement n'était pas très éloignée du parking...
Parti sans objectif précis mais avec un matériel permettant de parer à toute éventualité, je me dirige d'abord vers le Pic des Aupillous et la Brèche des Bans. Avant de me raviser face à la saleté de la neige au bas du ravin de Coste Counier (un mélange de pierres, de terre, de sable, dans un champ de bosses à la Edgard Grospiron) et surtout à cause de la dégradation météo accélérée (plafond nuageux s'abaissant progressivement à 3300m). Moral dans les chaussettes à cet instant...
Puis voilà que le couloir NE du Jocelme se met à me faire de l’œil. De loin il n'a apparemment pas trop mauvaise allure... et au pire une bifurcation sur le Pas des Aupillous peut se faire en cas de But. Remotivé, je traverse donc vers lui et attaque la montée dans des conditions semblant honorables pour la période. L'arrivée à la brèche sommitale, dans un léger brouillard, se fait finalement 2h30 plus tard.
Vu l'ambiance pour le moins lugubre, pas question de traîner pour entamer la descente. Celle-ci va s'avérer technique et éprouvante. Avec pêle-mêle, une croûte cassante un poil traître dans les réceptions de virages-sautés (au dessus de 3100m), des contrepentes parfois d'une raideur préjudiciable pour le sphincter du skieur (!), quelques chutes de pierres aux trajectoires toujours aussi sympathiques à "gérer", et une goulotte centrale formant un toboggan rivalisant probablement avec certaines attractions à sensations de célèbres parcs de loisirs français... Un lieu vivifiant en somme !!!
Pourtant malgré tout, un ski de juin très correct dans un couloir dont je rêvais depuis longtemps. Et une belle manière de terminer cette saison !

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • de
  • en
  • it
  • eu