Napf : Trans-Emmental, d'Entlebuch à Sumiswald [trailrun]
{{ '2018-05-31' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Napf : Trans-Emmental, d'Entlebuch à Sumiswald [trailrun]
{{ '2018-05-31' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

quality: great

Download track as

Rating

T2 

heights

elevation min/max : 660 m / 1408 m

height_diff: +1700 m / -1700 m

length_total: 36.7 km

Access

public_transport: yes

participants

participant_count: 1

BertrandSemelet

route_description

Topo : Entlebuch - Romoos - Napf - Lüderenalp - Heimischbach - Sumiswald (36km)

weather and conditions


Beau frais tot le matin, se couvrant par cumulus en cours de matinée mais restant sec jusqu'en début d'après-midi. Entre 15° et 23°, vent nul.


80% du parcours est sec, reste humide, rares passages boueux. Balisage parfait sauf un coin piégeux (pont bien caché pour traverser le torrent de Schwändi sous le chalet de Gadenstatt...)

timing

Départ 6h40. 5h45 net (yc 10mn de paumages...) + 45mn pauses --> arrivée 13h10. 1h pour Romoos, 2h 25 pour le Napf, 4h20 pour Lüderenalp

access_comment

1er train de 5h36 à Berne --> Entlebuch 6h34. Au retour train de 13h19 à Sumiswald --> Berne 14h10. 1 train / heure dans chaque sens.

hut_comment

Points de restauration le long du parcours : Romoos - Holzwage - Napf (nuitée possible) - Niederänzi - Oberlushütte - Lüderenalp (nuitée possible) - Heimischbach...bref c'est pas trop engagé même si le ciel noircit brutalement (le coin est assez connu pour ses orages féroces !). La plus belle carte de desserts est celle de Lüderenalp...

personal comments

Férié de la Fête Dieu à mon bureau à Fribourg = vive les cantons cathos = journée à meubler en solo (Berne bosse !) = chaque année ou presque temps variant de pourri à instable...Le millésime 2018 ne fait pas exception. Les skis sont rangés depuis la Pentecôte en Haute-Maurienne, pas motivé pour grimper vu les orages prévus, un peu saturé de vélo après 5000m de D+ le WE passé dans le Bugey. J'opte pour une rando-trail proche de la maison qui traine depuis longtemps dans les cartons et que le 1er train permet d'attaquer vraiment tôt : la traversée E-W de l'Emmental par le chainon du Napf, son point culminant.

L'Emmental n'est pas seulement la patrie du célèbre fromage à trous, c'est aussi un paradis pour le trail avec une infinité de sentiers souvent roulants à travers des paysages bucoliques, surtout au printemps, sur fond d'Oberland enneigé. Bon pas ce jour là, évidemment. La densité de ferme-auberges (ou auberges tout court) y est suffisante pour ne pas s'encombrer de ravitos. La traversée proposée est idéale en TC, en mode rando on peut la partager en 2 jours en dormant à l'auberge du Napf, par ailleurs un but de rando familial idéal ou on avait l'habitude de se casser le dos pour porter les enfants il y a bien longtemps (those were the days, sniff...). Mais il faut avouer que si on marche tout du long la part de pistes carrossables / routes d'alpage peut rendre le début et la fin du parcours un peu monotone, c'est vraiment plus adapté à trottiner.

Le seul bémol est le nombre de clotures à ouvrir et refermer, on doit pas être loin des 30 ou 40, avec quasiment jamais 2 fois le même système. Mais toujours l'assurance de prendre une bonne chataigne si on rate son coup. Vu la taille (monstrueuse) des vaches locales, les paysans mettent la dose en termes de voltage. Bah ça donne un bon coup de fouet pour repartir quand on a les jambes lourdes, ce qui était évidemment mon cas dès la mi-parcours.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de