Saoû - Aiguille de la Tour : Arête S
{{ '2018-05-19' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Saoû - Aiguille de la Tour : Arête S
{{ '2018-05-19' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: good

partial_trip: yes

quality: fine

Rating

D+  
5c
    P2 

heights

elevation min/max : 450 m / 660 m

height_diff_up: 200 m

participants

participant_count: 2

jewok, François

route_description

Itinéraire suivi jusqu'au haut des voies modernes, où nous avons réchappé par les rappels.

weather and conditions


Soleil.


Le rocher demande de la vigilance dans cette partie de la voie, mais peut quand même se classer dans la catégorie "rocher pas trop mal". Attention toute fois, dans L3 on trouve une petite souche morte sur laquelle il peut être tentant de poser une sangle: celle ci est sèche de chez sèche et en équilibre précaire sur quelques caillasses. Prudence donc.

personal comments

Après avoir parcouru le final de l'arête sud (peu intéressant si ce n'est pour le cadre, très végétatif et rocher très médiocre) en montant par Vitamine, j'avais bien envie de faire l'inverse: parcourir le départ de l'arête Sud que je n'avais pas fait à l'époque, et redescendre par les rappels de Vitamine. C'est donc chose faite!

L1 est rando, équipée d'un cable / corde fixe, on s'en encordé par principe mais en réalité, ça promène tranquille. On a pas pensé à la variante par "le loup fugueur", c'est surement une bonne alternative.
L2 est une cheminée bien renfougne qui surprends à froid. Le 5a du topo C2C correspond mieux à mon ressenti que le 4 du topo du CAF.
L3 le départ engage un peu, on peut poser un friend après la petit traversée avant de de se lancer vers le haut. Il vaut mieux penser à le faire, car la suite engage un peu jusqu'au piton salvateur (qu'on doit facilement louper, il est vraiment à la verticale du relais, bien penser à repartir en légère diagonale droite).

R3 est sur la vire où on rejoint les voies moderne, pas mal de monde ici. Il est possible de réchappe par le sentier si nécessaire.

L4 m'a paru très facile comparé à L3 et même L2. Bonnes prises, bon bacs et même quelques spits pour se rassurer. J'ai fait relais sur des pitons et un friends dans le dièdre au dessus des arbustes. Erreur car on était trop court pour la longueur suivante.
L5 est pour moi la longueur la plus difficile de cette première partie. des ressauts qui grimpent bien dans un système de fissure. Très belle grimpe mais assez physique, entre coincement de dülfer. On trouve plusieurs pitons dans cette longueur qui permettent de se guider et de se rassurer. Attention néanmoins, on rattrape une plateforme le long des GV modernes dans du rocher orange. On y trouve un piton dans les fissures au dessus. Ne pas s'y engager, c'est bien plus dur. Il faut rester à droite, et viser un gros arbre mort (un peu chiant à enjamber d'ailleurs). On était un peu court, alors j'ai fait relais au dessus sur deux pitons. ça nous a rajouter une micro longueur jusqu'au relais des rappels.

On a pas parcouru L6 cette fois-ci, mais j'ai souvenir d'une belle longueur. La suite n'a d'intérêt que pour le cadre, ne pas y aller pour la grimpe.

On est descendu par les rappels de Vitamine, qui s’enchaînent bien. Pas mal de monde qui s’agglutinent au pied des voies, attention aux pierres.

En guise de conclusion, belle voie TA qui propose une grimpe variée, sur un rocher pas trop pourri et se protège relativement bien. Content d'être revenu faire cette première partie.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de