Virée express dans le massif des Maladetas
10 - {{ '2018-05-11' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Virée express dans le massif des Maladetas
10 - {{ '2018-05-11' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

condition_rating: good

quality: great

Download track as

Rating

3.3
AD-

heights

elevation min/max : 1750 m / 3404 m

elevation_access: 1770 m

height_diff: +2900 m / -2900 m

length_total: 39.4 km

Access

access_condition: cleared

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 1770 m

elevation_down_snow: 1770 m

snow_quantity: excellent

snow_quality: good

glacier_rating: easy

avalanche_signs: recent_avalanche, accidental_avalanche

participants

participant_count: 2

Vincent MP, Jérôme

route_description

Jour 1 : Parking -> Refuge de la Rencluse -> Maladeta (VN) -> Refuge de la Rencluse
Jour 2 : Refuge de la Rencluse -> Portillon supérieur -> Aneto (VN) -> Parking

weather and conditions


Jour 1 : bruine en bas, couvert puis soleil au sommet puis bouché à 14h
Jour 2 : beau


Départ et retour skis au pied depuis l'hospice

avalanches

Ça chauffe !! On a fait partir une mini coulée humide vers 2300 en rentrant au refuge le 1er jour. Des coulées et boules un peu partout.

Selon le gardien de la Rencluse les couloirs orientés S sont à éviter (corniches menaçantes).

timing

Jour 1 : 5h30 > 12h (sommet) > 13h30
Jour 2 : 6h20 > 12h (sommet) > 15h

hut_comment

Refuge bien garni en cette semaine de jours fériés. Douches chaudes (dommage, pas pris la serviettte...). Eau potable. Chambres nickel. Repas du soir plutôt moyen niveau goût mais quantités suffisantes.

personal comments

Proverbe basque :

Petite visite sur la côte basque du copain
Surf ou skis aux pieds le lendemain.

C'est après décision le mardi soir, que nous prenons la route mercredi soir. Les affaires étaient prêtes au repos estival mais finalement, vue les conditions d'enneigement et de surf, ce sera le toit des Pyrénées.

Nous décollons de Biarritz vers 20h30 pour une arrivée aux alentours de 1h au parking. Les cerfs auront été taquins jusqu'au bout et la vigilance aura été de mise depuis le passage de la frontière à Veilha.

Le réveil nous tire d'un repos court mais salvateur et ce n'est que laborieusement que nous parviendront à décoller à 5h30. Le premier contact avec la région est rude : bruine au petit matin :/ Mais la joie des retrouvailles, le jour qui pointe et le bonheur d'être en montagne font oublier tout cela, même l'interminable approche au pied des pentes qui mènent au vallon de la Rencluse.

A 8h au refuge, nous passerons confirmer notre réservation et en profitons pour signaler que nous visons la pointe de la Maladeta, sans grand espoir de l'atteindre vu notre condition physique et la longueur de l'approche déjà effectuée. Heureusement les pentes sont sympas, on monte bien et arrivons KO au pied du couloir de la rimaye. Il est relativement tôt, il fait assez froid, on est haut. Donc sans baisser les bras nous allons la tenter. Crampons-piolet de mise dans ce couloir facile mais avec quelques parties un peu raide. La corde reste dedans, le splitboard de Jérôme au pied du couloir et mes skis viennent sur le sac. Panorama splendide au sommet, le temps s'est levé. Aperçu de la longue traversée à effectuer le lendemain pour l'Aneto. Et c'est la descente.

Au couloir, je décide de mettre les skis. Il est en bonnes conditions, même si les quelques prédécesseurs ont viré une bonne partie de neige et laissent du dur. La pente est un bon 45 avec sans doute un court passage un poil plus raide. Le départ est légèrement exposé. Mais globalement c'est bien passé. Content d'avoir fait ce petit bout. Dommage que la descente depuis le somment était trop caillouteuse pour la skier.

Nous serons de retour au refuge vers 13h30 après une belle première partie de descente puis une neige pourrie sur la seconde moitié.

--- sieste ---

Levé 5h30, petit déjeuner 6h, départ 6h20. Bonne gestion du départ en évitant l'embouteillage au petit déjeuner. Finalement le refuge était bien plein. On sent bien les 1600m de dénivelé de la veille ... La météo est belle, le coin sympa. Il faut mettre les couteaux pour ne pas s'emm**der. Le portillon passe sans crampons. Puis c'est la traversée. Un peu galère avec le split board sans couteaux, la trace n'est pas super régulière (monte raide puis a plat, monte raide puis a plat, etc...). Au pied de l'Aneto la fatigue est bien installée. Les lève-tôt nous ont doublé depuis un moment. La seconde vague n'est pas encore là. Après avoir puisé dans nos ressources, c'est la quasi victoire : ceux qui nous ont doublés descendent, les autres ne sont pas là, nous avons le pas de Mahomet sans embouteillage, le sommet pour nous deux ou presque. Royal.

Sans nous attarder, nous amorçons la descente en décidant de tirer au plus à gauche. Pari gagnant : la neige est bien meilleure sur ces expositions et la descente est un régal. Passages bucoliques, grand ski, on nous avait parlé d'une des plus belles descentes des Pyrénées et je confirme qu'elle est très bien classée - dans mon palmarès personnel en tous cas.

Puis sonne la fin de la récré : Il va falloir passer les ruisseaux, et parcourir tout le fond de vallée pour rentrer au parking. C'est long mais ça passe bien, tranquillement, avec les peaux pour Jérôme en split board.

La prochaine fois, ce sera la descente depuis Alba et/ou la face sud de l'Aneto :)

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • it
  • en
  • de
  • eu