L'avalanche, la fin de l'ignorance

Informations

General

General

activities
book_types: novel

author: Daniel Schliefsteiner

editor: Editions Mélibée

publication_date: 2013

nb_pages: 650

isbn: 978-2362523717

langs: fr

url: http://www.amazon.fr/LAvalanche-fin-lignorance-Daniel-SCHLIEFSTEINER/dp/2362523713/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1386127243&sr=8-1&keywords=l%27avalanche+la+fin+de+l%27ignorance

quality: medium

Licence

Licence

description

Le livre, L’Avalanche, la fin de l’ignorance, propose un regard sur la question du danger d’avalanches, mais ne s’y arrête pas. Ce danger provoque chaque année environ 110 victimes dans les Alpes et beaucoup plus dans le monde.

Comment être sûr que la pente immaculée non tracée qui est juste devant moi ne va-t-elle pas céder sous mes skis? On ne peut pas établir la vérité de la stabilité ou de l’instabilité d’une pente de neige si on ne l’éprouve pas avec la foi, mais la foi en quoi ? On n’est jamais sûr à 100% que la pente de neige vierge va tenir, on ne peut que croire qu’elle va tenir. Alors en quoi, je crois quand je descends dans une pente de neige fraîche sans traces avec un groupe derrière moi? En la science, en l’expérience ou en Dieu ?

Nous savons aujourd’hui que ni l’expérience à elle seule, ni la science à elle seule, ni la foi en Dieu à elle seule ne vont vous sauver de l’avalanche. Comme ces séminaristes sans expérience qui se sont fait emportés par une avalanche près de Nendaz en Suisse en 2009 et en 2012. On trouve aussi des guides chevronnés qui se font emportés avec l’intégralité de leur groupe à la mort comme en Norvège en 2012, au Mont Maudit en été 2012 ou en Suisse à la Jungfrau en 2009 avec six morts ! On trouve aussi des nivologues qui se font emportés, alors que des skieurs sans expérience le même jour descendent des pentes vierges très raides sans encombre. Alors où est le problème ? Et comment le résoudre ?

Notre connaissance humaine, même experte, est toute relative face à la grande nature et le puissant hasard qui va jouer des tours à ceux qui y croient. Ce livre n’est pas uniquement destiné aux skieurs et aux randonneurs, mais également à toutes les personnes confrontées à de la prise de décision en situation d’incertitude à fort impact, c’est-à-dire tout le monde ! Car tout le monde va mourir un jour ou l’autre, et certain s’exposent plus rapidement que d’autres en terrain d’aventure hivernal. Ce livre permet de changer de perspective sur la question des avalanches afin de permettre à tout le monde de connaître non pas la réalité observée, mais la vérité.

Quelle est la différence entre une réalité et la vérité ?

Un homme en quête de vérité a tenté un jour de comprendre la lumière. La première réalité observée, c’est que le soleil tourne autour de l’emplacement où il se trouve. En Europe, cette boule lumineuse passe de gauche à droite, et cela fonctionne ainsi depuis des siècles. C’est factuel et indiscutable. Maintenant, il change d’endroit, non pas physiquement en allant sur la lune, mais en changeant totalement de perspective dans son esprit. Cet homme a cette capacité quasi intuitive de remise en question fondamentale d’une réalité observée et de raisonnements largement admis. Dans cet état d’esprit de remise en question, il parvient à changer de perspective et il découvre la vérité! Heureux, il s’en va pour expliquer la vérité aux autorités respectées ecclésiastiques et scientifiques de son temps, et là, surprise, on le traite de psychopathe, de fou, d’hérétique et de toute sorte d’injures diffamatoires qui frisent la condamnation à mort. Déçu du comportement peu enclin à la remise en question de ses semblables et d’une fermeture d’esprit évidente, il calcule et démontre finalement à ses adversaires scientifiquement et empiriquement qu’il a raison. Malgré l’évidence de la démonstration rationnelle, les adversaires n’admettent pas la vérité, qui n’est pas la réalité observée. Pourquoi ? Ils ne changent pas de perspective, ils ne se remettent pas en question. On appelle ceci, de la dissonance cognitive. L’esprit se refuse d’accepter des évidences contraires à ses convictions. Pourquoi ? L’orgueil ! L’amour-propre. L’être orgueilleux ne parvient pas à se remettre en question et même d’accepter l’évidence la plus manifeste. Personne ne veut perdre la face ou admettre qu’il s’est trompé et surtout lorsqu’il a cru à une réalité trompeuse pendant des siècles. On ne peut connaître la vérité que si l’on change de perspective fondamentalement et surtout avec la capacité de remise en question lorsque l’évidence est démontrée, même si on se croît expert professionnel de son domaine ou si l’on Evêque.

Un petit laossien qui vit dans la jungle laossienne, ne pourra jamais imaginer qu’il existe des villes et des façons de vivre qui diffèrent complètement de la sienne. Comment imaginer les gratte-ciels Newyorkais ou les sommets enneigés himalayens. Pour lui, c’est inimaginable. Ce n’est pas une question d’intelligence, d’observation ou de raisonnement, mais le simple fait de rester dans son unique village le privera, le plus souvent par sa propre volonté, de la vérité. Il est indispensable pour ce jeune qu’il sorte de son village pour finalement constater à l’évidence qu’il y a bien une façon totalement différente de voir et de vivre sur la même planète. Il constate qu’il existe des réalités impensables à comprendre sans changer de lieu ou de perspective. Pour commencer à envisager qu’il puisse effectivement y avoir autre chose ailleurs, il faut que ce petit laossien débute par croire qu’il puisse y avoir autre chose ailleurs et que cela peut fonctionner autrement et sera tout autant vrai. Très peu de personnes on cette faculté comme Galilée de croire que ce qui est observé concrètement, soit une réalité observée ne correspond pas à la vérité.

En toute chose nous cherchons à expliquer la réalité des choses complexes que nous percevons ou analysons sur nos deux facultés principales qui sont l’observation et le raisonnement. Que cela soit sur l’origine humaine, la mort, l’histoire ou la science, toute vérité tente d’être identifiée par ses deux moyens. Il faut admettre que ces deux moyens sont insuffisants pour identifier la vérité dans la neige et dans la vie. Il faut sortir de ce village unique, mais surtout croire que l’on peut réellement et véritablement connaître la vérité en se déplaçant dans le village voisin expliquant le même objet sous une autre perspective. En histoire, ce n’est pas parce que nous ne pouvons pas documenter un fait historique, que ce dernier n’ait pas réellement eu lieu. En science, ce n’est pas parce que l’on ne peut pas observer ou expliquer un phénomène, que ce dernier n’existe pas ou qu’il faille l’attribuer systématiquement au hasard et à la probabilité. En religion, ce n’est pas parce que des personnes n’ont pas vu une apparition de la Sainte Vierge, que cette dernière ne se soit pas réellement passée ou qu’il faille l’attribuer à l’hallucination. En matière avalanche, l’expérience pratique doit être mise à l’épreuve par la science, et la science doit être mise à l’épreuve par la pratique. Les deux univers disposent de leur moyen de remise en question pour autant que l’orgueil de l’académicien ou du praticien ne vienne pas interférer dans la communication et l’échange. Les deux univers pratique et scientifique ensembles n’ont pas de moyen de remise en question, car ils restent dans leur propre village neigeux. Pour comprendre la neige et les avalanches, il faut également être capable de sortir de ce village neigeux exclusif et voir le problème depuis un tout autre village.

C’est cela que ce livre propose de découvrir. Pour comprendre le phénomène des accidents d’avalanches, il faut un changement radical de villages à la fois atomique, subatomique, cosmique, scientifique, social, psychologique, spirituel, nivologique, météorologique, cinématographique et biblique. En changeant de village radicalement et fondamentalement dans la Connaissance humaine au sens large, le lecteur trouvera la vérité et il évitera de se faire duper par la connaissance trompeuse. Alors bonne lecture et rien ne sera comme avant lorsque vous l’aurez lu ! C’est certain !

Associated waypoints

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • es
  • ca
  • en
  • eu
  • it
  • de