Mont-Blanc Story - La chronique noire - La chronique rose

General

activities
book_types: historical, novel

author: Philippe Gindraux

editor: Slatkine - Clairefontaine

publication_date: 1989

nb_pages: 176

isbn: 2-05-101064-1

langs: fr

quality: medium

Licence

description

Un recueil d’anecdotes, tragiques ou pas, autour du massif du Mont-Blanc, liés ou non avec l’alpinisme.
Pour mémoire, quelque épisodes remarquables :
La chronique noire.
11 juillet 1892 : tragédie de Saint-Servais. 100'000 m3 de l’eau échappé d’un lac sous le glacier de Tête Rousse ravagent le vallon de Bionassay, village de Bionnay et les bains de Saint-Servais en tuant plus de 200 personnes.
17 mai 1983 14h10 : une avalanche du glacier Rond descend sur l’entrée du tunnel et la route d’accès. « L’avalanche des glaciers » s’était déjà produite dans les années trente en descendant jusqu’à l’Arve.
18 août 1820 : La tentative d’ascension par Joseph Hamel (11ème de l’histoire) et premières victimes parmi les guides de Chamonix : 3 morts sous une avalanche au-dessus du Grand Plateau (Pierre carrier, Pierre Balmaz et Aiguste Tairraz).
Le véritable démarrage des courses au Mont Blanc à partir de 1850.
13 octobre 1866 : trois morts sous une avalanche au même endroit, dont un touriste britannique Arkwright et 2 guides. Et j’en passe…
25 août 1927 : déraillement d’un train au Montenvers dans une descente non-contrôlée – 16 morts et 40 blessés.
L’été 1961 : un avion de chasse F-84T Thunderstreak percute le câble du téléphérique d’Helbronner : 6 morts dans 2 cabines écroulés et 80 personnes bloquées jusqu’au lendemain dans d’autres cabines (dont 2 descendu en rappel sur corde de 150 m.)
9 juillet 1966 : 3 cabines du même téléphérique s’abime sur le glacier – 12 personnes grièvement blessées dans les cabines (chute de 40 m. sur 1 m. de neige fraiche) et 4 skieurs vers le téléski du Col du Géant blessés par le câble.
27 juillet 1971 : la 1ère benne (de service) montant au Plan de l’Aiguille déraille et tue son occupant.
La nuit du 23 au 24 juillet 1978 : l’explosion de la gare du départ de l’Aiguille du midi revendiqué par le groupe de « Savoie libre ». Pas de victimes.
15 juillet 1985 : les flammes de 30 m. à la gare d’arrivée à l’Aguille du Midi. Pas de victimes.
Fin décembre 1956 : la tragédie de Jean Vincerdon et François Henry à la sortie de l’arête de la Brenva.
Juillet 1961 : drame des cordées de Pierre Mazeaud et Walter Bonatti au pilier du Freney.
7 juillet 1964 : la mort de 14 guides et aspirant-guides à la sortie de l’arête des Grands Montets à l’Aiguille Verte 70 m. sous le sommet (décrochement d’une plaque de neige).
Juillet 1971 : tragédie de René Demaison et Serge Gousseault é la « directissime » de la Pionte Walker.
8 juillet 1979 : chute de plusieurs cordées dans la voie normale de la Tour Ronde suite au dévissage d’une cordée. 7 morts, 1 disparu et 4 blessés.
18 août 1934 : Guy Labour survit 8 jours dans une crevasse au Glacier de Nantillon.
Février 1945 : bataille entre les troupes françaises et allemandes dans la Vallée Blanche.
3 novembre 1950 : le crash d’un Costellation de l’Aire India volant vers Londres (Mlabar Princess) au rocher de la Tourette à 4671 m.. 40 matelots à bord. Mort de René Payot dans une avalanche dans la colonne de sauvetage.
24 janvier 1966 : le crash d’un Boeing-707 de la même compagnie, vol Bombay-Genève, sur le sommet du Mont-Blanc. 110 morts, dont 46 marins.
2 chasseurs allemands écrasés pendant la guerre et un B-17 américain tombé le 2 novembre 1946 sur l’Aiguille des Glaciers.
Plus de 6000 morts en deux siècles au massif du Mont-Blanc.
La chronique rose.
1741 : une expédition partie de Genève monte à Montenvers et observe la Mer de Glace (William Windham, Richard Pococke).
Pierre Martel mentionne Mont-Blanc « qui passe pour le plus haute des glacière et peut-être des Alpes ».
Marc-Theodore Bourrit, Horace-Benedict de Saussure.
En 1786 Jacques Balmat, agé de 20 ans, découvre le chemin et, avec Michel Paccard, va au sommet le 7-8 août de la même année (ce jour –là sa fille qui avait été malade est morte).
En août 1787 de Saussure monte au sommet.
4 touristes au sommet au cours des 22 années suivantes (un anglais, un hollandais, un allemand et un suisse).
14 juillet 1809 une demi-douzaine de guide, y compris Jacques Balmat, « poussent, tirent et finalement portent » Marie Paradis au sommet de Mont-Blanc.
Septembre 1838 : Henriette d’Angeville monte au sommet.
Juillet – août 1890 : construction de « l’hôtel Vallot ». (Reconstruction en 1898).
1893 : construction de l’observatoire Janssen au sommet de Mont-Blanc, qui a disparu dans une quinzaine d’années.
René Tournier, à escalade le sommet à 520 reprises avant de prendre sa retraite en 1981.
Premier atterrissage au sommet : 1960, Henri Girod avec un Piperclub.
Première descente au sommet en parachute : 1961, daniel Camus, Charles Bonnay et Jacques Dubourg.
Première descente en motocyclette : 1973, Patrick Morand.
Première descente en deltaplane : 1973, Rudi Kishazi.
Premier survol en montgolfière : 1979, Jean-Louis Hocquinet, Daniel Cleyet et Gèrald Persod.
Première descente en parapente : 1982, Roger Fillon
Première descente en ski-voile : 1982, Georges Bettembourg.
1982 – Michel Chirouze, tentative de descente en voiture déposé illégalement au sommet (les dépose y étant interdite depuis 1980) : la voiture s’immobilise au col de la Brenva.
1984 – première descente jusqu’au Fayet à ski par Jackie Bessat, à vélo par Eric Pootjes et Jaap Lampe et dans une poêle à paëlla par Jean-Marc Carrier (tiré par son chien dans les passage à plat).
1985 – première montée et descente en traîneau tiré par 5 huskies (Alain Barrès).

Associated waypoints

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • it
  • de
  • eu
  • en
  • ca
  • es