Ski de rando au Liban - Partie 1/3

General

activities
categories: expeditions, topoguide_supplements

article_type: collab

quality: great

Licence

I-1. Pourquoi un dossier sur le ski au Liban ?

Tout simplement parce qu'il est possible d’y faire du très bon ski et que très peu d’informations sont actuellement disponibles; les seules datent, aussi incroyable que cela puisse paraître, des années 30-50.

129192

A portée de spatules de l’Europe, Beyrouth n’est qu’à 4 heures de Paris, le Liban est une destination oubliée, à cause certainement de son histoire récente et de l’actualité au Proche-Orient, qui toutes deux en refroidissent certainement plus d’un, mais aussi à cause de la presse spécialisée dont les journalistes ont souvent une vision très réductrice des montagnes du monde. Pourtant le Liban est un pays où l’on peut voyager et randonner seul en toute sécurité.

Avertissement
- Ce dossier ne se veut surtout pas polémique, mais constructif.
- Les informations ci-dessous, qui ne sont pas exhaustives et qui ne demandent qu’à être corrigées et actualisées, ainsi que mes remarques, sont le fruit de 2 années (mai 2000 à mai 2002) passées dans ce pays, enrichies par des recherches réalisées pour la plupart grâce au web.
- Si parfois je suis critique ou peu complaisant, c’est parce que l’objectif de ce dossier n’est pas de faire de la publicité pour le Liban, mais simplement de donner à ceux qui aimeraient s’y rendre un maximum d’informations utiles et objectives sur ce pays. Des informations qu’il est parfois important, si nécessaire, de compléter par des mises en garde, même si celles-ci peuvent choquer ou froisser. Il y a certaines réalités qu’on ne peut pas ignorer ou minimiser. J’espère que ceux, libanais en premier lieu, qui seront amenés à lire ce dossier reconnaîtront mon effort d’objectivité.

I-2. Le Liban et le ski

Le Liban, couramment appelé la Suisse du Moyen-Orient, l’est peut-être tout simplement pour ses montagnes. Elles ne sont pas aussi hautes, aussi grandioses que les Alpes, l’été on n’y trouve ni glaciers, ni neiges éternelles, mais les montagnes libanaises en imposent quand même surtout l’hiver, lorsqu’elles sont recouvertes d’un épais manteau neigeux, transformant des paysages de rocs et de poussières l’été, en un incroyable terrain de jeu pour les skieurs alpinistes en mal de solitude et d’exotisme. Un terrain de jeu qui peut vite devenir redoutable dès que le mauvais temps s’y installe.

129193

Si le ski était déjà pratiqué au Liban au tout début du XXéme siècle, il ne s’y est réellement développé qu’à partir des années 30 avec la création en 1932 d’une section du Club Alpin Français à Beyrouth, la section du Levant et d’une école de ski aux Cèdres par l’armée française en 1935.

Lorsque la première remontée mécanique est construite au début des années 50, le télésiège des Cèdres (aujourd’hui pièce de collection, qui fonctionne toujours) tous les massifs ont déjà été explorés et parcourus en long et en large. Certaines réalisations devenues aujourd’hui des classiques (le Coucado, la Grande Coulée, le Berland, 3 itinéraires à Sannine) forcent le respect et à l’admiration quand on pense au matériel utilisé à l’époque pour les skier.

Aujourd’hui le Liban possède 6 centres de ski plus ou moins importants, tous très chers pour ce qu’ils offrent. Ces centres ne présentent que peu d’intérêt tellement le ski y est limité.
- Une seule vraie station, Faraya/Mzaar, prise d'assaut tous les week-ends par les Beyrouthins.
- Un seul site pour faire du grand ski, les Cèdres, mais très peu développé. Seules deux remontées mécaniques montent suffisamment haut pour avoir accès à de belles pentes : le télésiège de l’armée et le téléski du Dôme des dames. Celles-ci étant malheureusement gérées par deux sociétés différentes, leur utilisation oblige à l’achat de deux forfaits différents.
- Les autres centres publics (Laqlouq et Kanat Bakiche) ou privés (Zaarour et Faqra), qui n’ont parfois qu'un ou deux remontées mécaniques, ne peuvent intéresser que les débutants ou les skieurs occasionnels.

Note à propos du Club Alpin Français :

La section du C.A.F de Beyrouth, même si l’historique du ski au Liban sur le site web de la Fédération libanaise de Ski (voir carnet d’adresses) le passe sous silence, a joué un rôle fondamental dans le développement du ski au Liban, peut-être le plus important.

Sans parler de l’exploration de tous les massifs par les membres de la section, ou de l’édition des seuls livres sur le ski au Liban, la section du Levant aura tout simplement permis au plus grand nombre de goûter aux joies et griseries des sports d’hiver, en rendant la montagne plus accessible et plus sûre, grâce à l’ouverture de refuges dans les différents massifs montagneux du pays.

Tous ces refuges, les seuls n’ayant jamais existé au Liban, sont malheureusement tous à l’abandon aujourd’hui. Il serait important de les restaurer pour la sécurité des randonneurs, mais aussi pour le bon développement des sports de montagne dans ce pays .

I-3. Les Montagnes du Liban

Le Liban est un petit pays de la taille approximativement des deux Savoie réunies et à la topographie relativement simple : deux grandes chaînes de montagnes, séparées par une vallée, la célèbre plaine de la Bekaa, traversent le pays du N au S.

129190

La première, le mont Liban (Jebel Lubnan al Gharbiyeh) qui culmine au Qornet es Saouda (3088 m) longe la Méditerranée et la seconde, l’Anti-Liban (Jebel Lubnan al Sharqiyeh, 2629 m) prolongée au S par le mont Hermon ( Jebel ech Cheïkh , 2814 m) marque la frontière avec la Syrie.

La plupart des massifs intéressants pour le ski de randonnée font partie de la première chaîne de montagnes : au N le massif de Qornet es Saouda et aux centres le massif de Sannine. D’autres massifs ou régions à l'intérêt plus limité parce qu’aux dénivellations moins importantes, étaient aussi fréquentés par les premiers randonneurs : Laqlouq à mi-chemin entre Sannine et Qornet es Saouda, certainement très intéressant pour la randonnée nordique, Jebel Knesseh au S de Saninne et Jebel Bârouk encore plus au S.

Des itinéraires dans ces massifs secondaires sont décrits dans les livres “Technique et pratique du ski au Liban” et “Itinéraires pour skieurs dans le massif du Sannin” (voir chapitre “bibliographie”).

Quant à la chaîne frontalière, seul Jebel ech Cheïkh (mont Hermon) a été exploré. Aujourd’hui un seul itinéraire existe, qui diffère de l’itinérare originel, pour se rendre au sommet. Le versant syrien, le plus intéressant d'après les cartes, n’est pour l’instant, à ma connaissance, pas accessible sans autorisations.

L’anti-Liban garde son mystère, aucune trace quelconque d’exploration, peut-être recelle-t-il de beaux sommets et de très belles pentes. Les Français conseillaient de ne pas s’y rendre.

129200

Remarques à propos de Jebel ech Cheïkh (mont Hermon) :

Jebel ech Cheïkh est une montagne unique qui mériterait les honneurs de la presse spécialisée et d’être beaucoup plus fréquentée.

Si vous y montez l’été vous croiserez peut-être quelques randonneurs, par contre l’hiver, saison durant laquelle Jebel ech Cheïkh prend toute sa splendeur et aussi toute sa dimension, la solitude y est garantie. En mars 2001, nous étions les premiers skieurs civils depuis de très nombreuses années, peut-être tout simplement depuis que la section du Levant a fermé ses portes. Nous y sommes retournés l’hiver suivant et depuis je crains que personne n’y soit remonté à ski.

Jebel ech Cheïkh, une montagne peut-être unique parce que marquée par l’Histoire comme aucune autre de part le monde, du fait de sa position géographique et stratégique. Montagne biblique, la transfiguration aurait eu lieu à son sommet, on se bat encore à ses pieds et on se dispute son territoire pour ce qui fait sa valeur : l’eau. Jebel ech Cheïkh est la plus grande réserve d’eau de toute la région.

Aussi petite anecdote, Jebel ech Cheïkh, dont le sommet est en Syrie et non au Liban, qui domine à l’est le plateau du Golan, au NW la plaine de la Bekaa, domine au S le lac Tibériade et la vallée du Jourdain de plus de 3000 m. Ainsi la montagne dont l’altitude officielle est 2814 m, pourrait-être considérer vu depuis le S comme un “3000”. Son nom en hébreux est “Kermon”.

Au-delà de ces particularités et anecdotes, Jebel ech Cheïkh est une montagne magnifique dont le sommet se mérite, 1700 m de dénivellation positive (le plus important dénivelé skiable de toute la région) pour y parvenir versant libanais. L’itinéraire suivi rappelle la longue histoire de la montagne, puisqu’il traverse au début des lignes de tranchées antichars et qu’au sommet se trouve un poste d’observation des casques bleus prés des quelques ruines du temple de Qsar Chbîb. Bien qu’à quelques kilomètres des fermes de Chebba où tonnent régulièrement les canons, l’itinéraire est sûr.

I-4. Massif du Qornet es Saouda et sommets annexes, secteur des Cèdres - Bqaa Kafra - Aïnata

A 2h de route en voiture de Beyrouth. Secteur le plus intéressant pour les nombreuses possibilités qu’il offre. Nombreux sommets de 2600 à + de 3000 m. Nombreuses pentes de 600 à 900 m de dénivellation. Possibilité de faire des sorties de 1800 m de dénivellation dans la journée. Mini raid de 2 ou 3 jours possibles.

129195

Accès routier
Accès par l’W, environ 125 km depuis Beyrouth :
Beyrouth - Tunnel de Batroun - Chekka - Amioun - Check Point de l’armée - à gauche pour monter via Edhen - Bcharré - Les Cèdres - centre de ski, ou à droite via Hasroun - Bqaa Kafra (à droite, 2 km après Hasroun) - Bcharré - Les Cèdres - Centre de ski.
Les deux accès sont aussi longs, ils sont chacun d’un côté de la vallée de la Kadisha.

Accès par l’Est, pour ceux qui arriveraient de Rachaïya/Mont Hermon ou de Damas (Syrie). environ 70 km depuis Masnaa :
Itinéraire décrit depuis Masnaa, village frontière à 30 km de Rachaïya.
Masnaa - Rayak - Balbeek (ne pas entrer dans Balbeek) - Deir el Ahmar - Aïnata.

Se loger
L’adresse la plus économique l’auberge de l’Ecoclub (voir carnet d’adresses) juste au départ des itinéraires, sinon nombreux hôtels. Un hôtel sympa, le plus ancien des Cèdres, lui aussi aux pieds des pistes, l'hôtel “La Cabane” (tél: 06 671 164).

Descriptif des sommets

Nom : Qornet es Saouda
Altitude : 3088 m
Coordonnées : 34°18’04” N 36°06’52” E
Accès : Les Cèdres
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : non
Remarques : Point culminant du Liban, c’est son seul intérêt

Nom : Qornet el Achara
Altitude : 2869 m
Coordonnées : 34°20’25” N 36°09’40” E
Accès : Les Cèdres, Sir ed Daniyé
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : non
Remarques : Sommet à l'extrême N du massif de Qornet es Saouda, présente d'après la carte une belle face -N. Mini raid de 2 jours pour aller la skier

Nom : Ras el Khachaa
Altitude : 2627 m
Coordonnées : 34°21’33” N 36°07’00” E
Accès : Les Cèdres, Sir ed Daniyé
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : non
Remarques : Entre Sir ed Daniyé et Qornet el Achara, présente aussi une belle face N.

Nom : Ouata el Ayoun
Altitude : 3029 m
Coordonnées : 34°18’31” N 36°07’38” E
Accès : Les Cèdres
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : non
Adapté au surf de randonnée : non
Remarques : Peu d'intérêt aucune face importante

Nom : Aarid el Ayoun
Altitude : 3026 m
Coordonnées : 34°17’16” N 36°08’16” E
Accès : Les Cèdres, Aayoun Urghouch
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : non
Adapté au surf de randonnée : non
Remarques : Depuis Ayoun Urghouch ce sommet a une très belle allure. Mais la face étant plein S, doit être rarement skiable.

Nom : Jebel el Ayoun
Altitude : 3009 m
Coordonnées : 34°16’31” N 36°06’56” E
Accès : Les Cèdres, Aayoun Urghouch
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : non
Adapté au surf de randonnée : non
Remarques : Certainement une belle face SE a skié.

Nom : Pointe 3071
Altitude : 3071 m
Coordonnées : 34°16’06” N 36°06’27” E
Accès : Les Cèdres, Aayoun Urghouch
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : non
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Sommet n’ayant à ma connaissance pas de nom. Sa face orientale est très belle et reste skiable tard en saison

Nom : Ard el Mezrab
Altitude : 3041 m
Coordonnées : 34°15’26” N 36°05’56” E
Accès : Les Cèdres, Aayoun Urghouch
Topo-Guide Camptocamp : Oui
Topo papier (cf. bibliographie) : non
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Belle face orientale, plusieurs itinéraires de descentes.

Nom : Jebel Temm Laïla
Altitude : 2458 m
Coordonnées : 34°16’31” N 36°01’11” E
Accès : Route entre Bcharré et Les Cèdres
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Belle face, mais qui se déneige rapidement.

Nom : Dahr el Qalib
Altitude : 2823 m
Coordonnées : 34°16’12” N 36°03’03” E
Accès : Les Cèdres
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Baptisé par Bertrand Semelet “Djebel St Bernard”

Nom : Tem el Mezreb (Signal des Cèdres)
Altitude : 2970 m
Coordonnées : 34°16’10” N 36°04’21” E
Accès : Les Cèdres
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Aussi appelé Dôme du président par les Français. Certainement le sommet le plus facile d'accès du Liban. On chaussse les skis devant la porte de son hôtel.

Nom : Dôme des Dames
Altitude : 2872 m
Coordonnées : 34°15’34” N 36°05’09” E
Accès : Les Cèdres
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Belle pente d'accès facile.

Nom : Dôme Yamilé
Altitude : 2866 m
Coordonnées : 34°15’07” N 36°05’14” E
Accès : Les Cèdres
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Idem Dôme des Dames.

Nom : Dôme du Loup
Altitude : 2896 m
Coordonnées : 34°14’54” N 36°05’28” E
Accès : Les Cèdres
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Belle pente skiable l'après-midi.

Nom : Qornet el Bass
Altitude : 2744 m
Coordonnées : 34°13’30” N 36°04’09” E
Accès : Les Cèdres Aïnata
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : oui
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Appelé aussi Dôme de l'Aigle par les Français. Le versant des Cèdres est skiable l'après-midi.

Nom : El Oudaa 1
Altitude : 2625 m
Coordonnées : 34°12’37” N 36°01’54” E
Accès : Les Cèdres Aïnata ou Bqaa Kafra
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : Oui depuis Bqaa Kafra
Remarques : Appelé Arête des Méharistes par les Français. Plusieurs sommets, les plus belles pentes (combes couloirs) sont prés du point 2612. Isolement garanti.

Nom : El Oudaa 2
Altitude : 2612 m
Coordonnées : 34°12’44” N 36°01’17” E
Accès : Les Cèdres Aïnata ou Bqaa Kafra
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : Oui depuis Bqaa Kafra
Remarques : Appelé Arête des Méharistes par les Français. Plusieurs sommets, les plus belles pentes (combes couloirs) sont prés du point 2612. Isolement garanti.

I-5. Massif du Jebel Sannine, secteur Faraya / Mzaar - Qanat bakiche - Sannine

Le massif important le plus proche de la capitale libanaise, à environ une heure de route en voiture. Très belle face S, SW visible de Beyrouth. 4 itinéraires intéressants.

129191

Accès routier
Faraya / Mzaar, environ 45 km de Beyrouth :
Beyrouth - Tunnel de nahr el Kelb - Zouk - Aajaltoun - Faraya - Check Point de l’armée - à gauche au C.P Faraya / Mzaar à 5min. Parking payant (à partir de 8h30) au départ des remontées mécaniques. Un parking gratuit se trouve un peu plus haut à la petite station de Wardé.
Kanat Bakiche, environ 50 km de Beyrouth :
Itinéraire identique jusqu’au Check Point, où l’on tourne à droite, ensuite Fakra (station privée que l’on traverse) - Kanat Bakiche (environ 3 km de Faqra).
Sannine, environ 60 km de Beyrouth :
Itinéraire identique jusqu’à Kanat Bakiche. Plutôt que de tourner à gauche pour entrer sur le parking, suivre la route qui descend jusqu’à Baskinta, continuer vers l’Est jusqu’à Sannine. Environ 5 km depuis Baskinta. Se garer au pied des maisons si la route est déneigée, sinon se garer au mieux.

Remarque : Il est possible de monter à Qanat Bakiche et Sannine via Bikfaya et Baskinta. Beaucoup plus direct (environ 45 km) et rapide que par Faraya, mais paumatoire si on ne connaît pas.

Se loger
Le seul lieu intéressant pour se loger est Sannine juste au pied des itinéraires de la face SW. L’été il existe des hôtels. Vous pouvez aussi tenter les deux couvents de BASKINTA (les coodonnées sont sur www.lebanontrail.org). Les hôtels à Faraya, Faraya / Mzaar et même Qanat Bakiche sont trop loin du départ de la plupart des itinéraires de Saninne, autant donc loger sur Beyrouth.

Descriptif des sommets

Nom : Harf Sannine
Altitude : 2628 m
Coordonnées : 33°56’59” N 35°52’34” E
Accès : Sannine
Topo-Guide Camptocamp : non
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban et Itinéraires pour skieurs dans le massif du Sannin
Adapté au surf de randonnée : non
Remarques : Point culminant du massif. A Sannine se trouve une source

Nom : Signal de Sannine
Altitude : 2548 m
Coordonnées : 33°56’42” N 35°51’31” E
Accès : Sannine
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban et Itinéraires pour skieurs dans le massif du Sannin
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Au sommet se trouve un des anciens refuges ouverts par le CAF. Il y a encore 2 ans il était occupé par des soldats syriens.

Nom : Jebel er Roueisse, Pointe 2471
Altitude : 2471 m
Coordonnées : 33°57’11” N 35°51’07” E
Accès : Sannine
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : non
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : Belle pente abritée qui conserve longtemps la bonne neige.

Nom : Mzar er Roueisse
Altitude : 2463 m
Coordonnées : 33°57’54” N 35°50’28” E
Accès : Faraya/Mzaar, Qanat bakiche
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban et Itinéraires pour skieurs dans le massif du Sannin
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : La face accessible depuis le sommet du télésiège n’est jamais tracée.

I-6. Jebel ech Cheïkh (mont Hermon)

Le massif le plus éloigné de Beyrouth 2h30 de route en voiture. Montagne très isolée, véritable sensation de bout du monde. Un seul itinéraire pour l’instant mais le plus beau du pays. Potentiel important le jour où la région trouvera la paix.

129197

Accès routier
Beyrouth - Chtaura - Masnaa (poste frontière libanais) - Dahr el Ahmar - Rachaïya - Mazraat el Faqaa . Environ 85 km

Remarque : Itinéraire évident jusqu’à Rachaya, ensuite difficile de trouver son chemin seul si on ne connaît pas. Demandez ou mieux faites vous accompagner, quitte ensuite à ramener la personne à Rachaya. Mazraat el Faqaa se trouve à environ 5 km au S de Rachaïya.

Se loger
Un des seuls endroits pour dormir le petit “gîte” de Mehdi à Faqaa (voir carnet d’adresse), spartiate mais sympa. Pas d’hôtels à ma connaissance à Rachaïya.

Descriptif du sommet

Nom : Jebel ech Cheïkh (mont Hermon)
Altitude : 2814 m
Coordonnées : 33°24’49” N 35°51’14” E
Accès : Mazraat el Faqaa
Topo-Guide Camptocamp : oui
Topo papier (cf. bibliographie) : Technique et pratique du ski au Liban
Adapté au surf de randonnée : oui
Remarques : S'il y a un sommet à faire dans la région, c’est bien celui-ci.

I-7. Remarque à propos des noms et des coordonnées

Les noms
Lorsqu’on consulte les 2 livres/topos sur le ski au Liban et les cartes existantes, on s’aperçoit que certains sommets ont différents noms, certains jusqu’à 3. Parfois des sommets non nommés sur les cartes, ont un nom français entré dans “les moeurs”, exemple : le “Dôme des dames”, celui-ci ne figure sur aucune carte, mais un des téléskis de la station des Cèdres, se nomme le téléski du “ des dames”. Pour plus de clarté il fallait donc prendre une décision. J’ai trouvé plus légitime de nommer les sommets par leurs noms arabes quand ils en avaient un, sans oublier les noms français que j’ai mis entre parenthèses. Dans le cas contraire j’ai bien sûr gardé leur nom français (ex : Dôme des Dames).

Les coordonnées
Toutes ont été relevées et calculées sur les cartes au 1/50.000é que j’ai en ma possession, des cartes issus de travaux réalisés par des méthodes classiques de triangulation dans les années 25 à 40. Aucune n’a encore été saisie au GPS sur le terrain.

Aussi, le système géodésique “Levant” utilisé, mis en place dans les années 20, n’est pas du tout équivalent au système WGS 84. L’utilisation de ces coordonnées utilisées comme telles au GPS peut donc entraîner des erreurs de navigation.

Ainsi, pour la sécurité de tous, tous ces relevés devront être contrôlés et corrigés sur le terrain au GPS au plus vite. Merci de me les transmettre et merci pour votre coopération.

Pour information voici les références des cartes utilisées:
- Relevés pour le massif de Qornet es Saouda (excepté Dôme du Loup, Qornet el Bass, el Oudaa): feuille Liban NI-37-XIII-1c, Sir ed Danié. Travaux exécutés sur le terrain en 1938. Dressé, dessiné et publiée par le Service Géographique de l’armée en 1940. Réimprimé par la Direction des Affaires Géographiques en 1966. Projection conique conforme de Lambert: système Levant. Ellipsoïde de Clarke. Triangulation régulière rattaché au réseau de nivellement de précision du Levant.
- Relevés pour le massif de Qornet es Saouda (Dôme du Loup, Qornet el Bass, el Oudaa): feuille Liban NI-37-XIII-1a, Baalbek. Travaux exécutés sur le terrain en 1938. Dressé, dessiné et publié par l’Institut Géographique National en 1943. Réimprimé en 1966. Projection conique conforme de Lambert: système Levant. Ellipsoïde de Clarke. Triangulation régulière. Nivellement rattaché au réseau de nivellement de précision du Levant.
- Relevés pour le massif de Sannine: feuille Liban NI-36-XI--4d, Zahlé, 2e édition. Dressé, héliogravé et publié par le Service Géographique de l’armée en 1927 d'après les travaux exécutés sur le terrain en 1926. Planimétrie et toponymie réaliser en septembre 1961. Révisé et imprimé par la Direction des Affaires Géographiques et Géodésiques en 1962. Projection conique conforme de Lambert: système Levant. Ellipsoïde de Clarke. Triangulation régulière. Nivellement rattaché au réseau de nivellement de précision du Levant.
- Relevés pour Jebel ech Cheïkh: feuille Liban NI-36-XII-2d, Hermon (Rachaïya S), édition provisoire. Dressé et révisé par le 2/1 Australian Field Survey Coy. par restitution de photos aériennes datées de décembre 1941 . Dessiné et imprimé par le Service Géographique de l’armée. Projection conique conforme de Lambert: système Levant. Ellipsoïde de Clarke. Triangulation régulière. Nivellement rattaché au réseau de nivellement de précision du Levant.

I-8. La traversée du Liban

La traversée classique permet plus ou moins de relier le massif de Jebel Sannine à celui du Qornet es Saouda. Elle part de la petite station privée de Zarour et arrive à Sir ed Danié. Je ne l’ai pas faite, mais à mon sens elle ne doit pas être intéressante à réaliser à ski de randonnée, beaucoup trop de relief nordique. Pour un court séjour, des raids en étoiles dans les différents massifs sont certainement plus intéressants que de se lancer dans cette traversée.

La traversée Faraya / Mzaar - Les Cèdres (ou les Cèdres - Faraya / Mzaar) se fait dans la journée à ski de fond. Elle pourrait devenir une classique s’il y avait une réelle volonté de développer ce sport.

Quant à la traversée intégrale de la chaîne du mont Liban du N au S ou vice-versa, elle représente certainement un très beau challenge à VTT ou à pied quand la neige a disparue.

Texte et photos : Philippe Perret (email: phil_perret@hotmail.com)

  • eu
  • es
  • en
  • de
  • it
  • ca