Terrains pour grimper : L'escalade en falaise et la couenne

General

activities
categories: mountain_environment, technical

article_type: collab

quality: medium

Licence

Que sont les "couennes" ?
La pratique de l'escalade sportive a favorisé l'ouverture de falaises de faible hauteur, communément appelées couenne. Ces voies ne font qu'une longueur de corde (entre 10 et 50 m), et le grimpeur, libre de grimper en tête ou en moulinette, est assuré du pied des voies.

Après la voie, il redescend et assure ensuite son collègue. Cette pratique s'est généralisée pour devenir la plus courante aujourd'hui.

Matériel
Le grimpeur est équipé de :

  • un baudrier : cuissard qui relie par le moyen de sangles les cuisses à la taille. C'est le lien entre le grimpeur et la corde
  • une paire de chaussons : chaussures conçues spécialement pour l'escalade grâce à la gomme utilisée particulièrement adhérente
  • une corde
  • une douzaine de dégaines (2 mousquetons reliés par une sangle), permettant au grimpeur de s'assurer pendant la progression
  • un système de frein (descendeur, tubers, plaquette à ressort), permettant au grimpeur d'être assuré par un autre grimpeur. A l'époque, l'assurage se faisait à l'épaule, c'est à dire que l'assureur passait la corde autour de son torse pour arrêter la chute de son collègue. Aujourd'hui, des systèmes de freins ont été inventés. L'assureur passe la corde dans le système puis l'attache, par le biais d'un mousqueton à vis, à son baudrier ce qui permettra de freiner puis d'arrêter la chute - du grimpeur
  • un casque
  • une longe, appelée également "vache" : sert à s'auto-assurer, c'est à dire, s'attacher à un point scellé ou vissé sur le rocher
  • un sac à pof : petit sac dans lequel le grimpeur met du pof (poudre de résine ) ou de la magnésie (hydrocarbonate de magnésium) afin d'absorber la transpiration des mains et d'éviter que celle-ci le fasse glisser

Cotation
Le système de cotation en falaise est celui généralement utilisé en escalade libre excepté pour la pratique du pan et de bloc.

C'est une échelle ouverte de difficulté allant aujourd'hui du 3 au 9ème degrés, eux-mêmes composés de trois lettres : a, b et c. Ainsi, la plus basse cotation est le 3 et la plus élevée, le 9b. Certaines voies comportent un + dans leur cotation ( 6b+, par exemple) permettant d'affiner encore plus la cotation.

L'équipement
L'équipement en couenne est sûr, régulier et quasiment inarrachable. Il permet au grimpeur d'aller au bout de ses capacités. La majeur partie des sites sont équipées sous l'initiative de grimpeurs locaux en collaboration avec la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade. L'équipement répond à certaines règles assurant un maximum de sécurité.

Les points d'ancrage, permettant au grimpeur de s'assurer, sont soit des goujons de 12, soit de scellements placés régulièrement pour éviter des vols trop impressionnants ou dangereux.

Les relais, quant à eux, sont constitués :

  • soit d'une chaîne avec un maillon rapide dans lequel le grimpeur en tête passe sa corde pour se faire descendre en moulinette par son assureur ;
  • soit d'une chaine avec un mousqueton dans lequel le grimpeur passe la corde sans avoir à faire de manipulation ;
  • soit d'une queue de cochon, dans laquelle le grimpeur en tête passe la corde sans avoir à faire de manipulation ;
  • soit deux scellements rapprochés. Cet équipement, qui peut user la corde, permet de descendre mais pas de grimper en moulinette.

Où pratiquer ?
De très nombreuses falaises ont été ouvertes, aussi bien en zone montagneuse qu'en plaine. Les informations falaises sont disponibles dans le topo-guide :
http://www.camptocamp.org/sites

Associated waypoints

Associated routes

Associated articles

Associated books

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de