Historique des sites communautaires camptocamp

General

activities
categories: association

article_type: collab

quality: fine

View in other lang it - es

Licence

Préhistoire

Lausanne possède un avantage non négligeable : on peut y étudier sans être éloigné des montagnes. Il n'est donc pas rare d'y trouver des gens qui allient la passion du ski de randonnée et l'amour de la technologie (ou vice-versa). Dans les années 94-95, quelques individus répondant à cette définition se trouvent rassemblés dans la section de physique de l'EPFL. En ces temps lointains d'avant le WWW, les ambitions de ces pionniers, parmi lesquels Stéphane Bolognini et, déjà, Claude Philipona, restent limitées. Ils commencent par la gestion d'une liste de diffusion par email du bulletin d'avalanches suisse. Pendant deux ou trois hivers, l'échange d'informations sur les sorties à ski se fait par mail, voire par téléphone.

Version 1 (1997)

Pendant qu'on skie en Suisse romande, l'informatique en général, et plus particulièrement les techniques de mise en réseau, progressent. En automne 1997, une nouvelle version de FileMaker permet la diffusion d'informations sur le web débutant. Claude Philipona saute sur l'occasion et crée la première version de skirando.ch : une base de données interactive FileMaker tournant sur un Macintosh récupéré branché semi-clandestinement sur le réseau de l'EPFL. Malgré ses côtés rustiques et certaines lenteurs (la gestion des utilisateurs se faisait par exemple à la main), ce site devient rapidement populaire sur le campus lausannois, puis en Suisse romande, avant que les Français ne le découvrent à leur tour. Des skieurs et alpinistes de tout niveau, et parmi eux quelques encyclopédies vivantes de la montagne comme Julien Vallet, se mettent à présenter leurs sorties.

Version 2 (1999)

Succès oblige, la nécessité d'une professionnalisation du site se fait sentir. En 1998, Marc Fournier commence par ajouter les premiers forums skirando. Par la suite, lui et Claude Philipona s'attaquent à une refonte complète du site sur des bases technologiques plus solides à long terme. En 1999, la nouvelle version, utilisant MySQL et php, est mise en ligne sur un serveur Linux, toujours hébergé à l'EPFL.

Version 3 & Escalade OnLine (2000 - 2001)

Création d'Escalade OnLine

De façon complètement indépendante, deux grimpeurs français ont identifié un manque dans les sites consacrés à l'escalade rocheuse. Mettant en commun leurs compétences, Arnaud Saint Léger et David Jonglez mettent en ligne en mars 2000 la première version du site escalade.online.fr. Elle fonctionne comme un annuaire de liens vers les fiches techniques des voies. Des articles viennent s'ajouter rapidement, puis une newsletter. En janvier 2001, les deux initiateurs se lancent dans l'aventure de la commercialisation de leur site en fondant la société OhCEO à Chambéry.

Version 3 de skirando.ch & Fondation de Camptocamp SA

La version 3 de skirando.ch, basée sur les mêmes technologies, est mise en ligne en mars 2001. La base de données y est restructurée pour être plus opérationnelle (séparation sommets/itinéraires/sorties).
Dans ces années de la fameuse bulle spéculative internet, une base de données de l'ampleur qu'a prise skirando ne manque pas d'attirer l'attention de plusieurs sociétés. Plutôt que d'accepter une de ces offres, Claude et Marc, avec la collaboration de Luc Maurer pour l'aspect financier, choisissent de fonder une société anonyme pour valoriser leur travail et, si possible, en vivre. camptocamp SA voit ainsi le jour le 1er août 2001 à Lausanne.

Version 4 (2003)

Skirando, Escalade,… Alpinisme !

Rapidement, à la même période, des contacts sont pris entre les grimpeurs de Chambéry et les skieurs de Lausanne, et de nombreuses synergies apparaissent possibles. Ensemble, les deux sociétés créent le site d'alpinisme, sur le modèle de skirando, et modifient le site d'escalade existant en direction d'une plus grande compatibilité avec ses sites cousins.

Projet e-content… Du Français au multilinguisme !

De plus, le projet européen eContent "camptocamp" -inscrit dans le programme de la société de l'information de la Commission Européenne- vise à encourager le développement et l'utilisation du contenu numérique européen sur les réseaux mondiaux ainsi qu'à promouvoir la diversité linguistique dans la société de l'information. Camptocamp a donc renforcé les fonctionnalités de la plate-forme existante en intégrant complètement le concept de multilinguisme. Ce projet eContent - camptocamp conduira :

  • d’un point de vue technique, au développement de Bases de Données multilingues et multiculturelles :
  • outils de gestion d’une interface de traduction en ligne
  • outils de gestion d’un thesaurus montagne multilingue (EN, FR, ES, IT et DE) spécifique à la Montagne pour personnaliser la traduction automatique et accroître la performance du système
  • outils de gestion d’une interface multilingue
  • outils de gestion d’un contenu multilingue
  • outils de gestion d’une aide en ligne contextuelle multilingue
  • outils de gestion d’un site à design graphique multiple
  • d’un point de vue de l’utilisateur :
  • à la mise en place des fonctionnalités permettant de bénéficier, indépendamment de la notion de langue, de l’ensemble des contenus produits par la communauté
  • à l'ajout de plus de 560 itinéraires décrits par une trentaine de Guides de Haute Montagne -partenariat avec le Syndicat National des Guides de Montagne (SNGM)

Version 5 (2007)

Création de Camptocamp-Association

Il est vite apparu que les sites communautaires Camptocamp en eux-mêmes ne pouvaient rapporter assez d'argent pour assurer le développement des sociétés Camptocamp SA et OhCEO. Ces dernières ont alors trouvé d’autres niches d’activité plus rentables :

  • la maintenance de systèmes informatiques
  • les applications web dynamiques dans le domaine de la géomatique (MapServer, CartoWeb)
  • la gestion de contenus interactifs multilingues forts de l'expérience e-content

Grâce au revenu généré par ces activités, Camptocamp SA parvient à poursuivre sur la période 2004-2007 l'entretien et le fonctionnement (serveur, hébergement, bande passante) des sites collaboratifs consacrés à la montagne.

Cependant, les fondateurs ont de moins en moins de temps pour se consacrer au développement et à l'évolution des sites. Pour faire face au développement croissant de la communauté constituée autour des sites communautaires et pour assurer la cohérence d’une information de plus en plus riche, les fondateurs ont progressivement fait appel à partir de 2002 à une équipe bénévole de modérateurs, constituée parmi les contributeurs aux sites.

Après plus d’un an de réflexion et de débats constructifs avec les modérateurs, les fondateurs des sites lancent l’initiative d’une association à but non lucratif de droit français pour léguer ainsi l’ensemble des contenus des sites communautaires Camptocamp ainsi que le code des sites à la communauté : Camptocamp-Association. Les statuts initiaux adoptés sont ceux de Wikimédia France, l'association à but non lucratif de droit français de soutien à la célèbre encyclopédie collaborative. Il faudra encore près de 8 mois de réflexion et de débats pour arriver à la forme finale des statuts début 2006. L'association est TOTALEMENT INDEPENDANTE de la société Camptocamp SA. Un site Internet dédié à l’association est alors créé et mis en ligne le 21 juin 2006 sur l'adresse camptocamp.org. Finalement, l’annonce officielle de la création de Camptocamp-Association et son ouverture au-delà de l’équipe des modérateurs est faite sur les 3 sites communautaires le 27 juin 2006.

Camptocamp-Association a un objectif unique : Favoriser l'échange d'informations entre les pratiquants de sports de montagne.

Système d’Information sur les Conditions de Course en Montagne : un seul site pour la communauté Montagne !

Dans cet esprit, pour faire fructifier les contenus, Camptocamp-Association s'engage dés mi-2006 dans le cadre du Programme Régional d’Action Innovatrice dans un projet intitulé "Système d’Information sur les Conditions de Course en Montagne" réalisé en partenariat avec Météo-France et le Syndicat National des Guides de Montagne. Ce projet, financé par l'Europe, la région Rhône-Alpes et sur fonds propres des différents partenaires, vise à créer un système de syndication des contenus pour l’ensemble des acteurs de la montagne diffusant de l’information relative aux conditions de courses. Du coté de Camptocamp-Association, c'est aussi la mise en place d'une nouvelle version des sites communautaires !
Parmi les nouveautés les plus marquantes de cette dernière, appelée la "version 5" ou "V5", nous pouvons citer :

  • la mutualisation des 3 sites communautaires pré-existants en un site unique http://camptocamp.org afin d’en faciliter l’utilisation, la maintenance, le développement, d’améliorer le partage des contenus et la dynamique des trois communautés
  • le renouvellement de la charte graphique
  • le renforcement de l'interopérabilité pour permettre à l'utilisateur d'accéder à l’information des sites Internet partenaires : création d'un moteur de recherche communs aux bases de données camptocamp.org et de Montagneinfo.net (SNGM) avec, dès que possible, l'ajout d'autres partenaires
  • la simplification de l’accès aux informations et de l’enregistrement des données :
  • régionalisation et/ou personnalisation de l’accès à l’information selon les centres d’intérêt et/ou la localisation de l'utilisateur
  • intégration de la dimension collaborative >> interface du type wiki
  • la valorisation des composantes spatiales de l’information pour placer dans son contexte géographique les informations diffusées : utilisation accrue de la cartographie et du géo-référencement
  • la création d’un système ouvert :
  • publication de l'information sous licence de contenu libre (Creatives Common)
  • code du site sous licence GPL et répondant tant que possible aux normes et standards de l’art (W3C, OGC, etc.) pour faciliter sa maintenance et son évolutivité

Version 6 (2016)

De 2007 à 2015, La version 5 continue à se développer, tant du point de vue code que du point de vue de la base de données.
Pour autant, les technologies utilisées deviennent vieillissantes, et la maintenance du code devient de plus en plus laborieuse, rendant difficile d'attirer de nouveaux développeurs bénévoles sur le projet. La prise de poids sensible de la base de données avec l'augmentation des contributions impose aussi d'avoir une gestion plus puissante de cette dernière L'architecture monobloc du site n'aide pas non plus à faire évoluer facilement l'interface. Par ailleurs, plusieurs partenaires se déclarent intéressés pour inter-opérer avec la base de données Camptocamp (données sur mobilités douces, base de recueil d'incidents et d'accidents…)
Une nouvelle refonte du site est donc décidée, permettant de séparer la base de données et l'interface de visualisation, avec un dialogue entre ces deux parties via une API.

Cette montée en version a été financée grâce à :

  • un soutien de la fondation Petzl,
  • un appel aux dons auprès de la communauté
  • les fonds propres de l'association

Un travail de fond a été mené par Camptocamp Association pour établir les spécifications cahier des charges, l'adapter aux contraintes budgétaires fortes (ce qui a imposé un certain nombre de renoncement sur les ambitions et les rendus), choisir un prestataire sur appel d'offre (groupement Camptocamp-SA, :ratio, Altimax) puis faire le suivi pendant plus d'un an et demi de développement.

Associated waypoints

Associated routes

Associated articles

Associated books

Associated xreports

Associated outings

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • eu
  • ca
  • en
  • de