Pic Sans Nom

Attention, vous consultez une ancienne version de ce document : version 2 (français) - 2 mai 2009 15:44:35 CEST par Thomas Charbonneau
modification : Édition en français
« version 1 | version actuelle | version 3 »

  • Type :
    point culminant
    • Altitude :
      3913m
    • Longitude :
      6° 23' 0.92" E
    • Latitude :
      44° 53' 35.98" N
  • Export : GPX KML JSON

Sommaire

[img=1089755570_1800826012.jpg|right]Pic Sans Nom, versant Glacier Noir[/img]

PrésentationSommaire

Le pic Sans nom fait partie de la grande arête Mont Pelvoux - Pic Sans Nom - Ailefroide.

Historique

Géologie

Voies d'ascensionSommaire

Le pic Sans nom est l'un des sommets les plus difficile du massif des Ecrins. Dans tous les cas, la descente sera longue et délicate

Voie Normale

La voie dite normale est très rarement empruntée : neige et rocher délicat. Elle est parfois utilisée à la descente mais n'est pas forcément la voie la plus pratique ni la plus sûre.

Voie Rocheuses

Voies Anciennes

Les voies de la face N sont légèrement mixte mais à dominante rocheuse.

  • George-Russenberger, itinéraire historique très intéressant,  mais hélas dangereux. (nombreuses chutes de pierres et rocher péteux par endroit, non purgé)
  • Voie Chapoutot-Lemoine, itinéraire splendide et varié : course glaciaire intéressante, puis escalade en dalles de granite entrecoupées de nombreux gradins, puis escalade technique en gneiss fracturé délicat puis très bon sur l'arête NW.
  • Voie Kelle (Face Sud et Arête W), itinéraire raide et soutenue dans une face sauvage.

Voies Modernes

Neige/Glace/Mixte

  • Couloir NW, une des plus belle course de neige/glace du massif ; elle est devenue relativement classique.
  • Raie des fesses, une des voies les plus dures du massif.
IndicatorLa carte est en cours de chargement. Merci de patienter.
Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°2 du 2 mai 2009