Grand Capucin : Voie Bonatti / Ghigo

  • Activités :
  • Altitude maximale :
    3838m
  • Dénivelé :
    +800m
  • Altitude du début des difficultés :
    3500m
  • Dénivelé des difficultés :
    350m
  • Configuration :
    face
  • Orientation principale :
    E
  • Type d'itinéraire :
    boucle / retour au pied de la voie ou au refuge
  • Temps de parcours :
    1 jour
  • Cotation globale :
    ED
  • Engagement :
    III
  • Qualité de l'équipement en place :
    P2
  • Exposition rocher :
    E2
  • Cotation escalade artificielle :
    A0
  • Cotation libre > oblig. :
    7a+ > 6b
Sommets, cols, lacs, falaises :
Refuges, gîtes, bivouacs :
français
italienallemandanglaisespagnolcatalanbasque

La "Bonatti / Ghigo" est une grande voie classique. Elle est aussi voie historique dont l'ouverture a marqué l'évolution de l'alpinisme. Y aller, c'est vivre un peu de cet esprit qui a animé les pionniers, c'est aussi s'engager dans une voie exigeante qui n'a pas pris une ride. Athlétique, soutenue, difficile, géniale aussi parfois par le choix de l'itinéraire, elle reste un défi pour qui désire l'escalader en libre.

Approche1h depuis le refuge Torino, 2h depuis le sommet de l'Aiguille du Midi

L'itinéraire est décrit depuis la "Grotte" située 120m au-dessus du pied du Grand Capucin.

Deux solutions pour rejoindre l'attaque proprement dite, à la "Grotte".
- Remonter sur 100mètres le couloir des Aiguillettes. Rejoindre à droite un relais commun avec l'approche de la voie des Suisses. Monter de quelques mètres et suivre vers la droite un replat parfois enneigé qui mène au bord de la face Est. Relais, pitons. Passer en face Est, délicat, et atteindre en ascendance vers la droite les terrasses qui sont le point de départ de nombreuses voies de la face Est. Rester sur les terrasses inférieures. Traverser à droite jusqu'à leur extrémité, descendre un peu. Relais 2 spits. Ne pas traverser la dalle qui vous sépare de la grotte directement, mais monter d'une quinzaine de mètres en ascendance vers la droite jusqu'à un relais. Installer une moulinette et atteindre ainsi l'extrémité des vires de la grotte. Relais 2 spits. Le second de cordée peut rejoindre les vires directement, en faisant un pendule. Suivre ensuite les vires de la grotte vers la droite, jusqu'à leur extrémité, au pied du troisième dièdre. Relais départ, 2 spits.
- Remonter une des voie du bas par exemple Po-éticomania (4+/6a/6a) pour rejoindre la grotte.

Itinéraire

L16a+40mA l'aplomb du relais 0, franchir une fissure courte et athlétique. Traverser ensuite vers la gauche pour rejoindre une autre fissure dièdre, doigts. A la hauteur de R1, traverser à l'horizontal vers la gauche pour atteindre le relais. Un peu exposé.
L26a+30mPrendre à droite la fissure cheminée, puis la fissure dièdre qui suit. R2 se trouve vers la gauche.
L36b+30mDe R2 prendre à droite la fissure, puis le magnifique dièdre qui suit. Quelques pitons en place. Sortir sur la gauche en pleine dalle, athlétique. R3 se trouve quelques mètres au-dessus, dans la dalle.
L46b/6b+15mTraverser vers la droite sous le grand toit, en pleine dalle, facile. Puis monter verticalement jusqu'au fond du toit et continuer à droite pour rejoindre R4, à l'emplacement du premier bivouac Bonatti. Dernier pas de rétablo athlétique.
L56a+/6b40mDu bivouac, monter par le système de fissures en ascendance vers la gauche, quelques pitons. Puis continuer en ascendance vers la droite, vers le grand dièdre, écailles instables. Franchir dans le dièdre une courte section plus raide pour atteindre R5.
L66b+30mDe R5, traverser à droite et prendre la fissure fine, horizontale. C3 depuis le 0. Magnifique. Continuer à droite par la cheminée facile qui aboutit à une belle terrasse, au pied du mur de 40m. R6 à l'extrémité de la terrasse.
L77a+40mCotation proposée par les alpinistes qui l'ont enchaînée. Mur de 40 mètres, soutenu, pitons nombreux et pas toujours fiables. Passer à droite du premier toit au-dessus du relais. Le crux se trouve une dizaine de mètres au-dessus pour rejoindre la fissure dièdre à droite. Les fissures de sorties sont plus faciles. R7 juste en-dessous des terrasses du deuxième bivouac Bonatti.
L85c30mTraverser les terrasses du deuxième bivouac en ascendance vers la gauche. Franchir un court mur fissuré et rejoindre une plate-forme. La suivre vers la gauche jusqu'à son extrémité pour trouver R8.
L96a+/6b30mEscalader la fissure à l'aplomb du relais, aérien. R9 se trouve en dessous d'un passage plus raide.
L106b+/6c20mFranchir ce passage athlétique et après quelques mètres se rétablir à droite. R10 juste au-dessus.
L117a20mSuivre la fissure avec des courtes sections très athlétiques. R11 sous un petit toit, vers la droite.
L126c35mMonter jusqu'au toit et le franchir par la gauche, athlétique, technique. Poursuivre par une fissure dièdre qui fait place à une magnifique dalle fissurée plus facile. R12 vers la gauche.
L136b+40mFranchir à droite une courte section raide et athlétique puis en ascendance vers la droite, poursuivre par des sections de dalles et fissures plus faciles. R13 à la brèche entre la face N et la face E.
L145c30mPasser en face N, souvent enneigée. Traverser à l'horizontal puis monter directement vers la grande brèche qui se trouve entre les deux sommets du Grand Capucin. Rocher un peu délicat. R14 se trouve à la brèche, sur la gauche. Attention, on peut être tenté de tirer les rappels depuis R14. Ne pas le faire. La ligne ne continue pas. Poursuivre l'ascension.
L155c30mDe la brèche, prendre d'abord par le versant Est, rejoindre l'arête sommitale et basculer en face Nord pour les derniers mètres qui amènent au sommet et au départ de la ligne de rappel de L'Echo des Alpages. Attention à rester dans la ligne de rappels.

Descente

En rappel dans l'Echo des Alpages (cordes de 50m. 60m conseillé). Du sommet la ligne est globalement verticale.
De nombreux relais sont équipés un peu partout. Bien faire attention à ne pas se retrouver en bout de corde dans un gros dévers.
Un truc : La voie Echo des Alpages date de 1987, donc chercher les relais qui ne sont pas trop neufs.

Topo-photo

1450953388_617701231.pngVoir les informations de l'image
Grand Capucin Bonatti/Ghigo partie inférieure
1448188711_1095950343.pngVoir les informations de l'image
Grand Capucin Bonatti/Ghigo partie supérieure


Remarques :
  • Face E, très raide prend le soleil tôt
  • 300m en attaquant par le couloir des Aiguillettes, 400m en attaquant par Po-eticomania ou par l'Elixir.
  • Itinéraire historique, escalade longue et athlétique.
  • Nombreux pitons à partir du mur de 40mètres.
  • Les six premières longueurs sont en partie déséquipées.
  • Tous les relais sont neufs, 2 plaquettes et chaîne. La description de l'itinéraire est basée sur leur emplacement.
Matériel :
  • 14 dégaines (16 pour l'enchaînement du mur de 40m en une longueur).
  • Jeu C4 du gris .4 au bleu 3. - Doubler le gris .4 - le violet .5 - le vert.75 - le rouge 1.
  • 2 jeux de C3 à partir du 0 pour la traversée avant le mur de 40m.
  • Un jeu de câblés.
  • Rappels 2x50m, 2x60m conseillé.
Bibliographie et webographie :
Im Extremen Fels - Walter Pause, Jürgen Winkler - 1970
Mont Blanc Supercracks - Lamberto Camurri, Giovanni Bassanini - 2012
Parois de légende - Stéphanie Bodet, Arnaud Petit - 2011
Historique de l'itinéraire :

Première ascension par Walter Bonatti (21 ans) et Luciano Ghigo du 20 au 23 juillet 1951

IndicatorLa carte est en cours de chargement. Merci de patienter.

Cliquez dans le coin supérieur droit des vignettes pour afficher la page de l'image, ou dans le coin supérieur gauche pour afficher l'image à sa taille originale.

Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°31 du 18 juillet 2016