Aiguille d'Argentière : Arête du Jardin

  • Activités :
  • Altitude min / max :
    2771m / 3901m
  • Dénivelé :
    +1400m
  • Dénivelé des difficultés :
    900m
  • Configuration :
    arête, crête
  • Orientation principale :
    SW
  • Type d'itinéraire :
    boucle / retour au pied de la voie ou au refuge
  • Temps de parcours :
    2 jours
  • Cotation globale :
    D
  • Engagement :
    IV
  • Qualité de l'équipement en place :
    P3
  • Cotation escalade artificielle :
    A0
  • Cotation libre et obligatoire :
    4c
Sommets, cols, lacs, falaises :
Refuges, gîtes, bivouacs :
Accès :
Argentière  1240m - i
français
italienallemandanglaisespagnolcatalanbasque

Très longue et superbe course d'arête assez engagée, la retraite est compliquée par plusieurs rappels latéraux en terrain délicat vers les glaciers.

1279872514_78839620.jpg

Approche

Attaque habituelle2h à 2h30

Du refuge, prendre la moraine du glacier des Améthystes pour contourner la pointe 3159m, gagner un couloir débouchant à la brèche suivante, au N de cette pointe. Attaquer en contrebas de la brèche, à l'E par des rigoles ou à l'W par un dièdre de 40m en III. De grandes dalles lisses grises en III mènent à une petite arête, puis un crochet à gauche amène au Plateau, peu incliné et encombré de gros blocs.

Attaque par le versant SW du Plateau4 à 5h

Possibilité aussi de gagner le Plateau par la voie du Dièdre Central ou de l'arête S, ce qui rallonge nettement la course.
Bons emplacements de bivouac après la jonction de ces deux voies.

Arête du Jardin7h à 9h

Traverser facilement le Plateau vers le NE jusqu'à une brèche bien marquée. Un rappel de 20m depuis le haut conduit à la brèche.
Un passage raide puis une traversée flanc droit amènent sur la seconde partie du Plateau, facile. Depuis une terrasse, escalader une cheminée à gauche (blocs coincés, coinceur bloqué et sangle pour un pas d'A0). Poursuivre par un fil facile jusqu'à un mur bien marqué, voir en face un mur très raide (1e garde). Descendre en deux rappels flanc E (10m+20m, petits rappels conseillés à cause des blocs propices aux coincements) jusqu'à une terrasse large (1h30 à 2h).

Suivre une vire sur 20m pour contourner le 2e garde jusqu'à une fissure raide (IV+, facilement protégeable avec des friends).
Atteindre le sommet du 2e garde. Trois rappels de 25m (nombreux blocs) amènent au pied du Yatagan. Le contourner flanc E par des vires (neige possible), pour atteindre une brèche bien marquée qui se trouve à gauche du gendarme à gauche du Minaret (1h30 à 2h).

Arriver alors au pied du massif du Casque. Traverser à droite pour rejoindre la brèche à l'W de la Reine, puis rejoindre une autre brèche sous un gendarme à deux têtes. Une traversée d'abord montante le long d'une paroi raide mène à une boîte aux lettres, au bout de laquelle une cheminée lisse de largeur d'épaule se présente (IV+ une sangle d'A0 en place). Il est aussi possible de passer par le dièdre évident 4m à droite de la cheminée lisse (fissure à doigts, 6a). En sortie, prendre des dalles fissurées légèrement à gauche, puis viser une brèche tout droit, entre la paroi et un gendarme évident. Sur la fin, prendre une fissure oblique vers la gauche.
L'arête aérienne mène au sommet du Casque (1h30 à 2h).

Du sommet descendre en trois rappels à droite (10m ou désescalade, 25m, 20m ou mieux 35+20m). Des vires à gauche ramènent près de l'arête. Possibilité de la remonter ou de prendre une longue diagonale ascendante (rochers et neige). L'arête se termine par une brèche marquée, d'où un rappel de 20m dépose au fond de la brèche (40min à 1h).

Arriver sur la fin de l'arête. Contourner les premiers gendarmes à droite le long de la paroi par des vires et dalles (petit rappel de 7m au début possible).
Le dernier gendarme de 15m environ se remonte facilement. Rejoindre l'arête mixte puis neigeuse (glace en fin de saison) qui permet de gagner le sommet principal à l'W (1h à 1h30).

Descente

Prendre l'arête W puis la pente SW qui mène au glacier du Milieu : tirer rive gauche puis rive droite à la fin, puis traverser les moraines sous la langue terminale pour rejoindre le refuge.

Remarques :
  • Escalade au début en face S, puis en flanc E de l'arête principalement.
  • Descente SW qui ramollit vite l'après-midi.
Matériel :
  • Corde 50m suffisante (2x50m pour l'attaque par une voie de face SW du Plateau)
  • Jeu de friends complet jusqu'au Camalot 2, doubler les tailles Camalot 1 et 2 peut être utile
  • Jeu de câblés
  • Nombreuses sangles
Bibliographie et webographie :
Historique de l'itinéraire :

Marc-Antonin Azéma et Armand Chalet, 27 août 1942.

IndicatorLa carte est en cours de chargement. Merci de patienter.

Cliquez dans le coin supérieur droit des vignettes pour afficher la page de l'image, ou dans le coin supérieur gauche pour afficher l'image à sa taille originale.

Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°13 du 8 août 2016