Pic Sans Nom: Voie Chapoutot-Lemoine (face NW)

  • Activities:
  • Min / max altitude:
    1874m / 3913m
  • Elevation gain / loss:
    +2039m / -2400m
  • Altitude where difficulties start:
    3400m
  • Difficulties height:
    550m
  • Approach height:
    1526m
  • Configuration:
    face
  • Main facing:
    W
  • Route type:
    loop / walk down to the base of the climb or hut
  • Duration:
    2 days
  • Slope:
    45°
  • Global rating:
    TD-
  • Commitment grade:
    IV
  • Quality of in-place protection:
    P4
  • Free climb grade > required:
    5c > 5b
Summits, passes, lakes and cliffs:
Pic Sans Nom  3913m r
Huts, usual bivis and valley accomodation:
Access points:
Pré de Madame Carle  1500m to 1874m - r
french
italiangermanenglishspanishcatalanbasque

Itinéraire splendide et varié : course glaciaire intéressante, puis escalade en dalles de granite entrecoupées de nombreux gradins, puis escalade technique en gneiss fracturé délicat puis très bon sur l'arête NW.

Itinéraire de face avec une ambiance superbe sur la fin, sur la première moitié, le couloir donne une échappatoire facile mais pas forcément sûre, et coupe un peu l'ambiance.

Approche3h30 à 5h

Accès au pied du coup de Sabre (2900m)

Du pré de Madame Carle remonter la moraine du glacier Noir, puis redescendre après un piquet géodésique sur des moraines pour rejoindre le ressaut qui se franchit en rive gauche, et se diriger vers le pied du couloir du Coup de Sabre.

Accès à l'attaque

Remonter une pente crevassée, en rive gauche ou au centre (zigzags entre séracs, difficile en fin de saison), laisser le couloir du Coup de Sabre à sa droite pour se diriger vers le couloir issu de la fenêtre de Sialouze. Une rimaye barre la pente, on peut passer dans du rocher facile à gauche. L'attaque se situe une dizaine de mètres à gauche du couloir NW (Lagarde).

Escalade7h à 9h

1260194237_738840935.jpgView picture information
Pic sans nom - coup de sabre
1183404957_1328524614.jpgView picture information
Pic sans Nom, face Ouest voie Chapoutot-Lemoine

Attaquer par des blocs enchâssés, puis un beau dièdre fissuré à droite. On progresse ensuite sur le flanc droit d’un gros névé, par des gradins et dalles fissurées faciles, pour rejoindre le pied d’un bel éperon jaune arrondi qui monte à gauche (1h).
Remonter l’éperon légèrement sur son flanc droit, par un dièdre fissuré technique (V/V+, un piton). En sortir à droite après 30m par une vire ou un peu au-dessus (plus raide) par une large conque. On rejoint un couloir humide sous le névé triangulaire (protection difficile), qu’on atteint en 20m (1h à 1h30).

Remonter le court névé par une arête de neige, puis grimper en fissures raides et dièdres légèrement à droite (V/V+, verglas possible). On peut aussi contourner le névé à droite par des blocs enchâssés (passage original, IV). On rejoint alors la vire centrale où l’on passe du granite au gneiss, ce qui correspond aussi à l’augmentation de la raideur de la paroi.

Traverser la vire à droite (neige ou éboulis instables) sur une centaine de mètres, on passe un premier renfoncement avant d’atteindre un couloir à 45°/40m avant le couloir NW (passage de III), juste à gauche d’un gros rognon de 60m de haut.
Remonter le couloir et prendre pied sur le rocher à gauche sur un éperon, passage de 45m en IV/V pour rejoindre une terrasse (passage original, moins exposé aux chutes de pierres du sommet). On peut aussi remonter le couloir et faire relais sous la paroi surplombante, puis emprunter à gauche une rampe en III+ (verglas possible, stalactites) (2h à 2h30)

La voie remonte désormais en tirant en oblique à gauche. Traverser en éboulis facile sur 25m pour rejoindre le pied d’une rampe évidente en rocher brisé. La remonter (traversée de 5m au-dessus d’un surplomb et rocher un peu moins bon sur 20m). Poursuivre à gauche sur une vire pour éviter un surplomb, puis revenir à droite et passer une courte arête aiguisée pour monter la première fissure-dièdre (IV+, joli passage). Un piton au relais. (1h30 à 2h)

L’itinéraire original remonte droit devant pour rejoindre une cheminée oblique de 45m qui rejoint à gauche l’arête NW (mauvais rocher, IV+). On peut aussi monter légèrement à droite vers une écaille de 3m de haut (raide, V+, prises de pied à vérifier, terrain très protégeable), puis un mur raide où on bute sous un surplomb (un piton noir en place), et on rejoint une large vire à gauche. Une rampe facile mène à gauche à l’arête NW (25m).

On tire alors deux longueurs de (25m/V-, 45m/V) en superbe rocher puis une courte arête de neige facile permet de rejoindre le sommet. (1h30 à 2h)

Descente

La descente par la voie normale du versant SE vers le col W du Pelvoux est peu conseillé (rocher pourri, purges fréquentes, rappels dangereux).

Par la voie normale2h30 à 3 h du sommet au refuge

Descendre le couloir de neige issu du sommet en face sud sur environ 100 à 150m de dénivelé puis traverser l'ensemble de la face vers le col est du Pelvoux (traversée légèrement descendante, presque horizontale) Jusqu'à l'aplomb de l'épaule E.
Ne pas chercher à rejoindre le glacier de Sialouze trop tôt. Après avoir traversée la quasi totalité de la face descendre un petit couloir qui ramène au glacier de Sialouze : un rappel, relais en place.

Par l'arête sud4 h jusqu'au refuge

1122291572_548767605.jpgView picture information
Pic sans Nom, descente

Descendre à la fenêtre de Sialouze par l'arête Sud, puis des gradins sur le flanc Ouest de cette arête (on contourne le second gendarme à gauche puis on revient à droite) (1h)

Remarquer un couloir orienté SE en direction du glacier de Sialouze, puis descendre sur 50m sa rive gauche par une rampe d'éboulis, on franchit une brèche à gauche d'un gendarme rouge (cairn). On peut alors désescalader des gradins raides sur 40m, en rive droite d'un couloir étroit (rappel possible, pitons en place), puis encore 30m à main droite pour trouver une rappel (beaucoup de sangles) sur une dalle. Ce rappel (30m) mène à une vire très large (facile mais sablonneux et très exposé) qu'on suit main droite (SW) pour se rapprocher de Sialouze. On rejoint une arête que l'on descend par des gradins pour atteindre la brèche supérieure de Sialouze (1h).

De la brèche, désescalader main gauche (NE) puis revenir à droite pour trouver un rappel. On peut aussi tirer directement des rappels dans la gorge (un peu exposé aux pierres), 4 ou 5 rappels nécessaires pour atteindre le glacier de Sialouze, anneaux à vérifier (1h).

Traverser (E) le glacier pour atteindre la selle située au nord de la bosse de Sialouze. Suivre la trace qui descend alors le couloir (dalles lisses délicates en bas), puis traverser le ravin du Clot de l'Homme (danger de chutes de séracs) pour rejoindre le refuge de Pelvoux par une moraine. (1h)

Remarks:
  • L'itinéraire est orienté au NW en bas, à l'W en haut. Le bas est moins raide et moins ensoleillé, c'est donc là qu'on trouvera le plus souvent du verglas.
  • Difficultés progressives, les gradins du bas permettant un bon échauffement avec les gants ;o)
  • Rocher assez facile à protéger, les ballnuts (ou micro-friends) servent assez souvent dans les fissures fines, et remplacent très souvent les pitons en 'U' qui sont à planter, et surtout à déplanter ;o)
  • Prendre aussi des pitons pour certains passages plus compacts, lames et un ou deux pitons en 'U' (cornières) si le budget n'a pas permis de sortir les ballnuts et micro-friends ;o)
  • Risque faible de chutes de pierres, en bas près du couloir et au milieu à la fin de la vire dans le couloir (pierres venant des pentes mixtes peu raides sous le sommet, dès que le soleil arrive vers 13h).
Gear:
  • Jeu complet de friends (jusqu'au Camalot 3 ou Wild Country 3,5), petites tailles doublés.
  • Jeu complet de câblés, petites tailles doublées.
  • 2/3 ballnuts de petites tailles (rouge/bleu).
  • Quelques pitons (lames fines, 2 cornières en 'U')+marteau, sangles.
  • Corde 2x45m minimum.
  • Les chaussons sont très utiles sur l'éperon jaune (on peut éviter cette longueur à droite, mais c'est une des plus belles... en grosses, c'est bien délicat : dièdre bouché avec les pieds à plat), qui d'ailleurs est la seule longueur "peu protégeable", avec un piton en place.
External resources:
Route history:
  • Ouverture : Pierre Chapoutot et Jeef Lemoine, 29 juillet 1971
IndicatorMap is loading. Please wait.

Click on thumbnail's top-right corner to see the picture's page, or its top-left corner to display the picture in its original size.

The text in this page is available under a Creative Commons CC-by-sa license.
The images associated to this page are available under the license specified in the original document of each image.
Version #12, date 17 July 2012