Les Droites : Éperon Tournier intégral

  • Activités :
  • Altitude min / max :
    2790m / 4001m
  • Dénivelé :
    +1200m
  • Altitude du début des difficultés :
    2790m
  • Dénivelé des difficultés :
    1200m
  • Dénivelé de l'approche :
    0m
  • Configuration :
    pilier
  • Orientation principale :
    NE
  • Type d'itinéraire :
    traversée
  • Temps de parcours :
    2 jours
  • Pente :
    80°
  • Cotation globale :
    TD+
  • Engagement :
    V
  • Qualité de l'équipement en place :
    non renseigné
  • Cotation libre et obligatoire :
    5c
  • Cotation glace :
    4+
Sommets, cols, lacs, falaises :
Les Droites  4001m i
Refuges, gîtes, bivouacs :
Accès :
Argentière  1240m - i
français
italienallemandanglaisespagnolcatalanbasque
1323763900_190629225.jpgVoir les informations de l'image
Les Droites - Face NE

Grande course très sérieuse, soutenue et longue. Beaucoup d’ambiance tout le long de la course.
La descente des Droites, sans être très difficile, reste quand même longue et peu être délicate et rajoute de l’ambiance à la course. Attention aux chutes de pierres lorsque la face est très sèche.

Itinéraire

Rocher : de l'attaque à la brèche 3407+600m

Attaquer au point le plus bas de l’éperon Tournier (2790m) par un grand couloir cheminée (3 et 4) qui mène à une vire. Traverser à droite sur cette vire sur 20m. Remonter une sorte de rampe redressée vers la gauche. Cette rampe se redresse pour devenir surplombante. Gravir le court surplomb (pas de 5) puis des gros blocs et des gradins qui ramènent sur le fil de l’arête.

Remonter l’arête, plutôt par son côté droit, sur une centaine de mètres par des feuillets et des dièdres fissurés (4 et 5). Traverser sur une vire vers la droite sur une cinquantaine de mètres (blocs instables) pour revenir à l’arête par une rampe à gauche peu redressée. Remonter versant Est jusqu’à venir buter sous un grand monolithe lisse et surplombant.

De là, deux possibilités :

  1. Traverser à gauche pour remonter un dièdre marqué (4+ et 5c),
  2. Traverser à droite pour remonter un dièdre bouché par une écaille (5c).

On arrive à une terrasse (bivouac possible).

Remonter une fissure large puis une sorte de rampe (pitons) vers la droite pour atteindre un dièdre qui ramène à l’arête (4+). On arrive en dessous d’un gros bloc fissuré. Traverser vers la droite en dessous de ce gros bloc (piton) et remonter  un autre dièdre qui ramène sur le fil (5). L’arête devient presque horizontale et est coupée de nombreuses brèches. En a peu près cinq grandes longueurs d’abord rocheuses (quelques pas de 4+/5) puis de plus en plus mixtes on arrive à la brèche 3407m.

De cette brèche, suivre l’itinéraire du Tournier.

Mixte : de la brèche au sommet+600m

A la brèche (côte 3407m), traverser à gauche sous la corniche par les rochers, puis remonter droit au dessus un raide couloir-cheminée en rocher et verglas (60m). Sous le ressaut rocheux suivant, traverser à droite par la neige puis revenir sur l'éperon par le premier couloir.
Quelques mètres dans les rochers sur l'arête mènent sous de grandes dalles. Traverser sous ces dalles par des vires à l'horizontale à droite (écaille décollée caractéristique), remonter à nouveau vers l'éperon par un couloir.
L'itinéraire continue sur ce principe de remontées sur l'éperon par les rochers et de contournement des difficultés toujours par le premier couloir à droite de l'éperon. Lorsque ce premier couloir à droite est très étroit et raide, traverser plus loin à droite dans la neige-glace pour prendre le couloir suivant juste derrière une petite arête mixte et le remonter jusqu'à l'éperon, d'abord en mixte, puis par des rochers. Ne pas suivre ce couloir qui continue versant N légèrement vers la droite, mais basculer en face est, rejoindre un large couloir de neige par une traversée mixte ascendante à gauche puis monter jusqu'à la brèche, alors que le couloir se perd sur la droite en se rétrécissant dans les rochers.

Quelques mètres de rocher mènent à l'arête neigeuse qui marque le début de la dernière partie de l'ascension. Remonter le fil de l'arête, en neige ou rocher. On peut contourner de petits gendarmes par des vires en face E. Arrivé à une brèche, l'éperon se redresse fortement : le contourner par la droite, dans la neige puis par le premier couloir à droite qui mène à nouveau à l'éperon. Basculer en face E. Une succession de traversées par des vires sous l'éperon mène aux derniers rochers sous la pente terminale. Le sommet est tout proche.

Descente

Du sommet, redescendre la crête faîtière à l'Est jusqu'à un petit col. De là, passer en face sud est revenir par des vires horizontales à l'aplomb du sommet.
Descendre jusqu'à la neige par une pente de neige. Suivre la crête de neige plein sud jusqu'à un mur rocheux. Descendre en biais sur la gauche (tirer à l'est) jusqu'à un rocher isolé dans la neige puis descendre plus directement jusqu'à des rochers. De la, franchir par une série de rappels les difficultés rocheuses. Descendre ensuite les pentes de neiges jusqu'au fond du glacier puis rejoindre le refuge du couvercle

Remarques :

Stratégie

On peut dormir soit au refuge d'argentière soit bivouaquer au col des Grands Montets.
En très bonnes conditions, il est possible de sortir à la journée mais il faudra être très rapide, Sinon il y a quelques emplacements de bivouac parfois un peu exigu (avant la brèche 3384m, à cette brèche, sur l’arête terminal)

Matériel :
  • Materiel de rocher :
    • Corde 2x50m voir 2x60m,
    • sangles,
    • friends jusqu'au n°3 (en taille Camalot), quelques dégaines et pitons...
  • Pour le mixte :
    • 2 piolets,
    • 3-4 broches,....
Bibliographie et webographie :
Im Extremen Fels - Walter Pause, Jürgen Winkler - 1970
Vertical #38 - 11/2012
IndicatorLa carte est en cours de chargement. Merci de patienter.

Cliquez dans le coin supérieur droit des vignettes pour afficher la page de l'image, ou dans le coin supérieur gauche pour afficher l'image à sa taille originale.

Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°11 du 7 juin 2012