Piz Badile: Voie Cassin

  • Activities:
  • Min / max altitude:
    1904m / 3305m
  • Elevation gain / loss:
    +1400m
  • Difficulties height:
    800m
  • Configuration:
    face
  • Main facing:
    NE
  • Route type:
    traverse
  • Duration:
    2 days
  • Global rating:
    TD
  • Commitment grade:
    IV
  • Quality of in-place protection:
    P2
  • Free and required grade:
    5c+
Summits, passes, lakes and cliffs:
Piz Badile  3308m r
Huts, usual bivis and valley accomodation:
Access points:
Laret (Bondo)  821m to 1286m r
french
italiangermanenglishspanishcatalanbasque
1284118553_270183679.jpgView picture information
Via Cassin (Pizzo Badile)
1284118588_43616772.pngView picture information
Schéma Via Cassin (Pizzo Badile)
1313315785_819375557.jpgView picture information
topo anglais au refuge

Ligne générale

Du refuge Füra, on remonte l'épaule en direction du Badile pour passer une brêche qui donne accès à une judicieuse vire qui cours en face NE du Badile pour rejoindre la voie Cassin originale 100m au dessus du glacier. Ensuite, après une traversée ascendante de dalle en dalle vers la gauche on rejoint la vire centrale pour atteindre et suivre jusqu'au bout une grande faille caractéristique, tirant à droite.

Approche2h

Suivre derrière le refuge le sentier jusqu'au col "Viale". Ensuite , suivre l'épaule "au mieux" qui va au pied de la "Nord-Kante" du Badile, en se tenant plutôt sur la droite (nombreux cairns, sente(s)). Atteindre une brèche/collu évidente cotée 2589m au pied de l'arête N et donnant sur la face NE par des dalles bien lisses (1 pas de III). De la, suivre jusqu'au bout la vire "évidente" qui mène au centre de la face, à l'attaque proprement dite de la Cassin, au pied des 3 dièdres surplombant caractéristiques (désescalade ou rappel, puis névé horizontal sur dalles).

Itinéraire6 à 9h

Attaquer par des cheminées pour passer derrière les 3 dièdres surplombants (III). On arrive au pied d'une fissure qui permet de passer un mur (5a, dièdre Rébuffat) et donne accès aux dalles (IV) dont on suit la fissure diagonale la plus haute vers la gauche en direction d'une écaille décollée caractéristique formant boite au lettre (bon relais pour la suite).
La suite plus trouble, consiste à monter encore à gauche dans les dalles et passer au plus facile les surplombs pour atteindre la vire supérieure. (de IV à 5c voir 6a selon, partie trouble des topos, puis IV et III en arrivant sur la vire, mais le rocher est magnifique, les lignes se suivent, se croisent, du plaisir.)Une indication utile pour ce passage trouble : ne pas aller plus à gauche qu'un petit pilier avec des sangles, mais monter droit avant, on arrive rapidement à un relais spité; attention, un relais dans une dalle encore plus à gauche est une impasse (mousqueton de descente). (2h30/3h30)
Sur la vire, trouver un peu à gauche le départ du dièdre cheminée vertical évident (dièdre ouvert vers la gauche, relais au pied). Remonter le dièdre sur 20/25m (V+ voir 6a) puis s'en échapper à droite sur la dalle avant d'y rester coincé (part en surplomb ensuite...) et remonter une fissure partant sur la droite (bon relais en presque bout de corde. Suivent 2 longueur en 5+/6a qui suivent un dièdre fissure. (Magnifique, sacré Cassin)(1h/2h)
On reprend pied au dessus sur les dalles et en suivant une ligne à gauche, on se place dans l'axe de la grande cheminée sommitale. De là, on se rue dans cette cheminée jusqu'en haut. (de III+ à 5b sur 300m, jolis ramonages de papy, possibilité de glace et neige au fond)!
On sort de cette cheminée dans le même axe pour rejoindre l’arête nord en deux longueurs superbes (dièdre et dalle de granite incrusté de quartz). D'la balle ;-)(2h/3h)
En suivre, suivre l'arête nord par son fil jusqu'au sommet, avec quelques crochets versant NW. La dernière grosse pointe se passe par une vire à niveau face NE. (30min/1h)

Descente

Plusieurs possibilités:

  • Par la voie normale Italienne, F/F+ (350m/2h45 au refuge Gianetti), conseillé si l'on ne connaît pas le coin.
    On suit le grand couloir jusque très bas par une sente et désescalade (rappels possible entre 25 et 30m) et l'on passe la crête sur le droite (croix fer visible au dernier moment). Bien prendre garde à suivre les passages usés pour garder le bon chemin. Ensuite retour le lendemain par les cols Porcellicco et Trubiscana (4 à 5h de randonnée alpine de Gianetti à Füra)
  • Par l'arête N, D+, désescalade et rappels sur 800m de... donné en 4 à 6h. C'est une deuxième course. Risque d'y passer la nuit si on ne connaît pas!
Remarks:

La face n'est pas si élévée (3300m)et très ouverte à l'est avec rien pour l'ombrager. Donc on prend le soleil à 7h et du fait du caractère dalleux de la face, il reste au moins jusqu'à 14h en été.

Ceci dit, prendre le mauvais ne doit pas être de tout repos dans cette affaire (torrents dévalants du hauts, pas d'abris, etc..)

C'est haut et large (env. 900m). Ca grimpe globalement du début à la fin, avec 3-4 passages plus soutenus (dièdre à l'ancienne), mais toujours sur un rocher excellentissime qui vous "happe" vers le haut...

Équipement assez vétuste sauf les relais. Les guides du coin ont spités la plupart des relais des longueurs difficiles. Ce qui rend la voie assez sur par rapport au monde qu'il peut y avoir (facilement 10 cordées, donc entre 3 et 5 personnes aux relais...). Il y a pas mal de pitons qui doivent avoir entre 20 et 30 ans. Coinceurs indispensables.

C'est une grande face dalleuse en très bon rocher. La voie passe au plus facile.

Bivouacs

  • A la montée : bon emplacement bivouac environ 150 m au dessus de Füra (bucolique,eau par endroit),ou plus haut. Mais attention ce n'est pas placé sur le chemin du retour si on rentre à pied par l'italie.
    Le refuge est à 600m au dessus du parking de Laret: dans ce cas payer la route est très rentable.
  • Soir de la course, sur le chemin de retour passant par l'italie, la cabane-bivouac Pedroni (CAI) avant le col Trubiscana (2h/1h30 de Gianetti, 4h/5h du sommet, couvertures, matelas, tout ça...).
    Les plus rapides pourront même rentrer à leur bivouac du matin avant la nuit (bonne bambée...)

Si arrivée tard au sommet, il y a même une cabane-bivouac CAI pas loin du sommet du Badile (50-100m vers l'est, pas vu le contenu) !

Gear:

un jeu complet de friends (surtout 2 et 3).
Normalement, on peut se passer de crampons et piolet si l'accès et la descente sont assez secs (se renseigner au refuge).

External resources:
Solo Granito - Mario Sertori, Guido Lisignoli - 2007
Topoguide Kletterführer Alpen, Band 1 - Nicole Luzar & Volker Roth - 2005
Route history:

Première ascension par R. Cassin, G. Esposito, V. Ratti et M. Molteni, G. Valsecchi, en trois jours en juillet 1937.

IndicatorMap is loading. Please wait.

Click on thumbnail's top-right corner to see the picture's page, or its top-left corner to display the picture in its original size.

The text in this page is available under a Creative Commons CC-by-sa license.
The images associated to this page are available under the license specified in the original document of each image.
Version #19, date 5 August 2012