Pic Sans Nom: George-Russenberger

  • Activities:
  • Min / max altitude:
    1874m / 3913m
  • Elevation gain / loss:
    +2039m
  • Altitude where difficulties start:
    2900m
  • Difficulties height:
    1000m
  • Approach height:
    1026m
  • Configuration:
    face
  • Main facing:
    N
  • Route type:
    traverse
  • Duration:
    1 day
  • Global rating:
    ED-
  • Commitment grade:
    V
  • Quality of in-place protection:
    not filled in
  • Free and required grade:
    6a
Summits, passes, lakes and cliffs:
Pic Sans Nom  3913m r
Huts, usual bivis and valley accomodation:
Access points:
Pré de Madame Carle  1500m to 1874m - r
french
italiangermanenglishspanishcatalanbasque

Itinéraire historique très intéressant,  mais hélas dangereux. (nombreuses chutes de pierres et rocher péteux par endroit, non purgé)

Accès au bivouac

Du pré de Mme Carle, emprunter l'autoroute du glacier blanc puis bifurquer à gauche pour remonter la moraine du glacier Noir jusqu'au balmes de François Blanc.
Continuer sur le glacier noir jusqu'à l'aplomb de la "raie des fesses", au milieu du glacier, où il est facile de trouver des zones suffisamment plates pour bivouaquer.

Itinérairecompter entre 10h et 15h

1122649453_1231506539.jpg
It will soon be impossible to insert personal images in a collaborative document
(more information)

Finir de traverser le glacier Noir et gagner le pied de la voie à une trentaine de mètres à droite du cône de neige débouchant de la raie des fesses.

Pour le début de la voie, passer au plus facile : d'abord en traversant légèrement sur la gauche, puis à droite pour rejoindre un petit couloir formé par le décollement d'un gros bloc d'une dizaine de mètres formant boite aux lettres (en début de saison, la neige arrive jusqu'au pied du bloc, mais la rimaye peut être difficile à passer). De là ne pas s'enfoncer dans ce couloir, mais gravir le bloc par la droite, où l'on rejoint le relais après avoir gravi quelques mètres faciles.
Le relais est constitué d'un spit (!!!) c'est le seul de la parois... (que fait-il là ? mystère...)
Continuer ensuite sur quelques longueurs légèrement vers la gauche (un petit surplomb au milieu en IV+ ) puis vers la droite (grande strate oblique bien visible), afin de rejoindre le premier nevé (attention à l'existence de ce névé selon les conditions...) au pied de belles dalles compactes. Les gravir (on se situe alors légèrement à droite d'une pseudo arête arrondie) sur quelques longueurs (nombreux passages de V, difficiles à protéger).
On arrive alors sur une large vire enneigée, que l'on traverse à gauche. De là se dessine au dessus un couloir de blocs prêts à se faire la malle, que l'on escalade pour rejoindre le pied d'un dièdre ascendant sur la gauche. Il se gravit légèrement sur sa gauche (V , V+).On arrive sur une terrasse de pierrailles sous un ressaut jaune et vertical de 30m  environ.(qui fait l'arête de séparation avec la "raie des fesses")
Commencer à escalader sur une dizaine de mètre par la droite un vague dièdre (IV+), avant de traverser à gauche sur 8m environ. (1 piton)
On arrive sur une vire déversante et lisse. Continuer à gauche (IV) et remonter une cheminée de gros blocs.(on se situe au dessus du grand couloir)
Gravir la petite arête en obliquant sur la droite, jusqu'à une petite brèche (ne pas trop monter sur l'arête au risque de se retrouver au dessus des surplomb).
De là traverser sur 40m environ vers la droite, sous des rochers noircis, à l'aide d'une fissure en rocher très pourri.(IV) C'est un passage très délicat, exposé voir dangereux.
On se trouve alors au pied d'un dièdre peu engageant à notre gauche.Ne pas s'y engager mais continuer en obliquant à droite (raide et assez difficile, IV, V et mouillé ou verglacé suivant conditions). On passe des dalles, puis de petits surplombs pas faciles formant le haut d'un vague dièdre à droite. Sortir au dessus sur une vire à gauche d'un névé (selon les conditions).

Version rocher:

S'élever d'une ou deux longueurs directes faciles.
Atteindre une ligne verticale de neige, la traverser et grimper vers la gauche, en direction du fond du couloir débouchant du sommet, par des dalles verglacées aux prises arrondies . (V, délicat, 1 piton tout pourri)
On gagne alors la partie supérieure de la face.
La partie mixte commence ici (à la date de création de ce topo !)
Remonter le long du couloir à gauche jusqu'à des rochers tout pourris.

Version mixte (Juillet 2011):

Éviter les dalles verglacées (les longueurs directes faciles de la version rocher) par une goulotte à droite, puis remonter une courte pente de neige. La longueur suivante est en rocher et part en oblique à gauche pour passer sous une cassure et permet de rejoindre le couloir de neige (bon béquet avant de rejoindre le couloir).
De là, remonter au mieux, (neige, glace, mixte) en tirant sur la gauche. L'accès aux dernières banquettes se fait pas une longueur d'une dizaine de mètres très raide sur prise verglacées arrondies et placages délicats. difficile à protéger (1 piton en place).

Sortie historique

Remonter ensuite les banquettes à droite en visant la base de l'arête sommitale. Passer un ressaut à gauche de l'arête et continuer par un couloir-goulotte facile sur le flanc gauche de l'arête. En haut du couloir-goulotte, rejoindre l'arête par des ressauts fracturés de rochers rouge (1 piton en place). Continuer ensuite sur le fil de l'arête facile. Passer le prochain ressaut à droite (il y a une cheminée à gauche qui passe peut être aussi) ; gros béquet sur vire de blocs pour faire relais. Continuer sur la vire derrière le béquet sur 5m puis rejoindre l'arête à gauche par des rochers moyens. Continuer légèrement à droite du fil de l'arête puis sur l'arête. Le prochain ressaut passe en ascendance de droite à gauche au plus facile. Beau rocher rouge sur le haut. Le dernier ressaut passe tout droit puis à gauche du dièdre rouge sur de belles écailles rouges-ocre. Le sommet est alors à 50m de distance derrière.

Descente La descente par la voie normale du versant Sud-Est vers le col Ouest du Pelvoux est peu conseillé (rocher pourri, purges fréquentes, rappels dangereux).

Par la voie normale2h30 à 3h du sommet au refuge

Descendre le couloir de neige issu du sommet en face sud sur environ 100 à 150m de dénivelé puis traverser l'ensemble de la face vers le col est du Pelvoux (traversée légèrement descendante, presque horizontale) Jusqu'à l'aplomb de l'épaule E.
Ne pas chercher à rejoindre le glacier de Sialouze trop tôt. Après avoir traversée la quasi totalité de la face descendre un petit couloir qui ramène au glacier de Sialouze : un rappel, relais en place.

Par l'arête S4h jusqu'au refuge

1122291572_548767605.jpgView picture information
Pic sans Nom, descente

Descendre à la fenêtre de Sialouze par l'arête Sud, puis des gradins sur le flanc Ouest de cette arête (on contourne le second gendarme à gauche puis on revient à droite) (1h)

Remarquer un couloir orienté SE en direction du glacier de Sialouze, puis descendre sur 50m sa rive gauche par une rampe d'éboulis, on franchit une brèche à gauche d'un gendarme rouge (cairn). On peut alors désescalader des gradins raides sur 40m, en rive droite d'un couloir étroit (rappel possible, pitons en place), puis encore 30m à main droite pour trouver une rappel (beaucoup de sangles) sur une dalle. Ce rappel (30m) mène à une vire très large (facile mais sablonneux et très exposé) qu'on suit main droite (SW) pour se rapprocher de Sialouze. On rejoint une arête que l'on descend par des gradins pour atteindre la brèche supérieure de Sialouze (1h).

Arête Sud Variante:

Descendre l'arête sud (jusqu'au bout de la flèche sur la photo) puis descendre main gauche sur une arête facile le long d'une pente de neige. En bas de l'arête suivre les vires (passer 2 éperons) vers la droite jusqu'à rejoindre la vire de Sialouze puis la brèche supérieure. (du sommet à la brèche 1h15).


De la brèche, désescalader main gauche (NE) puis revenir à droite pour trouver un rappel. On peut aussi tirer directement des rappels dans la gorge (un peu exposé aux pierres), 4 ou 5 rappels nécessaires pour atteindre le glacier de Sialouze, anneaux à vérifier (1h). les 3 derniers rappels sont maintenant décalé rive droite et sont sur chaine.

Traverser (E) le glacier pour atteindre la selle située au nord de la bosse de Sialouze. Suivre la trace qui descend alors le couloir (dalles lisses délicates en bas), puis traverser le ravin du Clot de l'Homme (danger de chutes de séracs) pour rejoindre le refuge de Pelvoux par une moraine. (1h)

Remarks:
  • Prend le soleil le soir
  • Ne pas sous estimer la fin en mixte qui peut être assez longue selon les conditions.
Gear:

1 jeu de coinceurs
1 jeu de friends
Une dizaine de pitons pour faire les choses proprement... (lames fines de préférence)
3 ou 4 broches pour le mixte final (bonne glace sous-jacente en juillet 2011)
1 piolet-marteau + crampons ..... (2 piolets utiles au moins pour le leader si beaucoup de mixte)
1 bon casque ;)

External resources:
Grandes courses - François Labande - 1980
IndicatorMap is loading. Please wait.

Click on thumbnail's top-right corner to see the picture's page, or its top-left corner to display the picture in its original size.

The text in this page is available under a Creative Commons CC-by-sa license.
The images associated to this page are available under the license specified in the original document of each image.
Version #11, date 3 September 2012