Petit Dru: Face N - voie Pierre Allain

  • Activities:
  • Min / max altitude:
    2900m / 3733m
  • Elevation gain / loss:
    +850m
  • Difficulties height:
    850m
  • Main facing:
    N
  • Duration:
    1 day
  • Global rating:
    TD+
  • Commitment grade:
    V
  • Quality of in-place protection:
    not filled in
  • Free and required grade:
    5c
Summits, passes, lakes and cliffs:
Les Drus  3754m r
Petit Dru  3733m r
Huts, usual bivis and valley accomodation:
Access points:
Argentière  1240m - r
french
italiangermanenglishspanishcatalanbasque
1256301994_48698306.jpgView picture information
Topo : Petit Dru, Face N : Voie Pierre Allain


Itinéraire rocheux très raide austère de par l'orientation, mixte dans les 6 dernières longueurs. Prédominance de fissures chamoniardes.
Interêt historique de la fissure Allain

Approche

Au choix :

  1. Du Montenvers, traverser la mer de glace, remonter les échelles de la Charpoua et se diriger vers le rognon des Drus.
  2. Par le Grands Montets

Itinéraire

Préliminaires

Depuis l’attaque vers 2900m sur le glacier du Nant Blanc, viser le pilier à droite de la niche.
Gravir le couloir Ryan-Lochmatter en rochers brisés faciles (II). Ce couloir d’une centaine de mètres est très exposé aux chutes de pierres en particulier par temps chauds. Il conduit vers 3000m à une série de plateformes enneigées.

La face

Par une traversée ascendante vers la droite, rejoindre le flanc Est d’un grand pilier. Depuis sa base, un système de fissures et cheminées (III et IV) permet de gagner 100mètres plus haut le point où le pilier vient mourir dans la paroi lisse et verticale.
Des dalles fissurées (IV) et des fissures cheminées en râteau de chèvre de 15m (IV sup) conduisent vers la droite à une petite vire exposée dominée par un mur vertical.
Gravir ce mur par une fissure (V) de 12mètres jusqu’à un creux permettant par une petite traversée facile vers la gauche de contourner un surplomb pour entrer dans un couloir cheminée en glace et neige. Ce couloir conduit à la partie inférieure de la rive droite de la niche. Des traces d’impacts sur les parois montrent qu’il est exposé à des chutes de pierres. Ne pas séjourner dans ce couloir (comme dans le Ryan) !
Traverser le petit glacier suspendu de la niche vers sa rive gauche (glace vive), et gagner une grande terrasse qui à son extrémité domine la face W. Un couloir facile (III) de gros blocs conduit à une autre terrasse (bivouac) avec vue sur la face W. Cette deuxième terrasse correspond à la base du pilier dominant la niche. Ce pilier est le passage clé de l’ascension.
Une traversée à gauche d’une dizaine de mètres permet d’attaquer le pilier par une cheminée verticale de 20m (IV sup). Vue impressionnante.
Sortir de la cheminée par la gauche où un court dièdre conduit à une petite terrasse. Un léger replat est alors accessible en gravissant juste au dessus de la petite terrasse, une fissure de 3m
Une large fissure évidente au dessus du replat doit être abandonnée pour aller chercher, en descendant légèrement à gauche, un dièdre fissuré (IV). L’ascension du dièdre conduit à un replat dominant le bord du mur vertical situé au dessus de la niche (forte sensation de vide).
Une fissure de 20m d’abord facile (III) se surmonte avec de multiples verrous dans sa partie terminale (IV). Elle permet d’atteindre une sorte de petite niche dominée par un mur légèrement surplombant. Ce mur est franchi (Vc impressionnant) en se dressant au début sur une lame rocheuse. Quelques pas à gauche conduisent alors vers une double fissure. C’est la base de la fissure Allain. Elle est contournable par la droite (W) par une autre fissure, la Martinetti, beaucoup moins difficile.
Attaquer la double fissure verticale en utilisant la forte rugosité du rocher pour l’adhérence des pieds (chaussons conseillés), et en pratiquant des coincements athlétiques avec les mains ou les épaules. La longueur totale (40m) et la raideur de la fissure imposent de la sortir le plus vite possible, donc avec technique.
Franchir un surplomb vers 15m (V), puis escalader encore 15m de double fissure débouchant sur un dièdre. La fissure Allain se poursuit alors sous la forme d’une simple fissure de 10m en fond de dièdre vertical (6a).
Cette fissure doit être franchie en libre (et non en artif !). Les ouvreurs Allain et Leininger sont passés en libre en 1935 !  Le 6a est évitable en empruntant la fissure Martinetti ou un peu plus haut la fissure des Palois. Ces deux fissures rapprochent l’itinéraire de la face W.
On sort de la fissure Allain à la base et à gauche d’un mur de 3 à 4m que l’on gravit (Vb) pour s’élever à droite sur une grande plateforme à bivouac. La directe américaine arrive à l’extrémité W de cette plateforme.
A gauche de la plateforme, escalader verticalement des rochers fissurés et surplombants dotés de bonnes prises (IV) pendant 40m. On atteint une vire neigeuse d’où l’on peut s’échapper vers l’épaule du pilier SW..
Au dessus de ce point, la pente moyenne est plus faible et la progression se fait dans un mélange ou une alternance de glace, neige et rocher.
Pénétrer dans un système de cheminées (IV) après un mur, et atteindre une vire (cristaux de roche). Cette vire permet de s’échapper en traversant vers le pilier Bonatti.
Prendre à gauche un couloir obstrué de gros blocs à sa base (glace). En deux longueurs, il conduit à une vire à quartz déversante. Cette vire peut servir d’échapatoire en conduisant à la VN en face S au travers du pilier Bonatti et après deux longueurs.
Au dessus de la vire, gravir pendant 70m une goulotte (cheminée bouchée par la glace) 50° au début puis de moins en moins raide jusqu’au sommet où l’on sort près de la vierge.

Descente

Vers le Sud, descendre les rappels de la VN puis gagner le haut de l'arête des Flammes de Pierre. Descendre l'arête en contournant au mieux vers le N ou le S les différentes pointes. Vers 3000m une série de 5 rappels permet d'arriver au pied du glacier de la charpoua. En contrebas, on retrouve le sentier pour la mer de glace et le Montenvers

Remarks:

TD sup pour le passage en libre par la fissure Allain. Mais celle-ci est nettement plus difficile que le reste de l'itinéraire. Le passage par la Martinetti doit rendre l'itinéraire plus homogène et sans doute conduire à une cotation plutôt en TD.

Gear:

10 dégaines, friends, 2 cordes de 40m, chaussons d'escalade, crampons, piolet classique court, anneaux de cordelette, poulie, matériel de bivouac

External resources:
Route history:

Première par Pierre Allain avec Raymond Leininger (sans crampon, sans chaussure de montagne, avec une corde de chanvre de seulement 7mm de diamètre !! )

IndicatorMap is loading. Please wait.

Click on thumbnail's top-right corner to see the picture's page, or its top-left corner to display the picture in its original size.

The text in this page is available under a Creative Commons CC-by-sa license.
The images associated to this page are available under the license specified in the original document of each image.
Version #7, date 30 April 2014