Pointe Adolphe Rey : Voie Salluard

  • Activités :
  • Altitude maximale :
    3535m
  • Dénivelé :
    +650m
  • Altitude du début des difficultés :
    3200m
  • Dénivelé des difficultés :
    300m
  • Configuration :
    pilier
  • Orientation principale :
    E
  • Type d'itinéraire :
    aller-retour / descente en rappel
  • Temps de parcours :
    1 jour
  • Cotation globale :
    TD-
  • Engagement :
    II
  • Qualité de l'équipement en place :
    P2+
  • Cotation libre > oblig. :
    6a > 5c
Sommets, cols, lacs, falaises :
Refuges, gîtes, bivouacs :
français
italienallemandanglaisespagnolcatalanbasque
1318685621_1620938579.jpgVoir les informations de l'image
Voie Salluard
1286568911_611798979.jpgVoir les informations de l'image
Salluard


La pointe Adolphe Rey comporte plusieurs itinéraires d'escalade. Ce sommet a été gravi pour la première fois en 1935. La voie Salluard date du 6 septembre 1951 et Toni Busi et Franco Salluard en sont les auteurs.

Approche

De l'aiguille du Midi, descendre l'arête plein E jusqu'à l'altitude 3670m. De là, passer la rimaye et se diriger entre le gros Rognon et la pointe Lachenal. Descendre ensuite le glacier du Géant plein S en direction de la pyramide du Tacul et de la pointe Adolphe Rey. La base de cette pointe tombe sur le glacier par 2 arêtes parallèles formant des piliers, l'arête ENE à droite et l'éperon ESE à gauche (1h30). S'atteint également depuis le Torino en 1h-1h15. L’accès est marque pas une langue neigeuse horizontale vers la droite assez typique. Aller au bout et joindre le rocher.

Voie

Attaquer au plus bas de l'éperon ESE. 1 spit en place 5m plus haut.

L14cau spit visible au depart traverser franchement a droite et contourner la base du pilier en descendant quelques metres. Rejoindre le fil du pilier a la fin de la premiere longueur (attention tirage!)
L25c/6aun pas de 6a (1 sangle en place), suivi par une fissure qui prend bien les friends 4! Possibilité de relais intermediaire.
L35bDroit au dessus, franchir un mur puis une fissure/dièdre à gauche, avec quelques mouvements athlétiques. A nouveau relai sur une grande terrasse.
L45bLongueur physique et continue avec une magnifique dièdre lisse. Sortie vers la gauche et relai au delà d'un gros bloc qu'on peut contourner dans les 2 sens
L55bpas de bloc un peu physique au depart (2 pitons), ensuite du 2/3 (terrasse). Relais sur spits au milieu de la terrasse ou au pied du prochain mur (1 ou 2 pitons)
L64cmagnifique. Gravir le mur en ascendance vers la droite, pour repartir directement a gauche au moment de joindre le fil du pilier. On arrive sur une tres grande terrasse, mais il n'y a pas de spits: le relais est 5m plus haut, un peu caché sur une autre terrasse au-dessus
L75a (?)longueur en oblique vers la gauche. Magnifique. Quelques pas dulfer bien physiques (2 pitons) qui rendent la cotation bien sec! Sortie par un sorte de trou/brèche bien marquant. Relai a nouveau sur terrasse.
L85abelle fissure arrondi, suivi par une terrasse sans spits. Possibilité de joindre directement le sommet du pilier par une fissure en 5b. Sinon relai un peu plus haut a gauche (sangles de rappel visible ou (mieux) un très bon bequet).
L94aascension de l'antécime. rejoindre l'arête au-dessus et traverser vers la droite pour rejoindre le sommet du pilier et le premier rappel.

Ascension de la pointe Adolphe Rey :

La longueur suivante en III+ mène à une brèche en aval du grand gendarme où se rejoignent les éperons ENE et ESE. Continuer soit sur ce même versant par une large fissure (V malcommode), soit en face N (piton visible)pour accéder en haut de ce gendarme (IV+). Descendre de 2m flanc S puis traverser à gauche jusqu'à un dièdre que l'on remonte (V). Traverser sous l'arête par une dalle inclinée puis rejoindre cette arête jusqu'au sommet.

Descente

  • De l'antécime : en rappel dans la voie (attention aux coincements de corde)
  • Du sommet, redescendre pour rejoindre la voie de montée jusqu'à la première brèche. Faire un rappel de 30m face S puis descendre à droite jusqu'au rebord d'un toit. Effectuer un rappel de 45m le long d'une profonde cheminée jusqu'à une terrasse. Un second rappel de 30m mène au pied du couloir issu de la brèche entre la petit Capucin et la pointe Adolphe Rey.
Remarques :
  • Les longueurs ont été déséquipée en 2012 (hormis les relais et quelques pitons), prévoir l'engagement correspondant (escalade soutenue dans le V/V+) . Cotations à l'ancienne, clairement un cran au dessus par rapport a Lifting du Roi sur le Roi de Siam (a cote).
  • L'ensemble de la voie est orientée au SE et on profite du soleil durant toute l'ascension.
  • Dénivellation totale de 1000m reparti comme suit : 100m pour aller au pied de la voie, 300m de voie et 650m pour le retour à l'aiguille du Midi. Les difficultés sont réparties tout au long de l'escalade, ce qui en fait une voie très homogène. Recherche d'itinéraire par moments.
  • Cette escalade se fait à la journée, mais il ne faut pas trop traîner et penser à la remontée à l'aiguille du Midi. Il est possible de faire cette voie même s'il fait frais du fait de son exposition.
  • Attention en passant sous la barre de sérac entre la pyramide du Tacul et la pointe Adolphe Rey.
Matériel :
  • Corde 2x50m
  • 1 jeu de friends du 0,4 au 4 (doubler éventuellement les tailles moyennes) et 1 jeu de cablés
  • 10 dégaines, avec quelques rallongeables
  • sangles
Bibliographie et webographie :

Ne pas tenir compte de la gentillesse des cotations dans le livre 6A max de Laroche Lelong (décourageant)

IndicatorLa carte est en cours de chargement. Merci de patienter.

Cliquez dans le coin supérieur droit des vignettes pour afficher la page de l'image, ou dans le coin supérieur gauche pour afficher l'image à sa taille originale.

Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°27 du 8 août 2016