Triangle du Tacul : Goulotte Chéré

  • Activités :
  • Altitude min / max :
    3842m / 4248m
  • Dénivelé :
    +700m
  • Dénivelé des difficultés :
    350m
  • Configuration :
    goulotte
  • Orientation principale :
    N
  • Temps de parcours :
    1 jour
  • Pente :
    85°
  • Cotation globale :
    D
  • Engagement :
    II
  • Qualité de l'équipement en place :
    P3
  • Cotation glace :
    4
Sommets, cols, lacs, falaises :
Refuges, gîtes, bivouacs :
Accès :
Chamonix  1030m - i
français
italienallemandanglaisespagnolcatalanbasque
1276105739_1639364217.jpgVoir les informations de l'image
Goulotte Chéré, départ

La goulotte Chéré est une goulotte d'initiation, variée, esthétique, facile d'accès et peu engagée. En conséquence, c'est une des voies les plus fréquentées du massif. Si on monte jusqu'au mont Blanc du Tacul, cela constitue une jolie course en haute montagne (à plus de 4000m).

Approche (1 heure)

Du sommet de l'aiguille du Midi, descendre l'arête plein E jusqu'à l'altitude 3670m. De-là, descendre plein S, passer la rimaye (souvent bouchée) et se diriger en direction du refuge des Cosmiques. Passer en dessous du refuge et se diriger vers le triangle du Tacul en passant près du col du Midi comme pour attaquer la voie normale du mont Blanc du Tacul. La goulotte, bien visible du refuge des Cosmiques, se situe côté droit du triangle du Tacul.

Itinéraire

1393697734_1074940077.jpgVoir les informations de l'image
Triangle du Tacul

Passer la rimaye et remonter le cône de neige (45°) jusqu'à la base des rochers qui bordent la goulotte en rive droite. Premier relais sur lunule. A partir de cet endroit, on attaque réellement la goulotte.

L160-75°50mAttaquer dans l'axe pour passer un étranglement parfois mixte (3 pitons). Relais rive gauche sur spits.
L285° sur 7m, puis 70 et 50°50mCrux, quelques pitons dans le raide en rive gauche. La goulotte se couche ensuite, relais rive gauche sur spits.
L360-70° puis 80°50m2 possibilités : soit à droite dans le mixte, assez étroit, pitons en place, soit à gauche dans la glace, à protéger. Relais rive gauche sur spits.

À cet endroit, les difficultés sont terminées et la plupart de cordées redescendent alors en rappel. Néanmoins, il existe une autre façon de s'échapper : traverser à droite, et par une vire ascendante facile, rejoindre la haut de la première rimaye de la voie normale du Tacul.

Si vous décidez de continuer, il reste 5 longueurs, d'abord en neige (50° à 60°) puis en mixte et on atteint le sommet du triangle du Tacul. Remonter ensuite l'arête jusqu'à l'épaule pour rejoindre la voie normale du mont Blanc du Tacul (2 heures).

Descente

Elle s’effectue de différentes manières selon l’endroit où on décide de descendre :

Si on descend après la dernière longueur raide, il y a 2 solutions :

  1. S'il n'y a pas trop de monde en dessous, on peut descendre en rappel (2 brins de 50m). Du dernier relais, il faut 55m pour passer la rimaye, mais le cône de neige n’est pas très raide et la rimaye passe généralement bien.
  2. Si la voie normale du Mont Blanc du Tacul est bien tracée et le risque d'avalanche pas trop élevé, on peut traverser à droite pour rejoindre une vire ascendante facile qui mène en haut de la première rimaye de la voie normale, qu'on redescend jusqu'à la base du triangle.

Si on décide d’aller jusqu’au sommet du Tacul :

On en descend par la voie normale.
Du sommet, se diriger vers l’épaule du mont Blanc du Tacul et vers 4080m, descendre plein N puis en direction de la base du triangle en passant successivement 2 rimayes qui peuvent être raides selon les conditions ou la saison.

Remarques :
  • L'orientation et l'altitude permette de grimper la Chéré presque toute l'année.
  • La goulotte fait 350m de dénivelée mais il y a 700m de dénivelée jusqu'au sommet du mont-Blanc du Tacul.
  • Elle est extrêmement fréquentée, mais rarement parcourue jusqu'au sommet.
  • Attention aux chutes de sérac à l'attaque et aux chutes de glaçons dans la goulotte dues aux superpositions de cordées.
  • En hiver, les pentes de la voie normale du Tacul peuvent être chargée en neige, il est alors préférable de descendre la goulotte en rappel.
Matériel :

2 piolets techniques, 5 broches, 5 dégaines, sangles.
Friends de taille moyenne utile car bon rocher autour la goulotte.

Bibliographie et webographie :
Historique de l'itinéraire :

1 ère ascension : Robert Chéré, Jacques Tranchant, 18 août 1973.

IndicatorLa carte est en cours de chargement. Merci de patienter.

Sorties associées à l'itinéraire de cette page (100/196) :

Cliquez dans le coin supérieur droit des vignettes pour afficher la page de l'image, ou dans le coin supérieur gauche pour afficher l'image à sa taille originale.

Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°14 du 1 mars 2014