La Tour des Gémeaux

Attention, vous consultez une ancienne version de ce document : version 20 (français) - 18 mai 2012 08:35:58 CEST par Kryst0f
modification mineure : Édition en français
« version 19 | version actuelle | version 21 »

  • Activités :
  • Altitude min / max :
    1190m / 2086m
  • Dénivelé :
    +900m
  • Dénivelé des difficultés :
    250m
  • Configuration :
    face
  • Orientation principale :
    NW
  • Type d'itinéraire :
    boucle / retour au pied de la voie
  • Cotation globale :
    D
  • Engagement :
    I
  • Qualité de l'équipement en place :
    P1
  • Cotation libre > oblig. :
    5c > 5bA0
Impossible d'afficher l'image
Pour être affichée, l'image doit être associée à ce document.
Plus d'informations
Voir les informations de l'image

Escalade très classique et d'un niveau raisonnable. Le rocher y est de bonne qualité et la voie est pour l'essentiel équipée.

Approche1h30

De la prairie de Richardière ou du hameau de Pellas (après Saint Michel-les-Portes), atteindre le pied de la face NW du Mont Aiguille, au niveau d'une croupe boisée (sentier bien marqué).

  • De la Richardière, prendre un sentier qui part sur la droite en direction du col de l'Aupet (1627m). On atteint le col par de nombreux lacets.
  • Du Pellas, suivre la piste forestière puis le sentier en sous-bois.

Suivre le sentier sur la croupe, jusqu'au pied de la paroi NW. Le départ de la voie se trouve pratiquement à l'aplomb du sentier, avant celui de la voie normale, près d'une plaque commémorative. Pour y accéder, contourner le gros bloc sur lequel est scellée cette plaque, et atteindre une vire. Le départ est situé derrière une énorme écaille décollée caractéristique. C'est par là qu'on passe en revenant des rappels de descente.

La Tour

L15b25mGravir la dalle de départ (5b - avec prise inversée), protégée par un goujon (qu'on peut compléter avec un Camalot #1 juste après le rétablissement). Traverser ensuite vers la droite sur ~5m (3b, 1 piton).Relais 2 goujons
L24c40mGravir la dalle à droite pour rejoindre une grande fissure qu'on gravit jusqu'à un premier relais facultatif (1 goujon + 1 piton) puis un relais à droite sur une bonne terrasse au pied d'un dièdre.Relais 2 goujons
L35a35mPrendre pied dans le dièdre (5a) puis le gravir (1 piton, 2 spits) pour en sortir à droite (1 piton de renvoi en sortie) pour rejoindre R3 sur la partie droite d'une large vire au niveau d'une grotte caractéristique. Il y a un autre relais à gauche de la grotte - ne pas y aller.Relais 2 goujons
L45c20mDépart à droite du relais sur le fil d'un court éperon (5c pas évident à lire ou A0 aisé : 3 pitons et 1 spit sur 3m). A la sortie de l'éperon, monter puis traverser, très aérien, vers la gauche sur ~10m (4c puis 5a,  1 piton, une plaquette artisanale et un goujon) jusqu'à R4 peu confortable sous le départ d'un dièdre. Relais 3 points + un renvoi.
L55b+30mGravir le dièdre (2 spits et 1 piton). Il est possible de compléter l'équipement en place : une sangle sur bloc coincé à mi chemin et un coinceur/friend plus haut. Au sommet du dièdre, prendre à gauche sur une bonne terrasse.R5 goujons
L64b30mFranchir le ressaut au dessus du relais (4c, 1 piton) puis gravir une dalle à gauche (3 points) avant de revenir vers la droite pour rejoindre R6, en haut de la tour (à gauche de la fissure-cheminée).

Rejoindre le sommet5 ressauts avec quelques pas (3a-4c) sur ~100m de dénivelé

Du sommet de la tour, suivre l'arête au plus facile jusqu'à rejoindre une grande vire herbeuse sous un dernier ressaut rocheux permettant d’accéder à la prairie sommitale. On trouve régulièrement des goujons et pitons. Suivant les conditions, les habitués du terrain montagne parcourront rapidement cette section en corde tendu ou avec les anneaux à la main.  

Les grimpeurs ayant moins habitués à ce type de terrain peuvent tirer des longueurs en faisant relais sur les terrasses (1 point). Par exemple :

L13b35mGravir les gradins jusqu'à un collu puis partir à gauche le long d'une arête. Faire relais au pied d'un ressaut raide. D'ici, il est possible de rejoindre la descente des tubulaires par une traversée vers la droite.
L24c30mGravir le ressaut (4b) puis l'arête (penser à protéger le second d'un pendule) pour rejoindre le pied d'un second ressaut. Le franchir (4c, 1 goujon) jusqu'à une nouvelle terrasse.
L33c20mGravir le mur au plus facile jusqu'à sortir sur l'arête-croupe qui conduit à la grande vire herbeuse. Relais à construire.
L4plusieurs options : Suivre la sente sur la vire, vers la droite, pour rejoindre un collu. Du collu :
- gravir le mur à gauche pour rejoindre la prairie sommitale.
- rejoindre le sentier bien marqué de la descente. Le remonter jusqu'à une étroite cheminée qu'on gravit pour déboucher sur la prairie sommitale.

Descente

Par la voie des Tubulaires (cf topo voie normale) : suivre le sentier qui descend dans le couloir jusqu'à un premier rappel (30m). Du pied du rappel, gravir à droite un petit mur (3a) pour rejoindre un grand rappel (45m) qui emmène dans un profond goulet dont on sort par le bas pour rejoindre le sentier qui passe au pied de la voie.

Matériel :
  • L'équipement en place est bon, quoique hétérogène (mélange de goujons, spits et pitons plus ou moins âgés)
  • Les points sont plutôt éloignés par rapports aux standards 2010 (jusqu'à 5m dans les sections faciles) mais ils sont suffisants pour une personne à l'aise dans le niveau. Il est possible de prévoir de compléter la sortie du dièdre de L5 par un friend de taille moyenne Camalots #0.75 à #2.
Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°20 du 18 mai 2012