Voie normale depuis les Évettes

Attention : ce document a été fusionné avec un autre (46317). Il est donc protégé en écriture.

  • Activités :
  • Altitude min / max :
    2591m / 3637m
  • Dénivelé :
    +1160m
  • Dénivelé des difficultés :
    1000m
  • Configuration :
    parcours glaciaire
  • Orientation principale :
    NE
  • Type d'itinéraire :
    aller-retour / descente en rappel
  • Temps de parcours :
    2 jours
  • Pente :
    35°
  • Cotation globale :
    PD
  • Engagement :
    II
  • Qualité de l'équipement en place :
    P4
  • Cotation libre > oblig. :
    3b > 2
français
italienallemandanglaisespagnolcatalanbasque

Montée

Du refuge des Évettes descendre environ 100m jusqu'au plan des Évettes que l'on prend sur la droite jusqu'au pied du glacier (cairns). De là deux solutions.

Par bon enneigementitinéraire début de saison

Accéder au plateau supérieur (2900m) rive droite par une langue de neige à gauche des séracs vers 2700m. Traverser le plateau en direction de la Muraille d'Italie. Vers 2950m prendre un passage raide à 40° entre 2 zones de crevasses. Il mène au plateau supérieur. Ne pas partir à gauche, exposé aux chutes de séracs.

Si le plateau glaciaire est  en glacefin d'été

Accéder au plateau glaciaire en rive gauche par un creux glacé à droite en évitant la barre de séracs au-dessus du plateau supérieur.
Au lieu d'aller sur le plateau, remarquer un ressaut rocheux à droite avec une vague cheminement tracé (cairns).

Remonter le plateau glaciaire supérieur des Évettes au pied de la face E et faire une traversée ascendante au S pour atteindre la Selle de l'Albaron (3474m).

De là, suivre l'arête. Début en rocher: un gros bloc se grimpe (3) ou se contourne par une cheminée ouverte (2). Puis l'arête se redresse : pente de neige assez commode. Enfin il y a un ressaut rocheux final : gradins, petits passages en 2, 3 contournables en face E (terrain détritique). Accéder au névé sommital et au sommet perché.

Descente

Par l'itinéraire de montée.

Remarques :
  • Face NE recevant le lever de soleil.
  • Course glaciaire classique qui ne comporte pas de difficulté majeure. Les parties raides ne sont pas soutenues, la partie rocheuse courte et facile (mur en 3, désescalade). La dénivellation s'incline devant la distance à parcourir. Elle nécessite tout de même d'avoir de l'expérience des milieux glaciaires (crevasses). Les conditions peuvent très changeantes au cours de la saison.
Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°6 du 28 avril 2015