Barre des Écrins: Pilier S

  • Activities:
  • Min / max altitude:
    1874m / 4102m
  • Elevation gain / loss:
    2200m
  • Altitude where difficulties start:
    2850m
  • Difficulties height:
    1300m
  • Approach height:
    976m
  • Configuration:
    pilar
  • Main facing:
    S
  • Route type:
    loop / walk down to the base of the climb or hut
  • Duration:
    1 day
  • Global rating:
    TD-
  • Commitment grade:
    IV
  • Quality of in-place protection:
    P3
  • Free climb grade > required:
    5c > 5b
Summits, passes, lakes and cliffs:
Huts, usual bivis and valley accomodation:
Access points:
Pré de Madame Carle  1500m to 1874m - r
french
italiangermanenglishspanishcatalanbasque

C'est le pilier classique du plus haut sommet des Écrins. Il constitue une longue et belle grande course avec une superbe ambiance malgré une qualité de rocher très moyenne, voire médiocre par endroits.

1280648546_373234203.jpgView picture information
Topo face Sud des Écrins

Ligne générale

On commence par franchir une petite barre au dessus de la rimaye, puis un socle facile qui se redresse progressivement. On rejoint le fil au niveau d'un ressaut nommé Tête Rouge que l'on franchit. On poursuit sur un ressaut gris qui se détache bien du fil du pilier par ses deux petites brèches successives. On est alors au pied du Bastion qui rassemble les principales difficultés. Celui-ci se gravit en restant prés du fil mais en évitant au mieux les passages trop raides. Une ultime longueur en 5 et 5+ mène au coin inférieur droit du petit glacier des Écrins. De là, l'escalade devient beaucoup moins raide.

Approche

Du pré de Mme Carle, remonter la moraine du glacier Noir, passer les Balmes de François Blanc (bivouacs mais un peu bas) puis descendre sur le glacier. Remonter le glacier jusqu'au pied du couloir des Avalanches (env. 2800m).

Itinéraire

Franchir au mieux la rimaye du Col des Avalanches, puis la barre rocheuse qui la domine (court passage de 3 ou 4 suivant là où il possible de rejoindre le rocher). On arrive rapidement sur des pentes moins raides que l'on remonte en légère oblique à gauche, contourner une petite barre raide par la droite, poursuivre en oblique à gauche jusqu'à arriver en haut d'un vague éperon sous une zone plus raide, herbe verte et bon emplacement de bivouac. Gravir au dessus une série de vires et cheminées toutes vers la droite sauf une vire lisse vers la gauche. Après une cheminée verticale, franchir au dessus à gauche un petit pas raide (4-) puis une série de cheminées vers la gauche (quelques pas de 3). On arrive sur une petite arête peu raide que l'on remonte facilement jusqu'au pied de la Tête Rouge à proximité du fil du pilier.
Variante : on peut éviter la zone de vires et cheminées en passant nettement plus à droite ; on est alors plus exposé aux chutes de pierres.

On se trouve alors à hauteur de la base de l'arête Rouge bien visible sur la droite. Bon emplacement de bivouac sur la droite.

Gravir le ressaut ci-dessus d'abord par le flanc droit puis plus près du fil. Une fissure-cheminée mène au sommet de la tour rouge. La tour grise se gravit par des vires sur son flanc droit, revenir vers le fil pour atteindre son sommet. Essentiellement du 3 avec un peu de 4. On atteint ensuite la brèche (Dés-escalader de 3 mètres) au pied du ressaut du bastion.

Monter facilement sur 15m (4-) puis avant le dièdre raide traverser 20m sur la droite, relais inconfortable près du fil, 5-, plusieurs pitons. Poursuivre par de bonnes fissures sur 60m et légèrement sur le flanc droit du fil, 4, pitons. Poursuivre et trouver une niche de rochers brisés légèrement sur la gauche. Gravir cette niche par la droite et poursuivre dans du rocher moyen jusqu'à une vire en vue d'une grosse écaille décollée, 4. Monter en diagonale à gauche en passant sous l'écaille jusqu'à rejoindre le fil sur la gauche, 4. Poursuivre par des dalles fissurées sur 2 longueurs jusqu'au pied du mur terminal sur la droite, 4 soutenu bon relais sur pitons.
Le mur terminal raide et lisse se franchit par la droite. Grimper en ascendante à droite sur de bonnes prises pour atteindre une petite plateforme sous le petit surplomb bardé de pitons (relais possible sur pitons). Franchir ensuite le surplomb par la droite (5c) et se rétablir sur une dalle (nommée le "Miroir"), relais sur pitons ou becquets sur l'arête.

La suite est plus facile. Il reste 300 m de rochers brisés et de pentes de neige pour parvenir au sommet (c'est long). En cas de fatigue, on peut remonter le glacier des Écrins en diagonale à gauche pour sortir par un couloir de neige à proximité du Pic Lory (attention dans ce cas aux cordées qui évoluent sur l'arête)

Descentepar la voie normale de l'arête W

Remarks:

Les derniers 300m ne sont pas à négliger.

Bivouacs

  • au pré de Mme Carle, au refuge Cézanne.
  • sur le Glacier Noir, aux Balmes de François Blanc
  • sur le socle de départ (plusieurs emplacements entre 3000 et 3300, en général 2 places max)
  • juste après le bastion , 10m au dessus sur l'arete (2 places)
Gear:

Un jeu de friends, coinceurs. Les crampons peuvent être utiles, voire indispensables à l'attaque, ainsi que pour le glacier des Écrins et le retour par la voie normale. Un piolet au moins par cordée.
Éventuellement chaussons pour le confort dans les longueurs en V.

External resources:
Grandes courses - François Labande - 1980
Guide du Haut-Dauphiné, tome 2 - GHM, François Labande - 2007
Oisans Nouveau Oisans sauvage - Livre Est - Jean-Michel Cambon - 2011
Route history:

1ère ascension : Jeanne Franco, Jean Franco, 15 août 1944.
1ère hivernale : J. Bouvier, G. lambert, M. Vaillot, mars 1957.
1ère solitaire : P. Luquin, 3 septembre 1961.

IndicatorMap is loading. Please wait.

Click on thumbnail's top-right corner to see the picture's page, or its top-left corner to display the picture in its original size.

The text in this page is available under a Creative Commons CC-by-sa license.
The images associated to this page are available under the license specified in the original document of each image.
Version #18, date 15 September 2014