Verdon - L'Imbut : Ça passe ou sarcasmes

  • Activités :
  • Altitude min / max :
    535m / 829m
  • Dénivelé :
    +305m
  • Dénivelé des difficultés :
    200m
  • Configuration :
    face
  • Orientation principale :
    W
  • Type d'itinéraire :
    traversée
  • Cotation globale :
    ED-
  • Engagement :
    II
  • Qualité de l'équipement en place :
    P1
  • Cotation libre > oblig. :
    7a > 6b+A0
Sommets, cols, lacs, falaises :
L'Imbut  829m i
Accès :
français
italienallemandanglaisespagnolcatalanbasque

Projet de longue date de Pascal Faudou, celui-ci a pris forme au printemps 2012 lors d'une ouverture du bas où la pose de protections amovibles a été privilégiée. L'intérêt de la voie a alors conduit à son équipement. En plus de la beauté et de l'ambiance, elle conserve de ce mode d'ouverture un caractère bien trempé !

Approche

Même approche que la voie La limite des possibilités humaines. Ca passe ou sarcasmes démarre à mi-chemin entre cette dernière et Le dièdre des Aixois soit ~30m à gauche de La limite. Une sangle plate blanche sur un arbre marque le départ.

Itinéraire

L16b+35mMonter avec attention sur une écaille (1 souche à sangler après le premier point) puis poursuivre dans un dièdre raide. Sous le toit, traverser à gauche et rejoindre une large fissure/dièdre. La remonter et faire relais au pied d'un beau genévrier.
L26c+/7a30mDépart avec l'arbre. Suivre une fissure/écaille montant vers la droite. Lorsqu'elle devient moins bonne, traverser à droite sur ~10m puis remonter droit.
L36c+40mPoursuivre dans la fissure qui devient fissure/dièdre jusqu'à une vire. Relais.
Traverser à gauche facilement.
L46b+20mSuivre une fissure/dièdre jusqu'à une baume. Relais intermédiaire possible mais sans intérêt. Traverser à gauche.
L56b+40mPartir à gauche du relais dans un mur compact et technique. Puis traverser à droite pour rejoindre une fissure/dièdre que l'on remonte.
L64c20mTraversée à droite pour rejoindre une vire étroite.
L76a+40mPartir droit puis en ascendance à droite pour rejoindre une fissure/dièdre que l'on remonte jusqu'au sommet.

Retour

Du dernier relais, monter en suivant une sente plutôt bien marquée qui slalome ou pas entre les courtes barres rocheuses faciles à escalader. On rejoint le pin caractéristique visible depuis le belvédère.

Remarques :
  • Engagement certain par endroits. Quelques points espacés de plus de 4m par çi par lá. Un complément peut être utile et rassurant. A chacun de voir.
  • Attention. Le rocher est péteux et le restera au départ de L1. Ailleurs, il est déjà ou va devenir excellent.
  • La première longueur surprend et peut tabasser à froid. La suivante, plus dure techniquement, pourrait paraître presque plus facile !
  • Un assortiment de sangles et de coinceurs/friends peut servir suivant son acceptation de l'engagement.
  • Tous les relais sont confortables.
  • Escalade plutôt en fissure/dièdre mais avec quelques sections sur mur compact très techniques. Rocher allant du très prisu au très lisse. Technique, athlétique, en adhérence, l'escalade et la voie sont exigeantes.
  • Du fait des traversées, une réchappe en rappels sera problématique.
Matériel :
  • 14 dégaines
Bibliographie et webographie :
51 ans & 510 voies d'escalade au Verdon - Simon Aldinger, Olivier Dobel-Ober, Pascal Faudou - 2015

Topo photo de Pascal Faudou sur son site.

Historique de l'itinéraire :

Ouvreurs

Pascal Faudou, Patrice Jammeron, avril 2012.

Ouverte du bas, avec pitons et coinceurs sauf 4 points dans la traversée de L2 et 6 points dans la partie compacte de L5. Des photos de l'ouverture sur le site de Pascal Faudou .

IndicatorLa carte est en cours de chargement. Merci de patienter.

Cliquez dans le coin supérieur droit des vignettes pour afficher la page de l'image, ou dans le coin supérieur gauche pour afficher l'image à sa taille originale.

Le texte de cette page est disponible sous licence Creative Commons CC-by-sa.
Les images associées à cette page sont disponibles sous la licence précisée sur le document d'origine de chaque image.
Version n°12 du 21 octobre 2013