Recent conditions

Show as a list   List all associated pictures

1  2  3  4  5   

Results 1 - 10 of 133994

  • - - Mont Margeriaz : Par le golet de l'Agneau - 1845m - T4
    • Bauges, Savoie, France
    • Author(s):
      florent-2605
    • Altitude of access point:
      950m  
    • Conditions:
      good

      Depuis Plainpalais remonter par une des pistes de ski (au choix). Une fois arrivé en haut du téléski tirer vers la droite pour entrer dans la forêt  et suivre des traces bleu. Suivre ensuite un chemin évident qui va nous mener dans un relativement long et instable pierrier puis au pied des falaises où l'on trouve un cable.
      De là suivre le cable sur la gauche puis grimper jusqu'à l'échelle qui permet d'entrer dans la brèche qui débouche sur le plateau sommital.

      Redescente par le même itinéraire (un peu fastidieux).

      PS : depuis le haut on voit l'arrivée du "trou de l'agneau" qui est équipé d'un relais béton. Une alternative sympa pour redescendre sous les falaises peut-être de descendre en rappel ici.

    • Weather:

      Ensoleillé

    • Departure time / duration:

      2 heures pour la montée tranquillement
      1h45 pour descendre

  • - - Cima d'Ambiez : Voie Fox-Stenico - 3102m - TD P2 6a
    • Adamello, Province autonome de Trente, Italie
    • Author(s):
      Olive 65.
    • Weather:

      grand beau

  • - - Cima d'Ambiez : voie de la soddisfazione - - TD P2+
    • Adamello, Province autonome de Trente, Italie
    • Author(s):
      Olive 65.
    • Weather:

      grand beau au-dessus d'une mer de nuage

  • - - Verdon - Malines : Les fils de l'haltère et du pan - 827m - TD+ I P1 6c>6b -  2
    • Préalpes de Digne, Alpes-de-Haute-Provence, Var, France
    • Author(s):
      ferdi
    • Conditions:

      L'approche était bien mouillée. Ce qui fait qu'on est arrivé "douché" à l'attaque de la voie !

      L3 était humide juste avant le crux.

    • Weather:

      Beau et chaud. Le soleil arrose la voie dès 9h30 à cette époque de l'année.

    • Departure time / duration:

      environ 5h pour la voie.

  • -   - Bietschhorn: Cresta N - 3927m - AD+ III P2 4b>3c -  50
    • Alpes Bernoises, Valais, Suisse
    • Author(s):
      Giovanni Rovedatti
    • Altitude of access point:
      2783m  
      Up / down snow altitude:
      3000m
    • Conditions:
      good

      la cresta dove è rocciosa è parzialmente innevata, ma non crea problemi di progressione.

    • Weather:

      Bel tempo entrambe i giorni e con ottima visibilità, clima  eccezzionale per il periodo con 0° a 4000m e generalmente calma di vento.
      Non si poteva pretendere di più a queste ottime condizioni di meteo.

    • Departure time / duration:

      il sabato partiti da Choruclerri 1250m ca alle h. 11,20 percorrendo la lunga galleria completamente buia per circa 1,8km, arrivo al rifugio alle h. 15,50, la domenica partenza alle h. 04,50, arrivo in cima alle h.10,30, arrivo nuovamente al rifugio alle h. 16,05 e alla macchina dopo una sosta al rifugio alle h. 19,45.

  • - - Aiguille du Belvédère : Voie normale - 2965m - PD- II 2
    • Haut Giffre - Aiguilles Rouges - Fiz, Haute-Savoie, France
    • Author(s):
      rebuffat78
    • Altitude of access point:
      1400m  
    • Conditions:
      good

      Les relais en place sont en bon état

    • Weather:

      Alternance de nuages et d'éclaircies. La météo annonçait 45% d'ensoleillement… ça doit être ça !

    • Departure time / duration:

      Départ du Col des Montets : 9h40
      Sommet : 13h15
      Redescente 13h45
      Retour au Col des Montets : 16h15

  • -   - Lagginhorn : Arête S - 4010m - AD- III P3 3c
    • Valais E - Alpes Pennines E, Valais, Suisse
    • Author(s):
      Patrick Flemming
    • Altitude of access point:
      3140m  
    • Conditions:
      intermediate

      Arête sèche jusque vers le gendarme 3906m, puis conditions plutôt mixte, en particulier dans le passage précédant le dernier gendarme et lors du retour sur la crête sommitale après la brèche. La brèche suivant le dernier gendarme était verglacée, et les rappels plutôt hasardeux (on arrive sur la glace + coincements de corde)
      Calotte sommitale en neige.

    • Weather:

      Beau temps automnal, mer de nuage côté Italie

  • - - Punta Beltovo di Dentro: Da solda in MTB per il Passo del Madriccio - 3457m - T2 -  27
    • Ortles, Province autonome de Bolzano, Italie
    • Author(s):
      CARLO FEDELE BARRI
    • Altitude of access point:
      1884m  
    • Conditions:
      excellent

      Eccezionali Fondi, Ottime Meteo. Tendenza , salvo nuove nevicate, credo almeno 1-2 settimane, gli impianti chiudono Domenica 5 Ottobre 2014

    • Weather:

      Sereno con vento fresco da SW a tratti moderato sul Passo Madriccio ed in vetta

    • Departure time / duration:

      8,30-13,00 in cima

  • - - Orpierre - Quiquillon : Grand Cœur Malade - 900m - TD- I P1/E2 A0/6b>6a -  3
    • Luberon - Baronnies - Saoû, Hautes-Alpes, France
    • Author(s):
      albounet
    • Altitude of access point:
      1050m  
    • Conditions:
      good

      Superbe voie! L'équipement est au top: les points ne sont espacés que de 5-6m max, les relais sont très bien positionnés (vire, plate forme...) bien agréable pour bien se poser et assurer!
      Le site est fréquenté (les voies d'à côté), mais pas la notre ;)

      La première longueur permet de bien s'echauffer :)
      La suivante en 6b+ possède 2 endroits pas spécialement évidents, mais les points sont bien rapprochés à ces endroits.
      L3 superbe! Relativement courte, dans un petit surplomb (leger), avec de super prises! De quoi se faire bien plaisir :)
      L4 "normale", rien d’extraordinaire!
      L5 et L6, comme dit dans le topo peuvent être enchainées, mais ça devient vraiment chaud a la fin : avec le tirage on dirait que l'assureur du bas tire sur la corde! ^^
      L7: 6a tranquille en traversée
      L8: traversée dans l'autre sens, le passage du surplomb pour sortir n'est pas aisé (bien tâter toutes les prises! ^^)

    • Weather:

      Beau tps, quelques passage de nuages mais soleil en majorité!

    • Departure time / duration:

      10h10

  • - - Rochers du Parquet - Peyre Rouge : Éperon de Chamoux - 1980m - AD II P3 4b -  6
    • Vercors, Isère, France
    • Author(s):
      Frédéric Chambat
    • Altitude of access point:
      1180m  
    • Conditions:

      J'ai longtemps (7 ans !) hésité à poster cet itinéraire. Le cheminement est évident mais le rocher est moche. J'ai fini par me dire que cela pourrait peut-être servir à quelqu'un de le savoir.

      La première longueur nous avait donné l'illusion que le rocher serait bon et nous avions donc équipé le début de la voie. Si c'était à refaire je n'irais pas mettre des goujons là-bas...

      Voici le récit complet de l'histoire, publié en 2008 dans Spéléo-Dossiers numéro 36, la revue de spéléo du Comité départemental de spéléo du Rhône.


      Résumé

      2007 nous aura vu souvent aux alentours du Mont Aiguille dans l'espoir d'ouvrir une voie d'escalade aux Rochers du Parquet. Ce qui finit par arriver, dans une voie plus « historique » que prévu, et qui s'acheva par la prospection d'une grotte... de 3 m de long. Cette aventure estivale a rassemblé des membres du Groupe spéléo Vulcain et du club d'escalade ABC (Lyon).

      Historique

      Lundi 30 avril 2007

      Josiane, Bernard et moi partons faire la voie normale du Mont Aiguille (Vercors) sous le soleil. Arrivés au pied de la paroi le ciel est  couvert. Le baudrier est à peine enfilé que la grêle s'abat pendant quelques minutes sur une couverture de survie que nous avons tout juste eu le temps de déployer au dessus de nous. Le repli général est décidé. Pendant la descente mes yeux se baladent, je repère les piliers qui forment les Rochers de Chamoux : n'y aurait-il pas des voies à ouvrir dans ces éperons ?

      Samedi 12 et dimanche 13 mai

      Une mission de reconnaissance part repérer les lieux, avec Delphine, Stéphanie, Jean-Christophe et moi. Nous montons au col de l'Aupet avec de gros sacs : le bivouac est prévu au col ce soir. Le lendemain, arrivé au pied du pilier J.-C. repère un passage où le rocher à l'air bon. Delphine est motivée et fait la première longueur en tête. Avec quelques coinceurs et sangles elle atteint un arbre sur lequel nous posons un rappel ; il est trop tard aujourd'hui pour poursuivre. Nous reviendrons voir la suite. Le lendemain c'est une autre découverte pour nous, la voie normale du Mont Aiguille.

      Samedi 7 et dimanche 8 juillet

      Une grande expédition est lancée à l'assaut du pilier avec Delphine, Marie, Jeanne-Marie, Anne-Christine, Agathe, Caroline, Jarek, Matthieu et Fred. A l'occasion d'un week-end initiation grandes voies, qui se transforme en initiation au terrain d'aventure, j'embarque notre groupe de 9 personnes dans cette ouverture. A vrai dire l'idée est aussi de profiter de ces neufs costauds pour porter les kilos de ferrailles embarqués. Le samedi matin nous quittons le parking à 9 h 20 bien chargés du matériel de bivouac, d'escalade, de 37 litres d'eau, d'un perfo et de sa batterie, de goujons inox de 10, etc. Le col est atteint à 10 h 35 ; après une petite préparation du matos nous rejoignons le bas de la voie en 45 minutes de montée pénible. Après le déjeuner Delphine démarre la voie et arrive à R1 à 13 h 45. Marie prend la suite et le duo arrive rapidement à R3. Derrière, Jarek, Jeanne-Marie et moi progressons un peu plus lentement pour mettre les goujons. Attente à R3 pour récupérer du matos. Jarek passe en tête du groupe dans L4 et arrive à un premier sommet vers 18 h. La voie est moins intéressante et plus « parpineuse » que ne le laissait penser la première longueur. La suite n'a pas l'air si évidente qu'elle semblait l'être du bas. Nous décidons de redescendre en rappel. La descente est encore plus dangereuse que la montée car les pierres volent à tout va. Nous arrivons en bas des rappels vers 21 h. Le dimanche, le mauvais temps  nous fait renoncer à l'ascension du Mont Aiguille et c'est par le chemin cette fois que nous nous rendons au sommet des rochers du Parquet. De là nous voyons bien ou nous nous sommes arrêtés la veille et Jarek repère vite une vague sente par laquelle nous aurions pu probablement facilement sortir. Le reste de l'après-midi est passé au col à « farnienter », boire le thé et parler politique.

      Samedi 14 et dimanche 15 juillet

      Ce week-end-là, Delphine, Jarek et moi y retournons un peu plus légers et achèvons enfin ce mémorable projet par trois longueurs très faciles : nous aurions largement pu terminer la dernière fois. Cette fois nous nettoyons la voie, notamment de quelques gros blocs dangereux. Le lendemain nous passons la journée dans la tour des Gémaux au Mont Aiguille.

      Samedi 8 et dimanche 9 septembre

      Nous voilà une nouvelle fois au col de l'Aupet avec notre bivouac. Cette fois nous venons voir de près cette grotte aperçue en juillet en contrebas de la voie que nous avions tracée. L'entrée est prometteuse, elle n'est qu'à environ 50 m en contrebas de notre arête, et peut-être que personne ne l'a vue étant donné son emplacement caché dans un couloir. Estelle, Marie et moi arrivons à pied d'œuvre samedi vers 15 h et choisissons l'option rappel depuis le sommet de l'antécime Nord ; un premier rappel de 45 m sur gros bloc nous mène sur l'avant dernier relais de la voie d'escalade ; nous rappelons la corde et quittons la voie en descendant un deuxième rappel de 50 m dans le couloir sud, toujours amarrés sur un gros bloc. Arrivés en bout de corde, Estelle et moi ne voyons toujours pas notre Graal et, comme le couloir n'est pas très raide, nous allongeons la corde avec toutes les sangles que nous avons à notre disposition. Nous nous longeons en bout de cette guirlande afin de désescalader le couloir. Dix mètres sont ainsi gagnés et nous avons rejoint une sorte de couloir parallèle. L'entrée est maintenant visible sur l'autre rive à une quinzaine de mètres ; elle a de la gueule. Le couloir n'est pas raide, je me décorde et rejoins notre but. J'allume la frontale et explore entièrement la cavité : développement 3 m, profondeur 0 cm, temps passé sous terre : 1 min, c'est juste un abri sous roche, ce n'est même pas une galerie colmatée ! On remballe, on s'installe au col où on commence à avoir nos petites habitudes et où Matthieu nous rejoint à la nuit. Après un dodo à la belle nous allons faire la voie normale du Mont Aiguille, toujours aussi sympa, mais derrière deux groupes de 7 personnes. Pas moyen de doubler, devant nous c'est un guide et on ne double pas un guide. 3 h de montée dont au moins la moitié à attendre.

      Au cours de ces sorties, 8 amarrages (2 pitons et 6 goujons) ont été laissés : 3 dans L1 pour permettre de passer en dalle, 2 pour faire un R1 confort, 1 dans L4 et 2 à R4 parce qu'il n'y avait pas beaucoup de protection posable.

      FC.

1  2  3  4  5