, Pic de Bure : Combe de Mai - depuis les Sauvas

Users:
Marion Juffin, Denis Siguret, Jean Luc Cailler, Bertrand, Jean-Luc et Denis
Routes:
Pic de Bure: Combe de Mai
  2709m  +1400m    S   2.3/E1 PD+/S3
Summits, passes, lakes and cliffs:
Pic de Bure  2709m
Access points:
Les Sauvas  1343m
  • Activities:
  • Maximum altitude:
    2709m
  • Elevation gain / loss:
    +1400m
  • Up / down snow altitude:
    1300m
french
italiangermanenglishspanishcatalanbasque
Conditions (incl. approach):

Ensemble bien stabilisé.
Barrage >> bifurcation combe de Mai :
Reste d'une enorme avalanche / boules dures - pas très agréable
=> neige stabilisée in-dis-pen-sable !!
Bifurcation >> 1er colut : neige dure qui accroche bien à la montée - transformée à la descente (neige excellente à la descente si départ matinal)
Jusqu'au plateau : de la taule - neige dure soufflée.

Altitude de la neige : à la voiture

Other conditions on the same day in the same range or massif

Weather:

Grand beau jusqu'à midi.
Léger voile ensuite qui vient avec bonheur cacher le soleil brulant

Departure time / duration:

9h00 >> 14h00 (compte-tenu de l'orientation, partir à 8h00 max en cette saison)

Comments on access:

Attention : la route de Montagne au Sauvas est partiellement enneigée mais surtout très verglacée

Personal comments:

Il fait un temps incroyable ce vendredi (enfin incroyable... rien d'extraordinaire somme toute mais vu les derniers WE cata, on a l'impression d'avoir basculé en été) :  grand bleu, ambiance méridionale garantie dans le vallon qui descend après la maison de l'ONF. On regrette juste de ne pas avoir embarqué un i-pod avec l'intégrale "ambiance de haute Provence" de chez Nature et Découverte histoire d'avoir en plus le chant des cigales plein dans les oreilles.
Nous remontons le 1er vallon qui a littéralement été ravagé par une énorme avalanche venue de visiblement très haut (à droite de la combe d'Aurouze) et qui rend le passage jusqu'à la bifurcation vers la combe de Mai un peu galère. Il est clair que ça ne donne pas envie de s'engager par là en neige non stabilisée...
On bifurque vers la combe de Mai et là, le terme "four solaire" du topo prend tout son sens. C'est carrément la fournaise. Le soleil rayonne de toute part. T-shirt et crème indice 60 de rigueur mais ça reste quand même laborieux (On regrette au passage d'avoir privilégié les croissants du matin au démarrage matinal - parce que notre heure de retard se fait cruellement sentir). Et ce jusqu'au 1er colut gravement dégarni - ça a du souffler bien fort dans le secteur ce derniers jours. A partir de là, il faudra compter sur quelques chaussages - déchaussages pour finalement atteindre l'observatoire. J'en profite au passage pour faire valoir l'excellence du système X-press de mon tout nouveau sac à dos qui m'a permit de virer en tête la 1ere antenne interstellaire de l'observatoire ; - ) . J'en connais un, qui malgré toutes ses combines de sangles et autres élastiques, n'a pas encore atteint un dispositif aussi abouti et efficace. Il en a encore la langue qui pend.
A moins que ce soit pour la rencontre surprenante et improbable à la caisse du supermarché de Veynes.... Dire qu'il a faillit nous mettre dans le fossé tellement il était perdu dans ses souvenirs de nuits flamboyantes post-adolescentes ne serait pas loin de la réalité.

Sinon à part ça : Ah oui, la descente : belle et large combe sur neige tranformée : que du bonheur.
Penser à partir tôt vu l'orientation - ça transforme trsè vite sous ces latitudes.
Nous nous sommes arretés à l'observatoire. La montée jusqu'au pic semble être une bonne bavante (3 km).

The text in this page is available under a Creative Commons CC-by-nc-nd license.
The images associated to this page are available under the license specified in the original document of each image.
Version #0, date 7 November 2007