, Schreckhorn : Traversée Lauteraarhorn - Schreckhorn

Summits, passes, lakes and cliffs:
Schreckhorn  4078m
Huts, usual bivis and valley accomodation:
  • Activities:
  • Maximum altitude:
    4078m
  • Elevation gain / loss:
    +3500m
  • Altitude of access point:
    1120m
  • Conditions:
    good
  • Glacier status:
    covered - travel is easy
  • Track:
    good
  • Crowding:
    nobody
  • Hut:
    open & staffed
french
italiangermanenglishspanishcatalanbasque
Conditions, equipment and rock quality (incl. approach):

Excellentes conditions sur la partie rocheuse (traversée de l'arête)
Bonnes conditions du couloir S/SE du Lauteraarhorn
Moyennes conditions de la rampe du Schreckhorn à la descente
Franchissement délicat de la rimaye du Schreckhorn à la descente (fait sur piolets éjectables)

Other conditions on the same day in the same range or massif

Weather:

Ensoleillé la journée
Perturbation orageuse entre 14h00 à 16h30 (au sommet du Schreck...)
Ensuite soleil jusqu'au soir

Departure time / duration:

Grimsel Hospitz - Aar Bivouac: 6h de montée (long)
Aar bivouac - Lauteraarhorn: 4h45min
Lauteraarhorn - Schreckhorn: 6h30min
Schreckhorn - "refuge": 6 heures
"refuge" - Grindelwald: 3h env.
Horaire global de l'Aar bivouac au refuge du Schreck (pauses comprises): env. 18 heures

Comments on access:

Très longue montée à l'Aar bivouac
Descente depuis le refuge du Schreckhorn. Par grande chaleur et forte fonte des glaciers, à entreprendre uniquement le matin (voir section "commentaires personnels")

Comments on the hut (access & service):

Aar bivouac: gardienné ponctuellement en été (se renseigner). Gardiens très sympa. Ils ont cuisiné ce que nous avons apporté
Refuge du Schreckhorn: comportement honteux du gardien. Voir les commentaires personnels

Personal comments:

Je commence par dire que c'est certainement une des plus belles et plus longues traversée de ma vie dans un décor exceptionnel et très sauvage. Nous étions les seuls à faire la traversée dans le sens Laut-Schreck, alors que l'arête est pas mal parcourue dans le sens Schreck - Laut. (on a croisé 6 cordées, dont celle de Ueli Steck).

Dans le guide du CAS, la traversée est recommandée dans l'autre sens. Ceci parce que la descente du Laut est plus facile que celle du Schreck, parce que on peut faire la trav. en boucle (refuge Schreck - traversée - refuge Schreck) et parce que apparemment il semblerait que l'escalade soit plus intéressante (?). En ayant escaladé et désescaladé sur toute la traversée, les difficultés sont franchement équivalentes. Egalement que ce soit dans un sens ou dans l'autre, il y a 1 à 2 rappels à faire. Donc quoter AD+ la trav Laut-Schreck et D+ en sens inverse n'a, à mon avis, aucun sens. Les deux itinéraires sont équivalents. Je dirais plus, la trav. depuis l'Aar bivouac est plus longue et la descente du Schreck délicate, surtout en fin de journée lors qu'on a déjà >12 heures dans le pattes. Au-delà de ce point, selon l'analyse de mon coéquipier et moi, la trav. est plus intéressante dans le sens Laut-Schreck pour les raisons suivantes: 1. C'est une vraie traversée qui part du Grimsel et fini à Grindelwald. donc très variée et franchement très dépaysante 2. La traversée se fait avec le soleil dans le dos, ce qui fait que l'arête est constamment illuminée par le soleil, alors qu'en sens inverse on est constamment à contre jour. 3. Les 200 dernier m d'escalade du Schreck offrent une belle varappe qui complète majestueusement cette traversée.
Cela étant, les deux traversées ont leurs avantages, et les deux se prêtent parfaitement à être parcourues.
Seul bémol, la descente de la rampe. Du fait de la grosse chaleur, la rampe était peu enneigée et exposée à des chutes de pierre. Tout s'est bien passé, mais c'est vrai que les dernier 100 à 200m peuvent paraître longs à parcourir.
Sinon le passage de la rimaye à la descente était en neige molle. Impossible de désescalader (surplomb) ou de tirer un rappel depuis le rocher. Nous avons donc tiré un rappel sur piolets éjectables. Tout s'est bien passé. La méthode fonctionne bien :-)
Les photos de notre traversée peuvent être consultées sous:
plus.google.com/photos/1179368476718929 … 6133602401
après >16 heures de traversée, à 19h45 nous avons appelé le gardien pour savoir s'il y avait encore 2 places pour dormir discrètement. Nous avions spéculé de pouvoir rentrer dans la journée, mais malheureusement nous avions sous-estimé la longueur de cette course. Le gardien a refusé catégoriquement de nous faire accéder au refuge malgré qu'il avait de la place (!). Même après l'avoir sensibilisé à la longueur de la traversée au manque de couverture du réseau et au fait qu'il fallait bivouaquer sans être équipés, sa seule réponse était que ces problèmes ne le concernaient pas. Je me pose la question si tel aurait été le cas en cas d'accident sur le chemin de retour... Bref. Je ne commenterai pas ultérieurement l'attitude du gardien, ni ce que je pense de lui, mais on a prévenu la section de Bâle sur ces faits.
On a donc opté pour redescendre directement jusqu'à Grindelwald. Toutefois, suite aux températures élevées et la forte fonte des glaciers, une des rivières qui coupent le chemin avait un débit nettement trop important pour être franchie le soir. Nous avons donc bivouaqué sans sac de couchage et sans repas jusqu'au petit matin, où le débit de la rivière nous a finalement permis de la franchir....

Click on thumbnail's top-right corner to see the picture's page, or its top-left corner to display the picture in its original size.

The text in this page is available under a Creative Commons CC-by-nc-nd license.
The images associated to this page are available under the license specified in the original document of each image.
Version #0, date 2 August 2013