Aller à

La salle idéale

#61 10-06-2012 13:12:44

la baltringue
Invité

Re: La salle idéale

Laurent38 a écrit :

J2LH a écrit :

Je pense que l'explication est surtout que tu fais partie des quelques grimpeurs qui préfèrent le bloc à la couenne, donc logiquement tu préfères le pan aux couennes en SAE mais généralement si tu laisses le choix à des grimpeurs il vont faire de la couenne. Beaucoup s'emmerdent en bloc.

Je ne fais pas de bloc. Mais : Escalade, TA, alpinisme, cascade => la salle est simplement un outil d'entrainement pour avoir un petit niveau physique de base dans le gros 6, petit 7.
Pour cela, le pan est de loin le plus rentable, efficace.

c'est vrai. Le problème est que dans ton raisonnement, tu oublies le facteur "plaisir". dans mon misérable niveau 6b, Je n'ai aucun plaisir à faire du pan (je ne fais jamais de bloc dehors non plus), je trouve ça dur, monotone (que du devers ou des traversées en gros). Du coup, 0 motivation pour y aller, je préfère rester chez moi.

Par contre dans les salles à cordes, tu peux varier les plaisirs ( voies en dalles à grattonner, gros devers long et pas trop durs, devers plus teigneux,) et surtout tu es un peu dans le vide, ce qui est bien agréable. Du coup, j'arrive à me motiver pour y aller.

#62 10-06-2012 14:37:28

Re: La salle idéale

Laurent38 a écrit :

J2LH a écrit :

Je pense que l'explication est surtout que tu fais partie des quelques grimpeurs qui préfèrent le bloc à la couenne, donc logiquement tu préfères le pan aux couennes en SAE mais généralement si tu laisses le choix à des grimpeurs il vont faire de la couenne. Beaucoup s'emmerdent en bloc.

Je ne fais pas de bloc. Mais : Escalade, TA, alpinisme, cascade => la salle est simplement un outil d'entrainement pour avoir un petit niveau physique de base dans le gros 6, petit 7.
Pour cela, le pan est de loin le plus rentable, efficace.

Exactement pareil, je ne fais pas de bloc en exterieur (quoi que j'aimerai essayer) mais pour ma part je trouve que c'est le format le plus interessant en salle, mis à part ça quand je suis en exterieur je fais du trad, de la grande voie et de la couenne donc bon  ;)

Dernière modification par Sgt Hartman (10-06-2012 14:38:18)


"Qui a dit ça ? Qui est le tordu qui a dit ça ? Qui est l’infect petit poil perdu, l’espèce d’enculé de communiste qui vient de signer son arrêt de mort ? C’est personne hein ? C’est votre marraine de mes couilles !" Sergent d'instruction Hartman, Full Metal Jacket

#63 10-06-2012 14:43:25

Re: La salle idéale

la baltringue a écrit :

Laurent38 a écrit :

J2LH a écrit :

Je pense que l'explication est surtout que tu fais partie des quelques grimpeurs qui préfèrent le bloc à la couenne, donc logiquement tu préfères le pan aux couennes en SAE mais généralement si tu laisses le choix à des grimpeurs il vont faire de la couenne. Beaucoup s'emmerdent en bloc.

Je ne fais pas de bloc. Mais : Escalade, TA, alpinisme, cascade => la salle est simplement un outil d'entrainement pour avoir un petit niveau physique de base dans le gros 6, petit 7.
Pour cela, le pan est de loin le plus rentable, efficace.

c'est vrai. Le problème est que dans ton raisonnement, tu oublies le facteur "plaisir". dans mon misérable niveau 6b, Je n'ai aucun plaisir à faire du pan (je ne fais jamais de bloc dehors non plus), je trouve ça dur, monotone (que du devers ou des traversées en gros). Du coup, 0 motivation pour y aller, je préfère rester chez moi.

Par contre dans les salles à cordes, tu peux varier les plaisirs ( voies en dalles à grattonner, gros devers long et pas trop durs, devers plus teigneux,) et surtout tu es un peu dans le vide, ce qui est bien agréable. Du coup, j'arrive à me motiver pour y aller.

C'est la que tu te trompe, dans une bonne salle de bloc (et pas juste une grotte pour 2/3 bloceurs torse nue qui souvent sont inbuvables) tu as du vertical, du dévers, des toits, des dalles, beaucoup de travail dans les mouvements du mur. Par exemple ici on a une partie dalle/micro surplomb/dalle, dévers/dalle, dalle bombé, et en gros une surface plane et lineaire n'existe jamais ce qui rend les problèmes très intéressants. Et aucunes traversé d'ailleurs.


"Qui a dit ça ? Qui est le tordu qui a dit ça ? Qui est l’infect petit poil perdu, l’espèce d’enculé de communiste qui vient de signer son arrêt de mort ? C’est personne hein ? C’est votre marraine de mes couilles !" Sergent d'instruction Hartman, Full Metal Jacket

#64 10-06-2012 18:16:19

J2LH
Membre
Courriel

Re: La salle idéale

Sgt Hartman a écrit :

C'est la que tu te trompe, dans une bonne salle de bloc (et pas juste une grotte pour 2/3 bloceurs torse nue qui souvent sont inbuvables) tu as du vertical, du dévers, des toits, des dalles, beaucoup de travail dans les mouvements du mur. Par exemple ici on a une partie dalle/micro surplomb/dalle, dévers/dalle, dalle bombé, et en gros une surface plane et lineaire n'existe jamais ce qui rend les problèmes très intéressants. Et aucunes traversé d'ailleurs.

Ca reste des trucs courts, un pas dur, parfois deux mais tu as rarement, pour ne pas dire jamais, de voies où tu restes plusieurs minutes et où la difficulté n'est pas de résoudre un problème spécifique, à l'arrache (le plaisir du pan c'est bien de trouver des voies où on est limite non ?), mais de multiplier les  difficultés. La difficulté des couennes est souvent de pouvoir faire le pas suivant et encore le suivant sans que ces pas pris un par un ne présente une grosse difficulté.
J'ai personnellement, et je pense que c'est le cas de la plupart des grimpeurs si on observe les fréquentations respectives des pans et couennes, beaucoup plus de plaisir à faire des voies longues que des voies bloc.


L'escalade en salle est à l'escalade ce que le cheval d'arçon est à l'équitation

#65 10-06-2012 18:35:11

Canada
Invité

Re: La salle idéale

Tout dépend des salles de bloc, tu p,eux avoir des traversées super longue avec pieds imposés ou libre. Donc une grimpe complétement différente de celle en falaise ou salle de diff.

#66 10-06-2012 19:12:22

Laurent38
Invité

Re: La salle idéale

J2LH a écrit :

Sgt Hartman a écrit :

C'est la que tu te trompe, dans une bonne salle de bloc (et pas juste une grotte pour 2/3 bloceurs torse nue qui souvent sont inbuvables) tu as du vertical, du dévers, des toits, des dalles, beaucoup de travail dans les mouvements du mur. Par exemple ici on a une partie dalle/micro surplomb/dalle, dévers/dalle, dalle bombé, et en gros une surface plane et lineaire n'existe jamais ce qui rend les problèmes très intéressants. Et aucunes traversé d'ailleurs.

Ca reste des trucs courts, un pas dur, parfois deux mais tu as rarement, pour ne pas dire jamais, de voies où tu restes plusieurs minutes et où la difficulté n'est pas de résoudre un problème spécifique, à l'arrache (le plaisir du pan c'est bien de trouver des voies où on est limite non ?), mais de multiplier les  difficultés. La difficulté des couennes est souvent de pouvoir faire le pas suivant et encore le suivant sans que ces pas pris un par un ne présente une grosse difficulté.
J'ai personnellement, et je pense que c'est le cas de la plupart des grimpeurs si on observe les fréquentations respectives des pans et couennes, beaucoup plus de plaisir à faire des voies longues que des voies bloc.

Je travaille sans probleme sur pan la resistance courte, longue et meme la continuite.
Manifestement, tu n'as pas du aller souvent dans un vrai salle de pan !! Ce n'est pas la meme chose qu'un pan dans une saale a corde.

#67 10-06-2012 19:33:31

J2LH
Membre
Courriel

Re: La salle idéale

Canada a écrit :

Donc une grimpe complétement différente de celle en falaise ou salle de diff.

Il y a forcément des différences très importantes entre la falaise et la SAE, mais est-ce en s'éloignant encore plus du type d'effort de la falaise qu'on va avoir une structure qui optimise la progression en falaise ?

Laurent38 a écrit :

Manifestement, tu n'as pas du aller souvent dans un vrai salle de pan !!

Je ne sais pas mais j'ai toujours entendu dire que l'un des pans dont on dispose était envié par les compétiteurs de haut niveau.

De toute façon on en reste toujours au même point, en général en salle comme en falaise les grimpeurs préfèrent la couenne au pan. Il en faut pour tous les goûts et certains peuvent préférer le pan mais ça n'en fait pas une généralité.
Ca vient de la qualité des pans en France ? Je veux bien croire qu'on voit mieux ailleurs, mais je ne crois pas que les grimpeurs préfèreraient le pan à la couenne si les pans étaient meilleurs.


L'escalade en salle est à l'escalade ce que le cheval d'arçon est à l'équitation

#68 10-06-2012 21:18:05

Fritz the Cat
Invité

Re: La salle idéale

J'interviens pour faire part d'une interrogation :

Il y a de gros travaux d'agrandissement dans la salle que je fréquente, et on a remarqué que l'armature de l'extension était beaucoup moins haute que la structure déjà existante.

On a posé la question aux gestionnaires de la salle, ils nous ont expliqué que c'était une demande de beaucoup de clients impressionnés par la hauteur de la structure originelle.

Donc, pour ces clients, la salle idéale, c'est un mur "pas trop haut."

Etonnant, non ?

#69 10-06-2012 21:22:40

Re: La salle idéale

Sgt Hartman a écrit :

[
C'est la que tu te trompe, dans une bonne salle de bloc (et pas juste une grotte pour 2/3 bloceurs torse nue qui souvent sont inbuvables) tu as du vertical, du dévers, des toits, des dalles, beaucoup de travail dans les mouvements du mur. Par exemple ici on a une partie dalle/micro surplomb/dalle, dévers/dalle, dalle bombé, et en gros une surface plane et lineaire n'existe jamais ce qui rend les problèmes très intéressants. Et aucunes traversé d'ailleurs.


c'est vrai que pour moi, les seuls pans que j'ai vus = grotte remplies de monstres torse nus se tirant la bourre. je n'ai peut etre jamais vu de "vrai" salles de pan.

#70 11-06-2012 04:54:09

Canada
Invité

Re: La salle idéale

Il y a forcément des différences très importantes entre la falaise et la SAE, mais est-ce en s'éloignant encore plus du type d'effort de la falaise qu'on va avoir une structure qui optimise la progression en falaise ?

De toute façon il faut arréter de voir les salles de bloc comme une sorte de préparation à la falaise, ce sont deux choses complétement différente. Et il faut également arréter de comparer quel intéret? sinon pour essayer de prouver qu'une chose et meilleure que l'autre. Personellement je préfére me faire plaisir dans les deux en etant heureux et bien conscient que faire du bloc en salle et grimper en falaise sont deux activitées qui ne m'apporte pas du tout les méme sensation, et c'est que du bonheur.

#71 11-06-2012 11:23:30

Re: La salle idéale

Canada a écrit :

Il y a forcément des différences très importantes entre la falaise et la SAE, mais est-ce en s'éloignant encore plus du type d'effort de la falaise qu'on va avoir une structure qui optimise la progression en falaise ?

De toute façon il faut arréter de voir les salles de bloc comme une sorte de préparation à la falaise, ce sont deux choses complétement différente. Et il faut également arréter de comparer quel intéret? sinon pour essayer de prouver qu'une chose et meilleure que l'autre. Personellement je préfére me faire plaisir dans les deux en etant heureux et bien conscient que faire du bloc en salle et grimper en falaise sont deux activitées qui ne m'apporte pas du tout les méme sensation, et c'est que du bonheur.

Le bloc te permet de progresser sur les préhension et la technique, la puissance aussi, quand je suis revenu en falaise après la 1ere matinée à me ré habituer au grès alsaciens j'ai cash senti la progression que je n'aurai jamais eu en salle à cordes. Bon par contre pour la relation au vide une fois 20m dépassé j'étais pas bien lol mais les salles à 7/8m n'y aurai pas change grand chose je pense.


"Qui a dit ça ? Qui est le tordu qui a dit ça ? Qui est l’infect petit poil perdu, l’espèce d’enculé de communiste qui vient de signer son arrêt de mort ? C’est personne hein ? C’est votre marraine de mes couilles !" Sergent d'instruction Hartman, Full Metal Jacket

#72 11-06-2012 11:52:26

Re: La salle idéale

Sgt Hartman a écrit :

Le bloc te permet de progresser sur les préhension et la technique, la puissance aussi

Tout à fait d'accord! Au retour en falaise, y'a du boulot au niveau du "mental"!

Sgt Hartman a écrit :

Bon par contre pour la relation au vide une fois 20m dépassé j'étais pas bien lol mais les salles à 7/8m n'y aurai pas change grand chose

mais aussi sur le plan de la "conti", pour ma part. (Quoique si tu fais des grandes boucles sur ton pan, ou enchaines des séries de boucles + petites, ça doit pouvoir réduire un peu cette "carence" à la reprise en falaise)


"Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir!" Proverbe Tibétain

#73 11-06-2012 12:20:20

ghisino1
Invité

Re: La salle idéale

alexmars a écrit :

hello,
Pour moi, c'est une salle de bloc avec:

- grande surface au sol et organisation de l'espace optimisé (espace entre les bloc pour s'assoir, se poser, et surtout que tous les grimpeurs ne soient pas les uns sur les autres)
- Grande luminosité, ouvert vers l'extérieur (genre une trés grande ouverture vitrée de chaque coté pour laisser passer le soleil et l'air si on ouvre)
- Des vestiaires propres suffisament grands et des douches
- Des volumes modernes (Voir volumes triangles coupes du mondes, pas de dalle ou trés peu, des bombés...)
- Une ouverture de qualité et plusieurs ouvreurs compétents (au moins 3 ou 4), une ouverture fréquente
- Des prises de toutes les marques

presque pareil pour moi avec quelques différences:

-je dirais qu'il faut environs 20% de dalles sub-verticales et 20% de profils très deversants (plus que 45°), le reste entre vertical et 45°. Donc pas mal de dalles...

-coté prises, j'aimerais une sélection axée sur la qualité du grain, la finesse de la préhension et la durabilité.
Rien à foutre d'une prise visuellement belle mais inintéressante, ou trop douleureuse, ou qui se patine en 3 jours...

#74 11-06-2012 12:43:33

Re: La salle idéale

funclimb74 a écrit :

Sgt Hartman a écrit :

Le bloc te permet de progresser sur les préhension et la technique, la puissance aussi

Tout à fait d'accord! Au retour en falaise, y'a du boulot au niveau du "mental"!

Sgt Hartman a écrit :

Bon par contre pour la relation au vide une fois 20m dépassé j'étais pas bien lol mais les salles à 7/8m n'y aurai pas change grand chose

mais aussi sur le plan de la "conti", pour ma part. (Quoique si tu fais des grandes boucles sur ton pan, ou enchaines des séries de boucles + petites, ça doit pouvoir réduire un peu cette "carence" à la reprise en falaise)

Par ici j'ai vu quelques très fort grimpeurs s'amuser à faire une voie (dans le 6c bloc par exemple) pendant un certain temps (miniteur) sans s'arrêter, donc une fois en haut tu désescalade tu reprend la 1ere prise sans toucher le sol puis tu remonte etc jusqu'a la fin du temps, en prenant des "repos" sur les prises adéquates si besoin est. D'autres encore sur le principe du minuteurs font plusieurs voies les unes a coté des autres le plus vite possible dans des difficultés différentes (6a à 7a par exemple). Du coup je pense que niveau conti ça doit bien aller en falaise, vu les grimpeurs je m'en fait pas en tout cas ...


"Qui a dit ça ? Qui est le tordu qui a dit ça ? Qui est l’infect petit poil perdu, l’espèce d’enculé de communiste qui vient de signer son arrêt de mort ? C’est personne hein ? C’est votre marraine de mes couilles !" Sergent d'instruction Hartman, Full Metal Jacket

#75 11-06-2012 13:03:08

ghisino1
Invité

Re: La salle idéale

Canada a écrit :

De toute façon il faut arréter de voir les salles de bloc comme une sorte de préparation à la falaise, ce sont deux choses complétement différente

le meme est vrai dans une certaine mésure pour le mur à cordes!
Je dirais meme que pour un grimpeur qui sait s'entrainer ou est bien suivi, le pan est plus versatile : il donne la possibilité de travailler tout (meme si pas toujours bien), alors que le mur à cordes est super pour quelques qualités très spécifiques et peu pratique pour le reste...

l'idéal si on doit se préparer en salle pour croiter en falaise, serait de pouvoir jongler entre les deux supports, après combien de l'un et combien de l'autre dépend vraiment du grimpeur et de l'objectif...

...il y par ex a une grosse différence entre le "weekend warrior" qui est à un crux près d'enchainer son dernier projet, et le jeune talent d'une région pauvre en falaises qui veut partir 3 semaines à faire de l'a vue et des croix rapides à rodellar...

#76 11-06-2012 14:31:20

J2LH
Membre
Courriel

Re: La salle idéale

Sgt Hartman a écrit :

Par ici j'ai vu quelques très fort grimpeurs s'amuser à faire une voie (dans le 6c bloc par exemple) pendant un certain temps (miniteur) sans s'arrêter, donc une fois en haut tu désescalade tu reprend la 1ere prise sans toucher le sol puis tu remonte etc

C'est du stakhanovisme, tu trouveras peu de grimpeurs qui y prennent du plaisir. Certains le font en couenne également, ils prennent un voie assez facile dans un dévers, la font une fois, redescendent (en général sur la corde) et repartent aussitôt en moulinette.

Il ne faut pas oublier que pour beaucoup si la salle est un entrainement pour la falaise ils ne cherchent pas spécifiquement à s'entrainer pour la falaise en allant en salle. C'est une façon de continuer à grimper, secondairement ça leur permet de reprendre plus facilement en falaise au printemps, mais ils cherchent avant tout à s'amuser.


L'escalade en salle est à l'escalade ce que le cheval d'arçon est à l'équitation

#77 11-06-2012 19:18:09

Canada
Invité

Re: La salle idéale

J2LH a écrit :

Sgt Hartman a écrit :

Par ici j'ai vu quelques très fort grimpeurs s'amuser à faire une voie (dans le 6c bloc par exemple) pendant un certain temps (miniteur) sans s'arrêter, donc une fois en haut tu désescalade tu reprend la 1ere prise sans toucher le sol puis tu remonte etc

C'est du stakhanovisme, tu trouveras peu de grimpeurs qui y prennent du plaisir. Certains le font en couenne également, ils prennent un voie assez facile dans un dévers, la font une fois, redescendent (en général sur la corde) et repartent aussitôt en moulinette.

Il ne faut pas oublier que pour beaucoup si la salle est un entrainement pour la falaise ils ne cherchent pas spécifiquement à s'entrainer pour la falaise en allant en salle. C'est une façon de continuer à grimper, secondairement ça leur permet de reprendre plus facilement en falaise au printemps, mais ils cherchent avant tout à s'amuser.

Tout à fait d'accord la salle de bloc, c'est avant tout du moins pour moi un moyen de décompresser aprés le boulot. On peut grimper jusqu'à plus pouvoir serrer les prises dans une  bonne ambiance musicale, mais ça peut étre aussi farniente en s'écrasant sur les tapis à regarder les autres grimper. En plus la falaise ça me prend le soir, 30 minutes pour étre au pied des voies et je vais autant en salle l'été que en falaise.

#78 11-06-2012 19:50:25

Laurent38
Invité

Re: La salle idéale

J2LH a écrit :

Sgt Hartman a écrit :

Par ici j'ai vu quelques très fort grimpeurs s'amuser à faire une voie (dans le 6c bloc par exemple) pendant un certain temps (miniteur) sans s'arrêter, donc une fois en haut tu désescalade tu reprend la 1ere prise sans toucher le sol puis tu remonte etc

C'est du stakhanovisme, tu trouveras peu de grimpeurs qui y prennent du plaisir.

Simplement de l'entrainement.

ghisino1 a écrit :

Je dirais meme que pour un grimpeur qui sait s'entrainer ou est bien suivi, le pan est plus versatile : il donne la possibilité de travailler tout (meme si pas toujours bien), alors que le mur à cordes est super pour quelques qualités très spécifiques et peu pratique pour le reste...

+1 Le pan est bien plus versatile que le mur à cordes.

funclimb74 a écrit :

Tout à fait d'accord! Au retour en falaise, y'a du boulot au niveau du "mental"!

Je n'ai jamais aussi bien fait des croix un peu difficiles (pour moi), voir engagé/expo, qu'en ayant un mental à toutes épreuves grâce à des vérins me permettant de me focaliser sur le reste. Pour moi, que cela soit en glace (6+) ou en rocher (dans des voies R), le physique construit indoor est une composante importante pour se focaliser sur les caractéristiques outdoors. Bien évidement, il ne suffit pas d'avoir des gros bras pour aller au charbon. Mais, un petit physique se traduit instantanément sur son mental. Pour faire des itinéraires engagés/expos, il faut un gros mental et ne surtout pas se poser de questions sur son physique. Ce mental se construit également  en salle, voir en poussant de la fonte.

#79 11-06-2012 20:42:40

J2LH
Membre
Courriel

Re: La salle idéale

Laurent38 a écrit :

Simplement de l'entrainement.

Ce que je voulais dire c'est que l'entrainement n'est qu'une conséquence du plaisir de grimper. Je veux bien croire que certains grimpeurs trouvent du plaisir à répéter le même bloc dans tous les sens mais la plupart prennent plutôt du plaisir à faire des voies différentes.


L'escalade en salle est à l'escalade ce que le cheval d'arçon est à l'équitation

#80 11-06-2012 21:06:30

Laurent38
Invité

Re: La salle idéale

J2LH a écrit :

Laurent38 a écrit :

Simplement de l'entrainement.

Ce que je voulais dire c'est que l'entrainement n'est qu'une conséquence du plaisir de grimper. Je veux bien croire que certains grimpeurs trouvent du plaisir à répéter le même bloc dans tous les sens mais la plupart prennent plutôt du plaisir à faire des voies différentes.

Bof. Ce n'est guère différent du coureur à pied, du cycliste, du skieur et de tous les sportifs qui s'entrainent.
Par ailleurs, le plaisir de réussir une voie "difficile" après travail fait intégralement partie de notre discipline.

On ne s'entraine pas seulement par plaisir de l’activité. S'entrainer est avant tout un moyen d'atteindre ses objectifs. Bien évidement, s'entrainer n'a guère d’intérêt  pour grimper 1 ou 2 fois pas semaine toute l'année dans le 6 (voir dans le petit 7). Mais, ça devient intéressant quand tes objectifs nécessitent d'optimiser ton temps de pratique pour tout en progressant.