Aller à

heliski non ethique : animaux en danger

#1 18-05-2012 16:44:28

valentincluses
Invité

heliski non ethique : animaux en danger

Bonjour,
J'aimerais savoir s'il vous semble normal de pouvoir promouvoir l'activité heliski en se réclamant professionnel de montagne? C'est à dire en respectant dame nature? Et, je découvre par hasard qu'une agence spécialisée pour ces sorties au Kamchatka nous montre sur son site des vidéos ou l'on voit, horreur! des pauvres ours polaires courir éffrayés par le bruit et les pâles de l'hélico qui transporte des touristes venus pratiquer cette activité. L'ours polaire perd une grosse partie de ses reserves perso en s'enfuiant ainsi.
Existe-ti-il une charte concerant la pratique et l'encadrement de cette activité?
L'objectif non établi n'est-t-il vulgairement que "d'aspirer du pognon" sans aucun souci ethique? Je ne me reconnais plus dans ce que l'on pourrait appeler les dérives récentes du métier de guide ou de moniteur de ski...
Cette agence est basée à Chamonix. Mais, les autres font pareils j'imagine. merci de vos reflexions



[edit modération : petite modification du titre pour plus de compréhension]

#2 18-05-2012 17:40:25

J2LH
Membre
Courriel

Re: heliski non ethique : animaux en danger

En Europe l'héliski gêne sans doute moins les animaux que le ski de rando, évidemment si il s'agit d'aller courser les ours c'est une autre histoire.


L'escalade en salle est à l'escalade ce que le cheval d'arçon est à l'équitation

#3 19-05-2012 00:39:00

Re: heliski non ethique : animaux en danger

J2LH a écrit :

En Europe l'héliski gêne sans doute moins les animaux que le ski de rando

en absolu certainement. en relatif, surement pas.

#4 19-05-2012 02:14:37

pipette
Invité

Re: heliski non ethique : animaux en danger

Et surtout moins que la PDG...

#5 19-05-2012 07:25:28

J2LH
Membre
Courriel

Re: heliski non ethique : animaux en danger

ptetbenquoui a écrit :

J2LH a écrit :

En Europe l'héliski gêne sans doute moins les animaux que le ski de rando

en absolu certainement. en relatif, surement pas.

Ce n'est pas mon avis, il faut penser que le temps de montée et donc la durée pendant laquelle tu risques de déranger la faune et d'abimer la flore est nettement plus importante qu'une simple dépose sur un sommet.
Les randonneurs voient d'un mauvais oeil qu'un hélico fasse une dépose à côté d'eux au sommet mais ils ne doivent pas oublier qu'ils ont dérangé un espace sauvage pendant plusieurs heures.


L'escalade en salle est à l'escalade ce que le cheval d'arçon est à l'équitation

#6 19-05-2012 10:14:59

loic17
Membre
Courriel

Re: heliski non ethique : animaux en danger

oui enfin, en tant que randonneur, tu déranges sur quel rayon? Et l'helico, sur quel rayon lui? Et un déclenchement d'avalanche artificiel?
On veut souvent pointer du doigt les randonneurs et les faire culpabiliser alors que c'est surement eux qui dérangent le moins. Perso, quand je randonne, je cri pas  ou quoi que ce soit, alors la seule probabilité d'effrayer un animal est de se retrouver nez à nez avec lui. L'hélico lui pas besoin de le voir pour se rendre compte de sa présence.

#7 19-05-2012 10:19:02

Re: heliski non ethique : animaux en danger

J2LH a écrit :

Ce n'est pas mon avis, il faut penser que le temps de montée et donc la durée pendant laquelle tu risques de déranger la faune et d'abimer la flore est nettement plus importante qu'une simple dépose sur un sommet.

Je pense qu'étant donné la faible vitesse de montée et la concentration du skieur qui fait ou suit sa trace, 1/ l'animal a largement le temps d'anticiper et de se camoufler efficacement, 2/ le skieur n'ira pas faire un détour pour enquiquiner le lapin / lagopède / chamois.

A la descente, c'est probablement différent.


The old man was dreaming about the lions - E. Hemingway

#8 19-05-2012 11:08:20

Re: heliski non ethique : animaux en danger

C'est aux guides de responsabiliser les pilotes d'hélico pour ne pas courser les animaux sauvages. Pour les touristes, c 'est une aubaine de voir de près des ours et ils en redemandent! Comme dans les safaris!

Pour les descentes à ski, c'est pareil, certains skieurs veulent absolument s'approcher d'une biche ou d'un chamois qui rame dans la neige. La plupart ne connaisse même pas les conséquences désastreuses de leur voyeurisme. Il faut informer :cool:

Pareil pour les photographes animaliers qui s'intéressent aux oisillons de rapaces...

#9 19-05-2012 12:05:39

Re: heliski non ethique : animaux en danger

Je pense que le problème de l'héliski, c'est que c'est trop facile. ça met sur la montagne des gens qui ont aucune idée de l'effort à fournir pour y arriver, des pures consommateurs. Ce qui implique forcement un moins grand respect de l'environnement de montagne de la part de ces gens là. Maintenant, c'est clair qu'on rencontre le même problème avec des excellents skieurs de randos, ascensionnistes et sans esprit de montagne.
Si jamais, le site de la campagne "Respecter c'est protéger" de l'Office fédéral de l'environnement qui traite de la problématique des animaux sauvages en hiver: respecter-cest-proteger.ch/

#10 19-05-2012 16:00:29

Re: heliski non ethique : animaux en danger

c'est quoi l'esprit montagne ?

d’après toi faut en baver pour respecter ?


des excellents skieurs de randos, ascensionnistes et sans esprit de montagne ? une nouvelle race ?!


Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience.  "René Char"

#11 19-05-2012 16:42:07

J2LH
Membre
Courriel

Re: heliski non ethique : animaux en danger

loic17 a écrit :

oui enfin, en tant que randonneur, tu déranges sur quel rayon? Et l'helico, sur quel rayon lui?

L'hélico dérange sur un rayon assez faible, en général à proximité du sommet.

ΘωμάςP a écrit :

Je pense qu'étant donné la faible vitesse de montée et la concentration du skieur qui fait ou suit sa trace, 1/ l'animal a largement le temps d'anticiper et de se camoufler efficacement, 2/ le skieur n'ira pas faire un détour pour enquiquiner le lapin / lagopède / chamois.

1/ alors c'est bien la preuve que tu le déranges
2/ l'hélico (normalement) n'ira pas non plus courser les animaux

voyageur a écrit :

Pour les descentes à ski, c'est pareil, certains skieurs veulent absolument s'approcher d'une biche ou d'un chamois qui rame dans la neige. La plupart ne connaisse même pas les conséquences désastreuses de leur voyeurisme. Il faut informer

Je ne dis pas que c'est faux mais quand on voit l'attitude d'animaux comme les chamois dans les sites fréquentées on peut douter qu'on les dérange beaucoup. Dans les combes des Aravis par exemple, les chamois regardent passer les randonneurs qui les regardent les chamois brouter sur les vires. Sur le plateau des Glières on peut observer en pleine journée des chamois bien visibles à la lisière de la forêt et à 100m du parking alors que la station de fond est bondée.


L'escalade en salle est à l'escalade ce que le cheval d'arçon est à l'équitation

#12 19-05-2012 16:51:01

Re: heliski non ethique : animaux en danger

Y'a-t-il un héliski éthique ?

envoyez la sauce... :lol:


De profundis, Domine, suis-je bête !

#13 19-05-2012 19:03:50

bouquetin74
Invité
Courriel

Re: heliski non ethique : animaux en danger

l'héliski qui utilise du kéro premium amenant la conso à 159 litre à l'heure au lieu de 160 !!!!! mdr

#14 19-05-2012 23:55:57

Re: heliski non ethique : animaux en danger

loic17 a écrit :

oui enfin, en tant que randonneur, tu déranges sur quel rayon? Et l'helico, sur quel rayon lui? Et un déclenchement d'avalanche artificiel?
On veut souvent pointer du doigt les randonneurs et les faire culpabiliser alors que c'est surement eux qui dérangent le moins. Perso, quand je randonne, je cri pas  ou quoi que ce soit, alors la seule probabilité d'effrayer un animal est de se retrouver nez à nez avec lui. L'hélico lui pas besoin de le voir pour se rendre compte de sa présence.


je ne suis pas fan de l'héliski, mais il ne faut pas sous-estimer l'impact du ski de rando et de la raquette sur la faune. ces deux activités contribuent de manière trés importante au déclin du tétras-lyre... bcp plus que l'hélico, qui va impacter des espèces bcp moins menacées.


là où il y a une volonté, il y a un chemin.

#15 20-05-2012 10:59:20

Artouste
Invité

Re: heliski non ethique : animaux en danger

Un article intéressant relatif à l'héliski!
lenouvelliste.ch/fr/valais/le-valais-pr … 490-455445

#16 20-05-2012 15:32:00

Matt
Invité

Re: heliski non ethique : animaux en danger

valentincluses a écrit :

...des sorties au Kamchatka nous montre sur son site des vidéos ou l'on voit, horreur! des pauvres ours polaires

Ca m'étonnerait fort qu'il s'agisse d'ours polaires (qui sont uniquement en arctique)... c'est plutôt des ours bruns.

Ces débats pour savoir qui pollue le plus, qui gêne le plus la faune, etc... me semblent sans issue.
Ce qui est certain en revanche c'est que l'héliski apporte une pollution sonore qui pourrit la vie des autres pratiquants de la montagne, même si ce problème est (heureusement !) limité aux points de déposes les plus populaires (Arolla, Ruitor,...)  Je n'ose pas imaginer ce que serait l'ambiance à Cham ou en Vanoise si l'héliski y était largement autorisé.

Ce qui est sûr aussi c'est que c'est une pratique de "consommation" qui est aux antipodes de ce qui devrait pour moi être l'approche de la montagne.
Il m'arrive de faire appel à un guide pour certains projet, le fait de proposer de l'héliski est pour moi un critère éliminatoire...

De toutes façons le débat est clos pour la France, laissons aux Suisses et aux Italiens prendre leur responsabilités ( et pour les Russes et les Ukrainiens, il faudra attendre un peu avant qu'il y ait débat, je le crains...)

#17 22-05-2012 13:00:06

Bianchi
Invité
Courriel

Re: heliski non ethique : animaux en danger

J2LH a écrit :

loic17 a écrit :

oui enfin, en tant que randonneur, tu déranges sur quel rayon? Et l'helico, sur quel rayon lui?

L'hélico dérange sur un rayon assez faible, en général à proximité du sommet.

ΘωμάςP a écrit :

Je pense qu'étant donné la faible vitesse de montée et la concentration du skieur qui fait ou suit sa trace, 1/ l'animal a largement le temps d'anticiper et de se camoufler efficacement, 2/ le skieur n'ira pas faire un détour pour enquiquiner le lapin / lagopède / chamois.

1/ alors c'est bien la preuve que tu le déranges
2/ l'hélico (normalement) n'ira pas non plus courser les animaux

voyageur a écrit :

Pour les descentes à ski, c'est pareil, certains skieurs veulent absolument s'approcher d'une biche ou d'un chamois qui rame dans la neige. La plupart ne connaisse même pas les conséquences désastreuses de leur voyeurisme. Il faut informer

Je ne dis pas que c'est faux mais quand on voit l'attitude d'animaux comme les chamois dans les sites fréquentées on peut douter qu'on les dérange beaucoup. Dans les combes des Aravis par exemple, les chamois regardent passer les randonneurs qui les regardent les chamois brouter sur les vires. Sur le plateau des Glières on peut observer en pleine journée des chamois bien visibles à la lisière de la forêt et à 100m du parking alors que la station de fond est bondée.

Ben
voilà J2LH qui fait la promo de l'héli raquette
le problème n'est pas de contester le "plaisir" qu'il peut y avoir en utilisant l'hélico, là dessus on se rejoint - j'en ai même profité pendant des années dans le cadre de mon travail ...
c'est de savoir si dans les alpes déjà sur équipées et sur fréquentées, il est souhaitable de voir s'installer de telles pratiques, qu'il est très difficile de maitriser en suite ( lâchez les fauves ... y a tellement de fric à se faire ), et dont la justification économique collective est strictement nulle
il est clair que tout le monde apprécie d'avoir une héli station merde à côté de son jardin, ainsi que les survols incessants de certains massifs, quels qu'en soient les prétextes - et que les héli skieurs débarqués de leur pétrolette à kérosène sont ensuite infiniment plus discrets et respectueux que les randonneurs ou autres ...
quant au Kamchatka, laissons les russes ex soviétiques se faire du pognon comme ils le veulent chez eux, les notions "environnementales" n’ont vraiment jamais été une préoccupation même marginale  ...
mes salutations aux ours bruns ( et pas polaires au K !!! )

#18 22-05-2012 13:53:07

Re: heliski non ethique : animaux en danger

Il faudrait peut-être nuancer le propos. Que ce soit au Canada ou en Russie, l'hélicoptère ou la motoneige est un moyen de transport adapté aux distances de ces pays, distances qui n'ont rien à voir avec les qq centaines de km au grand maximum qu'on trouve chez nous où le réseau routier est extrêmement dense et où les transports publiques sont (relativement) bien organisés.

Dernière modification par Francois (22-05-2012 13:53:26)


Sans être franchement malhonnête, aux premiers abords, comme ça, il ... a l'air assez curieux.

#19 22-05-2012 19:54:06

Bianchi
Invité
Courriel

Re: heliski non ethique : animaux en danger

Francois a écrit :

Il faudrait peut-être nuancer le propos. Que ce soit au Canada ou en Russie, l'hélicoptère ou la motoneige est un moyen de transport adapté aux distances de ces pays, distances qui n'ont rien à voir avec les qq centaines de km au grand maximum qu'on trouve chez nous où le réseau routier est extrêmement dense et où les transports publiques sont (relativement) bien organisés.

oui
bien sûr les immensités de ces massifs et leur extrême isolement justifient  le recours aux approches et moyens mécanisés
dans la limite de leur utilité collective, et sans volonté délibérée de polluer / détruire
( même en Alaska, on ne fait pas ce qu'on veut avec un avion ou autre ..., les américains sont les plus gros pollueurs de la planète, mais aussi les plus forts protecteurs dans certains cas ... )
donc les "chasseurs" d'ours à l’hélico au K sont des sagouins décérébrés ...

ce n'est par con,tre certainement pas le cas des Alpes, Pyrénnées, etc !!

#20 22-05-2012 20:15:58

Re: heliski non ethique : animaux en danger

Francois a écrit :

les transports publiques

???