Aller à

frequences radio en montagne

#1 05-08-2008 14:05:29

jc 69
Membre
Courriel

frequences radio en montagne

salut, est ce que quelq'un connait quelques frequences utilisée surtout en oisans ou le tel ne passe pas souvent (refuge,secours,etc...)des fois ça sert pour la météo ou pire les secours . merci d' avances à tous JC

#2 05-08-2008 22:33:56

oim
Invité

Re: frequences radio en montagne

pour ce qui est des frecquences, il ne s'agit pas de simple frecquences en direct, mais de la multifrecquences  via un relais dtmf avec le code qui va avec.... donc si tu n'as pas l'emsemble des données tu ne pourra les joindre. Chaque relais possede son propre code dtmf. Les guides, refuges etc paies une redevance pour utiliser les relais, normal ils n'ont pas poussé sur la montagne...
Le (quasi) seul moyen d'utiliser ta radio en montagne et de passer en direct avec le refuge le plus proche, a condition d'avoir sa frecquence et qu'il soit à l'ecoute....

#3 06-08-2008 14:20:24

nicog38
Invité
Courriel

Re: frequences radio en montagne

salut,

on peut trouver quelques infos sur ces frequences et leur utilisation :
- la mono chamonix (pghm-chamonix.com/)
- le canal E (sdis74.fr/)
- le reseau securite dauphine (reseausd.free.fr/)
- divers (ffme.fr/secours/frequence.htm)

Pour pouvoir utiliser ces frequences, il faut etre declare/adherent aupres des reseaux qui gerent ces frequences.

L'avantage des reseaux radio est de disposer de relais sur les sommets pour relayer les transmissions et limiter au maximum les zones d'ombre (ce qui est loin d'etre le cas avec les portables!). Mais pour utiliser ces relais il faut disposer de leur codes DTMF et c'est en adherant que ta radio portative  pourra etre programmee en consequence.

Ces frequences ne sont en general pas publiques, bien que certaines soient publiees comme c'est le cas pour la mono-chamonix ou le canal E, mais tu n'auras pas les codes DTMF pour ouvrir les relais.

En general, le terme "mono" designe la frequence qui est utilisee pour dialoguer directement entre deux postes deportes (ex de refuge a refuge, depuis ton poste portatif vers refuge ou helico, etc.), mais elle ne te permettra pas l'utilisation d'un relais si tu n'as pas son code DTMF, donc de joindre directement les secours.
Cela peut depanner dans beaucoup de situations, mais aussi compliquer le message d'alerte si tu dois passer par un intermediaire ...

Ces frequences sont utilisees par des professionnels du secours, pour le secours en montagne (crs/pghm/pompiers), mais aussi pour d'autres interventions a l'echelle plus large du departement (en general, interventions sanitaires heliportees).
Il est donc vivement recommande d'etre en regle du point de vue de son adhesion au(x) reseau(x) pour utiliser ses frequences.
En pratique, n'importe qui peut y adherer, societe,  professionnel, structure associative ou alpiniste amateur, bien que la reglementation des telecoms soit nettement moins  claire ...
La cottisation ne sert en general qu'a l'entretien du reseau (reparation, etc.), l'investissement de base (mis en place des relais)  ayant ete pris en charge par les collectivites, entre autres (CG, etc.).
A noter que le canal E est gratuit (il faut quand meme s'enregistrer aupres du reseau), qu'il couvre la region d'Aoste, Hte-Savoie et TOUTE la Suisse (un bon exemple de coherence, dont la France ferait bien de s'inspirer pour ses masifs sans evoquer le fait qu'il n'y a pas de reseaux sur les pyrenees !)

Evidement, en cas d'urgence, je ne pense pas qu'on puisse te reprocher d'avoir passe un message d'alerte sur la mono sans etre adherent au reseau. Mais eu egard au service rendu, il serait dommage de ne pas apporter sa contribution financiere...

nicolas

#4 06-08-2008 20:37:12

jc 69
Membre
Courriel

Re: frequences radio en montagne

merci pour toutres ces precisions, tout parait bien compliqué chez nous . Je vais essayé de trouver les code auprés des services mrci encore a plus

#5 07-08-2008 07:26:26

bro741
Invité
Courriel

Re: frequences radio en montagne

bonjour
dans le même ordre d'idée je souhaite, dans le cadre de mon club de ski rando, équiper notre section d'un poste de radio. ayant eu à gérer un secours lors d'une sortie le portable ne passait pas.
pouvez vous me conseiller sur l'achat d'un matériel ? les + les - de tel ou tel type d' appareil.
merci d'avance
bruno

#6 07-08-2008 14:06:44

nicog38
Invité
Courriel

Re: frequences radio en montagne

bonjour,

le materiel a choisir depend du nombre de reseaux auquels du souhaites t'abonner, car grosso-modo chaque relais ou frequence consomment un "canal" de la radio.
reseau securite Vanoise (Beaufortain/Vanoise/Maurienne)= 7 relais + mono
reseau securite Dauphine (Vercors/Taillefer/Obiou/Chartreuse/Belledonne/Ecrins ouest)= 10 relais + mono
reseau securite Oisans-Ecrins (Ecrins est+sud/Cerces/Queyras) = 4 relais + mono
reseau  securite Ubaye = 3 relais + mono
reseau  securite Mercantour = 5 relais + mono
reseau la Chamoniarde = 3 relais + mono
Canal Emergency = il y a une inifinite de "relais" mais ils ont le meme code DTMF + 1 code DTMF de test (tres utile pour savoir si on est dans une zone couverte) = le tout ne necessite que 2 canaux sur la radio.

Ne pas oublier  la frequence de la  FFVL (un message d'alerte peut tout a fait etre relaye par un parapentiste ..., cf site web FFVL pour la frequence secours).
Si ton club travaille avec des guides et que la radio sort a l'occasion de sorties encadrees par eux, cela peut valoir le coup d'obtenir une autorisation du SNGM pour avoir les frequences SNGM sur la radio.
Quant au Kanal K suisse, il est oujours utilise par les secours  suisses, meme si le Canal E le remplace maintenant, donc ca peut aussi valoir aussi le coup de le faire programmer (mono uniquement).
Si tu n'adheres pas a la Chamoniarde, la mono doit pouvoir etre programmee sur ta radio malgre tout.

Pour toutes les autres frequences (frequences CAF, station de ski, etc.) que tu pourrais trouver sur internet, il ne faut pas se faire d'illusion...: pour les avoir sur ta radio, il faut l'autorisation des entites qui les possedent (les licences de frequences sont cheres...!). Ces freq. ne rendront de toutes facons que peu de services par rapport aux reseaux de secours pre-cites.

Pour la bande de frequence 146-174MHz, il y a du materiel chez Motorola (ex GP360 avec 255 canaux, perso, j'ai ce modele), Icom, etc.
Ne pas hesiter a prendre une batterie longue duree (9-10 heures).
cout du materie appoximatif = 450-750 euros

Je peux t'indiquer le revendeur/installateur par qui je suis passe, sinon les reseaux pourront te renseigner.

tous les contacts et tarification des reseaux, sur  : reseausd.free.fr/fichiers/dv-reseaux.php, et sdis74.fr/ pour le canal E.
En general, une fois le revendeur/programmeur de la radio trouve, c'est lui qui se charge de contacter les reseaux pour t'y abonner en leur communiquant tes coordonnees.

nicolas

#7 07-08-2008 14:21:00

Re: frequences radio en montagne

quelq'un de motivé pour faire un article ??

#8 07-08-2008 17:42:59

bouquetin38
Invité

Re: frequences radio en montagne

#9 07-08-2008 18:53:23

bro741
Invité
Courriel

Re: frequences radio en montagne

merci à vous pour les renseignements je vais potasser tout celà
bruno

#10 07-08-2008 21:52:45

vincent
Invité
Courriel

Re: frequences radio en montagne

nicog38 a écrit :

Quant au Kanal K suisse, il est oujours utilise par les secours  suisses, meme si le Canal E le remplace maintenant, donc ca peut aussi valoir aussi le coup de le faire programmer (mono uniquement).

Hello,

Le canal K et le canal E sont tous deux en activité, et l'un ne remplace pas l'autre. Il ont deux fonctions totalement différentes.

Le canal E s'est le canal pour appeler les secours. Dans toute la Suisse sauf en Valais, on est en liaison avec la centrale REGA et en Valais on est en liaison avec la centrale 144 du Valais.

Le canal K sert à la "K"oordination des services de secours, lorsque plusieurs corps de sauvetage doivent travailler ensemble. Selon les régions, quelqu'un est à l'écoute, sans garantie.

A+

#11 08-08-2008 10:10:03

Re: frequences radio en montagne

En effet le canal E a été rendu a sa vocation première de coordination et non pas d'alerte. L'alerte est gérée par le canal E.

A noter qu'il y a aussi des canaux H (hélico) et S (Secours) mais réservés aux organismes.

++

#12 03-01-2009 11:54:30

Re: frequences radio en montagne

Bonjour,

Tout nouveau sur ce site, mais pas en radio..., je me permets quelques commentaires contributifs au thème :

Tout d'abord, je rends hommage à la logique, au pragmatisme, à la simplicité, de l'organisation des réseaux radio suisses, qui ont su éviter l'approche Shadock (pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué...).

Ensuite, je me permets de proposer une solution assez simple technologiquement, très économique financièrement : attribuer une fréquence de l'une des deux bandes basses radioamateurs en VHF (50/52 MHz ou 144/146 MHz) à l'appel à l'aide éventuel d'utilisateurs du domaine montagnard.

D'abord, les émetteurs/récepteurs VHF radiomateurs sont bien moins chers (une centaine à deux centaines d'euros, pour les modèles les plus simples) que les modèles pros que vous citez. Sans parler du fait qu'on peut s'en procurer pour bien moins cher, d'occasion.

Objections prévisibles des radioamateurs : on va venir sur leurs bandes, sans avoir la licence radio correspondante, et les détenteurs ne se cantonneront pas au canal spécifiquement attribué...

Objections valables, mais ils subissent déjà bien des "intruders", et pour un seul canal on peut envisager de ne pas avoir besoin d'examen, tout comme pour l'usage FFVL...

La solution serait que des modèles de T/W radioamateurs soit bloqués sur la seule fréquence permise, dans le contexte que nous évoquions, par reprogrammation, ce qui est techniquement possible.

Mieux encore, avec le basculement proche du matériel radioamateur en mode numérique (qui commence déjà à exister pour les T/W dits PMR, d'usage libre), il sera possible d'attribuer un code d'identification unique à chaque T/W vendu, et donc de vite identifier tout utilisateur enclin à faire des faux appels, etc.

Parmi les avantage de travailler sur une fréquence radioamateur, c'est que l'on peut utiliser tout leur réseau de relais, déjà construits et opérationnels, qui assurent une excellente couverture géographique, et d'autant plus que les matériels radioamateurs sont d'une sensibilité supérieure aux équivalents pros (à bandes de fréquences identiques ou proches).

En contre partie du prêt de l'une de leurs fréquences (en 144MHz, ils disposent de 6 MHz de largeur de bande, et attribuer 5 KHz au secours ne les priverait guère, puisque cela représenterait un canal sur 1200 théoriques), on pourrait envisager une rétribution pour aider à l'entretien des relais, ce qui serait bienvenu, car beaucoup de gestionnaires de ces relais ont des difficultés de financement des dits relais.

Mieux encore, les fonds ainsi obtenus pourraient servir à l'installation de nouveaux relais..., au bénéfice des deux communautés (radioamateurs et montagnards).

Autre avantage non négligeable : les radioamateurs sont habitués à relayer des messages de détresse, ce qui est intéressant au cas où un appel ne serait pas entendu ou bien trop faible pour ouvrir un relais, mais capté en direct par une station radioamateur proche...

Actuellement, des radioamateurs sont déjà impliqués dans des réseaux de secours, au titre de la sécurité civile, mais uniquement sur activation des autorités, et dans des circonstances particulières.

Ce que je propose ici, c'est une fréquence spécifique, comme celle de la FFVL, à usage et accès continu, directement par ceux qui peuvent en avoir besoin.



Dans certains pays, comme le Canada, pour les besoins des randonneurs, trappeurs, etc., il existe une fréquence (ou plusieurs) accessible(s) à tous, mais en OC et pas en VHF, pour des communications de sécurité et de secours.

Du coup, plus besoin de couvrir de relais de vastes étendues désertiques.

Je signale ce système parce qu'il présente un autre avantage, lié à la bande de fréquence attribuée (et au type d'antenne mis en oeuvre) : le signal passe, même s'il est émis d'un fin fond de gorge montagneuse étroite.

En d'autre terme, le signal passe presque toujours, quelle que soit la configuration locale..., contrairement aux VHF où il faut arriver à activer le relais, et donc ne pas être trop masqué par le relief proche.

Seul inconvénient : il faut un émetteur/récepteur un peu plus encombrant (la taille d'un autoradio) et lourd...



Pour mémoire, et en ce qui concerne la météorologie et son évolution, il n'y a pas que les balises FFVL.

Capter les émissions automatiques de météorologie émises par certaines stations VHF, en bande aéronautique, et depuis certains aérodromes (Genève, Lyon, etc.) peut être également utile pour avoir une connaissance de l'évolution à court terme du temps, dans la zone géographique où l'on crapahute...

Un des gros risque étant l'orage, ou pire encore la ligne de grains, il existe des détecteurs d'orages, portatifs et gros comme la moitié d'un petit téléphone portable (fermé), capables de vous informer de l'existence d'une activité orageuse, de ses déplacements..., le tout pour une centaine d'euros...

Je ne me fais pas plus long sur le sujet, mais je suis à la disposition de celles et ceux qui voudraient en savoir plus...

Cordialement.

#13 03-01-2009 12:07:20

Re: frequences radio en montagne

Rebonjour,

je me suis planté dans mes calculs : la bande 144/146 MHz fait logiquement 2 MHz de large, et pas 6 MHz, ce qui fait donc, dans mon raisonnement : un canal de 5 kHz pour 400 canaux théoriques (de 5 kHz chacun).

L'emprunt reste modique (1/400ème), et il en serait de même pour la bande 50 MHz, qui fait 2 MHz de large, elle aussi...

La bande 50 MHz implique des antennes fouets plus encombrantes qu'en 144 MHz (à performances égales), mais le signal passe mieux, en zone accidentée...

Cordialement.

#14 03-01-2009 13:36:34

F4...(Radioamateur)
Invité
Courriel

Re: frequences radio en montagne

polaire73 a écrit :

Rebonjour,

je me suis planté dans mes calculs : la bande 144/146 MHz fait logiquement 2 MHz de large, et pas 6 MHz, ce qui fait donc, dans mon raisonnement : un canal de 5 kHz pour 400 canaux théoriques (de 5 kHz chacun).

L'emprunt reste modique (1/400ème), et il en serait de même pour la bande 50 MHz, qui fait 2 MHz de large, elle aussi...

La bande 50 MHz implique des antennes fouets plus encombrantes qu'en 144 MHz (à performances égales), mais le signal passe mieux, en zone accidentée...

Cordialement.

Je suis entièrement d'accord avec toi sur ce sujet, en tant que radioamateur et alpiniste Amateur,
mais je pense qu'il  faudrait  plutot  un relais /répéteur pour chaque activité,la communauté radioamateur peut techniquement aider a la fabrication de telle installation c'est pas un gros problème!(mais financièrement,ce serait un peu plus dur...)

En contrepartie, il serait judicieux que les deux parties se battent ensemble pour demander aux organismes de tutelles des services de radioamateurs:
(en l'occurence l'ARCEP: Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes)
,  
tout l'appuis nécessaire lors de la future conférence  de l'UIT/R :(UNION INTERNATIONALE DES TLECOMMUNICATIONS / RADIO).((qui se déroule a peut près tout les 4 ans )
pour un éventuelle élargissement de a bande des "2 Mètres de : 144  a 148  Mhz ,comme c'est déja  le cas en région 2!
le dossier serait tout a fait viable d'arguements !

#15 03-01-2009 15:35:07

Re: frequences radio en montagne

Bonjour,

Je suis entièrement d'accord avec toi.

En échange de quelques fréquences à usage sécurité/sauvetage, les radioamateurs pourraient justifier, encore plus que maintenant, de la nécessité de maintenir la protection et l'usage de leurs bandes VHF (convoitées par le secteur privé), en arguant de leur nouveau rôle, au service du public et des secours, dans une dimension d'intérêt collectif.

Du coup, ces bandes deviendraient importantes, non seulement pour les radioamateurs, mais aussi pour tous les pratiquants de divers sports et activités de plein air, ce qui ferait un nombre de personnes impliquées (et aussi d'électeurs) trop important pour ne pas tenir compte de leur volonté de les voir maintenues...

Accessoirement, des passerelles associatives pourraient être tendues entre ces diverses disciplines et les radioamateurs...

Mais, en France, il ne suffit pas qu'une idée soit bonne, pour qu'elle aboutisse, et je crains que l'inertie (au niveau des instances dirigeantes, pas des membres...) des diverses associations qu'il faudrait amener à se rencontrer, à travailler, à faire du lobbying, etc., ne rende l'opération difficile, hélas, et pourtant, ce serait une opération gagnant/gagnant, pour tous les acteurs concernés...

Les premiers acteurs auxquels je pense sont : les radioamateurs (bien sûr), la fédé montagne, la fédé ski, la fédé randonnée, la fédé parapente et vol libre, les professionnels de la montagne, et bien d'autres...

Cordialement.

#16 03-01-2009 16:15:22

DUMONALm
Invité
Courriel

Re: frequences radio en montagne

bonjour,

pour "polaire73 " , vous confondez CB et radioamateur !

Ne le prenez pas mal, mais votre manque d'informations sur la réglementation (nationale et internationale) et contraintes techniques  risque d'induire en erreur vos lecteurs


sur le 2m (144-146 MHz)

l'espacement entre les fréquences est de 12,5 kHZ en mode FM (le 5kHz c'est sur le 27MHz!!!) mais nous utilisons aussi la Bande latérale unique pour les liaison à plus grande distance de 200 à 1500km dans des segment non découpés en canaux.

sachez que sur cette bande il y a aussi des relais transpondeurs sur des satellites construits par des radio-amateurs, que l'ISS nous envoie en ce moment des images, qu'il y a un réseau des balises pour étudier la propagation, que l'on fait des liaisons par réflexion avec les météorites ou via la lune, qu'il ya aussi des réseaux numériques .... c'est loin d'être innoccupé !


tout cela vous ne pourrez pas l'entendre avec un poste VHF FM et une petite antenne mais vous pouvez par contre bien nous perturber.

L'utilisation des bandes radio amateur n'est autorisée q'après passage d'un examen puis paiement d'une taxe tous les ans. L'activité est uniquement dans un but scientifique et bien encadrée (et surveillée) par l'administration.

L'activité "d'urgence" faite par certains radioamateurs se fait dans un cadre précis en liaison avec la protection civile. La nouvelle règlementation parue l'année dernière au JO a bien clarifiée les choses suite à certains dérapages, et cela exclu complètement ce que vous proposez.

Vous parlez d'identification des postes par un système numérique, vous retombez dans les réseaux montagne qui existent déjà! nécessité d'homologation, distribution des identifiants ....  vous trouvez qu'ils coûtent trop cher ces réseaux? c'est le prix de la fiabilité.   Tout existe et est en place.


La bande des 2m n'est pas à prendre(ni à vendre) . idem pour le 50MHz


PS : pour le 50MHZ : de 50,1 à 50,2 MHz et avec des variations de puissance suivant les endroits et interdiction pour certains départements !!  



La radio c'est pas simple ...  mais c'est passionnant !


amicalement
Marc DUMONAL   indicatif F6HQP    radioamateur et alpiniste

#17 03-01-2009 16:51:15

Re: frequences radio en montagne

Bonjour,

Je vous rassure tout de suite, je ne risque pas de confondre CB et radioamateurisme, ne serait-ce que du fait que je n'ai pas abordé le sujet de la bande 27 MHz, mais celui d'autres bandes...

Pratiquant la radio depuis près d'un demi-siècle, je connais bien les fréquences, et leurs attributions officielles... Sans oublier une ancienne activité d'électronicien...

Pour ce qui est de l'espacement en 12,5 kHz, je me permets de vous faire remarquer que vous n'avez aucune obligation d'être sur un canal en 12,5 kHz d'espacement, pourvu que vous respectiez les sous-bandes (CW, BLU, modes numériques, SSTV, etc.), et ne gêniez personne, sauf erreur de ma part...

En d'autre termes, si l'on a envie d'émettre sur 145,9645 MHz ou 145,965 (ou toute autre valeur accessible par le VFO de l'émetteur, suivant son pas d'accord minimal), on peut le faire (sous réserve d'utliser la bonne modulation pour cette sous-bande).

N.B. : Les valeurs citées, le sont à titre d'exemple, et on été choisies au hasard...

Je vous précise que vous n'émettez pas en FM, mais en NBFM, si l'on veut être très rigoureux sur le terme technique, pour ce type de modulation...

Pour ce qui est de la propriété des bandes VHF, je suis au regret de vous dire que les textes officiels n'en font pas une situation immuable, et vous avez déjà perdu des portions d'autres bandes, ou bien perdu votre statut d'utilisateur unique ou prioritaire (cf. le 432 MHz, par exemple), et à mon avis, ce n'est pas une exception, mais plutôt une amorce, avec le manque grandissant de fréquences libres, et les besoins grandissants de toujours plus de services, particulièrement en hyperfréquences...

Je ne dis pas, non plus que l'on a le droit d'entrer en bande radioamateurs (bien que de plus en plus d'intruders ne se gênent déjà pas pour le faire...), mais je dis simplement qu'une réforme du type de celle que je propose pourrait être utile à tout le monde, pour les raisons que j'expose...

Vous dites que les bandes VHF radioamateurs sont occupées, et elles le sont, mais elles sont aussi relativement peu fréquentées, par rapport à bien d'autres bandes, ce qui va finir par attirer l'intérêt d'autres utilisateurs potentiels, plus puissants que vous, et qui feront jouer l'intérêt collectif contre celui d'un nombre restreint de radioamateurs, et en diminution d'ailleurs constante (en France notamment, et souvent à l'étranger)...

Vous craignez que l'on vienne brouiller certaines de vos communications spécialisées (moon-bounce, meteor-scatter, etc.). Mais, cette fois encore je ne propose pas que l'on émette partout dans la bande des 50 MHz ou des 144 MHz, mais simplement que vous acceptiez de partager une ou une poignée de fréquences, que l'on pourrait mettre là où cela vous gênerait le moins...

Je regrette que votre position ne soit pas plus ouverte à certaines évolutions, juste proposées ici (et qui éviteraient peut-être certains des déboires futurs que je crains pour votre communauté, et que je viens de mentionner).

Je fais des suggestions, pas plus, je les argumente du mieux que je peux, et je suis rassuré de voir que F4 y est plus ouvert..., ce qui me laisse espérer.

Cordialement.

Dernière modification par polaire73 (03-01-2009 17:09:16)

#18 03-01-2009 17:04:54

Re: frequences radio en montagne

Bonsoir,

Puisque mon interlocuteur (DUMONALm) évoque brièvement la CB, dans son message, je profite de ce fait pour mentionner que cela ne peut pas être un moyen fiable de communication en montagne, même en vue directe, du fait des brouillages intenses et des usages dévoyés auquels on peut être exposé.

Pour mémoire, il y a aussi les petits T/W de type PMR, qui sont en vente et en usage libre, et dont la portée directe (à vue) peut atteindre une dizaine de kilomètres, tout au plus...

C'est utile pour communiquer dans un groupe ou entre groupes un peu éloignés, en montagne...

Mais, cette fois encore, il peut y avoir des brouillages, si trop de gens utilisent les huit canaux disponibles, dans une même zone...

Cordialement.

Dernière modification par polaire73 (03-01-2009 17:07:12)

#19 03-01-2009 23:32:11

DUMONALm
Invité
Courriel

Re: frequences radio en montagne

Bonsoir

polaire73 a écrit :

« Pratiquant la radio depuis près d'un demi-siècle, je connais bien les fréquences, et leurs attributions officielles»
excusez moi, mais il y avait des erreurs  importantes dans les deux bandes que vous citiez …

« Pour ce qui est de l'espacement en 12,5 kHz, je me permets de vous faire remarquer que vous n'avez aucune obligation d'être sur un canal en 12,5 kHz d'espacement, pourvu que vous respectiez les sous-bandes (CW, BLU, modes numériques, SSTV, etc.), et ne gêniez personne, sauf erreur de ma part... »

désolé, mais l'espacement minimum pour ne pas se gêner entre deux stations en FM(NBFM)  est de 12,5 Khz. Donc pour mettre le maximum de stations on les positionnent tous les 12,5kHz. C'est un peu comme un parking avec des places marquées au sol.
Donc dans la bande 2m  144-146 MHZ on peut mettre au maximum 2000/12,5=160 canaux en FM. On est quand même très loin des 1200 que vous estimiez au départ !
Quand on retire la portion satellite, la portion SSB, les fréquences de sorties des relais doublées par les fréquences d'entrées, les balises etc   vous verrez que c'est bien occupé. Et avec une VRAIE station radio et des antennes adaptées il y a du monde.


« simplement que vous acceptiez de partager une ou une poignée de fréquences, que l'on pourrait mettre là où cela vous gênerait le moins... »  merci ,mais nous n'avons pas envie d'être gênés. On passe un examen pour cela et on paye une taxe tous les ans!
L'utilisation libre de fréquences radio amène inévitablement aux conséquences que vous évoquez dans votre dernier message ;  «  brouillages intenses et des usages dévoyés »   «  il peut y avoir des brouillages, si trop de gens utilisent les huit canaux disponibles »  ( nota : de 1 fréquence demandée on passe à 8 maintenant !)  

« Je regrette que votre position ne soit pas plus ouverte à certaines évolutions, juste proposées ici (et qui éviteraient peut-être certains des déboires futurs que je crains pour votre communauté, et que je viens de mentionner). »
Je vous remercie mais les radioamateurs n'ont pas besoin que l'on s'occupe de leurs affaires. L'année 2009 devrait être bien pour nous avec l'augmentation de la bande des 7MHz, le départ de réseaux de radiolocalisation sur 432 MHz, du plus sur 50MHz avec l'arrêt de certains relais TV, ...  

Relisez le dernier arrêté du service Amateur et amateur par satellite publié au JO en 2008. Un réseau de secours en montagne n'y a pas sa place. Tout comme les quelques intrudeurs que nous poussons (gentiments) hors de nos bandes.
Vous prenez comme exemple la fréquence secours du vol libre, utilisable sans licence, c'est parce qu'elle est hors bande amateur. C'est pour cela que l'administration l'a autorisée, car c'est conforme à la règlementation internationale.

La radio c'est pas simple ...  


Marc DUMONAL   F6HQP    radioamateur et alpiniste

#20 04-01-2009 16:09:48

Re: frequences radio en montagne

Bonjour,

Par souci d'exactitude, je reviens très rapidement sur votre réponse :

Pour ce qui est de 1200 canaux, je me permets de vous faire remarquer que j'avais rectifié de moi-même, dès mon deuxième message, et bien avant que vous en parliez, en revenant (de moi-même) à 400 canaux, et je reconnais avoir là raisonné sur des canaux à 5 kHz de bande passante, ce qui est plus de l'AM que de la NBFM (NB : 12,5 kHz est l'excursion de fréquence maximale autorisée, mais pas celle obligatoirement nécessaire pour transmettre, je tiens à le souligner).

Pour les huits canaux, vous êtes distrait..., car il est clair, à la lecture du passage de mon texte mis en cause, que je parle des huit canaux de la bande PMR, qui n'a rien à voir avec la bande radioamateur 144/146, que je sache...

Nous pourrions peut-être en rester là, ce site n'étant pas celui du REF...

Vous illustrez une autre façon de voir les choses que F4 (par exemple), et si votre opinion est majoritaire, en effet, il va nous falloir chercher quelques fréquences libres ailleurs, de préférence en bande VHF basse (pour des raisons techniques qu'y n'ont pas leur place ici...).

Cordialement.

Dernière modification par polaire73 (04-01-2009 16:13:58)