Comment choisir sa corde ?

french
italiangermanenglishspanishcatalanbasque

La corde est le meilleur compagnon du grimpeur et de l'alpiniste. Encore faut-il qu'elle soit choisie avec soin, il y a tellement de modèles différents de corde que le choix n'est pas aisé. Mais ce serait trop facile de ne choisir qu'une corde, car pour celui qui veut grimper l'hiver en cascade, faire des grandes voies et de la couenne en été, le choix se complique, et il n'existe pas forcément une seule solution. Revue de détail.

Summary

Les différents types de cordeSummary

Il existe de nombreux types de corde, les cordes d'escalade n'étant qu'une infime partie de cette famille. Une corde destinée au canyoning n'aura pas les mêmes caractéristiques qu'une corde de travaux en hauteur ou d'escalade. Cet article ne parlera que des cordes dynamiques d'escalade et d'alpinisme.
Ces cordes possèdent une âme (l'intérieur de la corde) composée de multiple filaments en nylon assemblés de telle sorte qu'ils puissent s'allonger. Cette élongation va amortir la chute du grimpeur, tout en dispersant l'énergie du choc (il n'y a pas d'effet de yoyo comme avec un ressort ordinaire). L'âme est protégée par une gaine, un ensemble de fils colorés tressés solidement, l'épaisseur de la gaine jouant beaucoup sur la résistance de la corde (notamment au niveau des coupures sur arêtes vives, danger sérieux en escalade).

Parmi les cordes dynamiques d'escalade, on retrouve trois familles, avec des caractéristiques différentes : les cordes à simple, à double et jumelées. Depuis quelques années (Beal en 2006), il existe également des cordes multi-labels, homologuées dans plusieurs catégories et répondant donc à des cahiers des charges plus larges.

Voici les critères qui caractérisent une corde :

  • Son type : corde à simple, à double ou jumelée.
  • Son diamètre : de 7.7mm à 11mm.
  • Son poids au mètre : du simple au double suivant le type de corde (les plus légères font 37g/m, les plus lourdes dépassent les 75g/m).
  • Sa longueur au moment de l'achat. Attention : les cordes rétrécissant avec le temps, elles peuvent perde jusqu'à 10% de leur longueur.
  • Sa force de choc maximale : c'est la force qui est transmise au grimpeur, lors d'une chute en tête, d'une certaine hauteur et avec une certaine longueur de corde. Cette mesure, très théorique (car dans la réalité, les chocs sont également dispersés par l'assureur, le baudrier et d'autres facteurs), permet surtout de comparer les cordes d'une même catégorie entre elles.
  • Le nombre de chutes normées : reflète la solidité de la corde et sa résistance à des efforts importants. Il est décrit plus loin.

On retrouve sur les étiquettes aux extrémités de la corde, ses principales caractéristiques. Malheureusement, ce genre d'étiquette ayant tendance à tomber assez vite, il est judicieux de les enlever pour les garder à l'abris (le numéro de série de la corde ou son diamètre exacte sont des informations importantes) avant de les perdre aux pieds des falaises.

1342391792_445402846.jpgView picture information
L'étiquette en bout de corde indique le diamètre, le type de corde ainsi que sa longueur.


Le facteur de chute est le rapport entre la hauteur de chute et la longueur de corde disponible pour amortir la chute. Par exemple, une chute en étant 2m au dessus du relais, avec 2m de corde pour amortir, entrainera une chute de 4m, soit facteur de chute = 2. C'est le type de chute qu'il faut à tout prix éviter, le relais peut être fortement sollicité, la corde peut être abimée, et le choc sur le grimpeur et l'assureur très violent !!
La norme EN 892 qui permet l’homologation des cordes dynamiques prévoit des tests avec un facteur de chute de 1.77, avec un poids qui dépend du type de corde à homologuer : 80kg sur un brin pour les cordes à simple (la corde doit supporter 5 chutes successives), 80kg sur deux brins pour les cordes jumelées (12 chutes successives tenues au minimum), et enfin 55kg sur un brin pour les cordes à double (5 chutes successives tenues au minimum).
La force subie par le "cobaye" ne doit pas excéder 12kN (environ le poids exercé par 1,2 tonne tout de même) pour les cordes à simple et jumelée, et 8kN pour les cordes à double lors de la première chute.

1342391883_1725863171.jpgView picture information
Le facteur de chute en image. Proche de 2 (le maximum théorique) le choc est très violent.
1342394365_1802842188.jpgView picture information
En plaçant un point de renvoi, le facteur de chute baisse énormément.

Les cordes à simple

Symbolisées par un "1" sur l'étiquette d'extrémité, ces cordes sont les plus courantes en couenne ou en salle. Elles sont prévues pour assurer le grimpeur sur un seul brin, il ne faut surtout pas les utiliser sur deux brins pour grimper, sinon la force de choc pourrait vous briser le dos (élongation moindre de chaque brin, donc force de choc bien plus importante)! Pour les rappels, on pourra descendre sur les deux brins (la méthode la plus simple) ou alors utiliser des techniques réservées aux experts, par exemple : un brin de corde à simple pour descendre, et un brin de corde plus fine pour rappeler la corde. Ces techniques étant dangereuses, leur emploi est peu courant et à n'utiliser que dans certaines situations.
Les cordes à simple ont en général un poids compris entre 60 et 70g/m, et souvent un diamètre de 9.4 à 10.3mm, la tendance actuelle étant aux cordes de moins de 10mm.

Avantages

  • On ne grimpe que sur un brin, plus facile à gérer que deux.
  • Ces cordes sont les plus résistantes du fait de leur diamètre et de l'épaisseur de leur gaine.

Inconvénients

  • Plus de tirage qu'une corde à double clippée alternativement quand les points zigzaguent.
  • En cas de longs rappels, porter deux cordes à simple est très lourd, les méthodes alternatives avec un brin fin de rappel étant à réserver aux experts.
  • Pas de redondance des cordes (avec une corde à double, en cas de coupure d'un brin, le deuxième fonctionne toujours), en montagne où le risque lié aux arêtes vives est élevé, il faudra privilégier les cordes à double.

Les cordes à double

Appelées aussi rappel, les cordes à double ont comme symbole un "1/2" sur l'étiquette. Elles sont fines, entre 8 et 8.5mm le plus souvent, et légères, entre 40 et 50g/m par brin.
Elles sont utilisées par deux, ce qui permet de descendre les mêmes longueurs que celles montées, alors qu'avec une corde à simple, on pourra descendre moins de 25m avec une corde de 50m. Elles sont en général d'une couleur différente pour chaque brin, pour faciliter le clippage en dédiant une couleur pour un côté et pour savoir de quel côté est le nœud pour rappeler la corde. On les utilise en assurant sur les deux brins, mais il est possible de ne clipper qu'un brin dans chaque point, pour réduire la force de choc sur une chute (les cordes à simple ont une force de choc plus élevée) et pour limiter le tirage (voir illustration plus bas).
Les cordes à double offrent la possibilité de n'emporter qu'un brin en le doublant pour grimper, de sorte qu'on est toujours assuré sur deux brins. Cette technique est intéressante si on envisage par exemple une approche glaciaire avec quelques longueurs de rocher courtes, et des rappels courts. Avec une corde de 60m on pourra ainsi faire des longueurs de 25m sans problème.

Avantages

  • On descend les mêmes longueurs que celles que l'on a montées.
  • Poids plus faible qu'une corde à simple, car on a la possibilité de ne prendre qu'un brin de corde, doublé sur les passages dangereux.
  • Poids mieux réparti si on prend deux brins, chacun porte le sien.
  • Redondance des brins, en cas de coupure d'un brin l'autre est toujours là.
  • On peut grimper en flèche (un leader et deux seconds, le leader s'encordant sur les deux brins) très facilement. Avec une corde à simple cela devient très dur dans une voie sinueuse.

Inconvénients

  • Pas du tout pratique en couenne.
  • Coût plus élevé si utilisé comme une corde a simple: une corde à double est composée de deux brins, et chaque brins a sensiblement le même cout qu'un brin de même taille a simple.
  • Plus lourd si utilisé comme une corde à simple, on est à environ 90g/m pour les deux brins.
1342391979_1511472743.jpgView picture information
La corde à double permet de séparer les deux brins, de réduire ainsi le tirage et de limiter la force de choc sur les points.

Les cordes jumelées

Symbolisées par un "8" couché sur l'étiquette, elles sont plutôt rares en escalade et course rocheuse mais plus courante en glace. Elles ont un diamètre de 7.7 à 8mm, et un poids qui peut descendre à 37g/m par brin ! Elles sont par contre très courantes en tant que corde de randonnée, où on les trouve en longueur de 20, 30 ou 40m. Pour grimper, on ne les utilise que doublées, il est interdit de ne clipper qu'un brin. Il n'y a qu'en randonnée glaciaire ou en tant que main courante que l'on peut se permettre de les utiliser non doublées.
Il faut bien comprendre qu'une corde jumelée n'est qu'une corde à double, avec l'avantage d'un poids légèrement plus faible, mais avec des restrictions d'usage qui font qu'aujourd'hui, très peu de gens achètent ce genre de corde pour l'alpinisme.

Avantages

  • Encore plus légères que les cordes à double.
  • Possibilité de grimper des passages exposés mais en doublant impérativement la corde.

Inconvénients

  • Force de choc équivalente à une corde à simple.
  • Cordes très fines, donc relativement fragile.
  • Obligation de clipper les deux brins, il est donc interdit d'assurer deux seconds en flèche.
  • Prise en main peu évidente à cause du diamètre très fin.
1342391935_1245900355.jpgView picture information
Voici le principal inconvénient des cordes jumelées : l'obligation de clipper les deux brins, d'où un tirage plus élevé.

Les cordes multi-label

Voici une nouvelle tendance, initiée par Beal en 2006, qui consiste à concevoir une corde capable de passer les homologations des cordes à double, à simple et jumelées. Le principal objectif est d'obtenir une corde, fine et suffisamment amortissante pour être capable d'amortir une chute sur deux brins comme une corde à double, et d'être en même temps aussi solide qu'une corde à simple sur un seul brin. La Joker en 9.1mm est l'ainée de la famille, et aujourd'hui Cousin Trestec (Simond, Millet), Mammut et Sterling Rope proposent la leur. Ce type de corde combine les avantages d'une corde à simple et d'une corde à double, mais cumule aussi leurs inconvénients ! Ces cordes multi-label, de 8.9 à 9.1mm de diamètre, pèsent environ 54g/m. On a ainsi une corde 600 ou 700g plus légère qu'une corde à simple pour un brin de 50m.

Avantages

  • Possibilité de grimper sur un seul brin.
  • Plus solide que 1 brin à double sur arête tranchante.
  • Poids très faible pour une corde à simple.

Inconvénients

  • Plus lourd qu'une corde à double.
  • Plus fragile et s'usant plus vite qu'une corde à simple du fait du diamètre faible.
  • Assurage sur un brin plus dur à contrôler.


Pour utiliser ce genre de corde, il faut bien réfléchir à ses besoins, et choisir en connaissance de cause. On pourra conseiller ces cordes aux grimpeurs de haut niveau désirant faire des voies longues sans être pénalisé par un fort tirage (une corde fine engendrera moins de tirage), et également aux alpinistes dans les courses où l'usage d'une corde à simple légère est intéressant, par exemple en course de neige facile ou course en rocher sans risque de coupure pour la corde.

Les options que l'on retrouve sur les cordes.Summary

De nombreuses cordes possèdent des traitements spécifiques qui visent à améliorer leurs performances.

Traitement Dry

Ce type de traitement, obtenu par polymérisation d'un produit hydrophobe sur les fils, empêche l'eau de pénétrer dans la corde et rend sa surface plus lisse. L'eau pourrait dégrader la solidité de la corde, l'alourdir, rendre le fonctionnement moins fluide ou même, en utilisation sur neige et glace, durcir le cœur de la corde. Ce type de traitement prolonge également la durée de vie de la corde en empêchant la poussière de pénétrer la corde, et lui donne une grande fluidité. Méfiance sur corde neuve, les traitements dry rendent la corde glissante. La durée de vie de ces traitements dépend du fabricant, qui va traiter l'ensemble de la corde ou seulement l'extérieur, mais également de l'utilisation de la corde : les frottements sur rocher dégradent assez vite le film protecteur.

Marquage

Le marquage de milieu de corde est une option intéressante, et presque indispensable pour la sécurité des grimpeurs et pour gagner du temps sur les manips de corde. C'est le genre de détail à recommander fortement. Si la corde en est dépourvue, Beal propose un stylo marqueur spécial, qui ne dégradera pas la corde et permettra de rajouter ce marquage.

Changement de motif

Le changement de motif sur la corde est une option loin d'être indispensable, sauf sur les cordes à double évidemment (celles qui sont achetées non coupées) où il est préférable d'avoir deux brins différents. Sur une corde à simple l'intérêt est limité du moment qu'il y a un marquage au milieu de corde.

Attention cependant: la longueur des brins peut varier avec le temps (en fait, un peu rétrécir). Il est donc important de considérer le milieu comme une indication et non comme le vrai milieu (point important surtout en cas de rappel un peu juste)

Certains constructeurs proposent également des tressages spécifiques, pour l'âme ou la gaine, qui augmentent la durée de vie ou la fluidité de la corde. La corde conserve ainsi une forme plus constante, et s'use moins vite tout en gardant sa fluidité d'origine. Ce type de tressage ne se retrouvera pas forcément sur les cordes d'entrée de gamme.

Durée de vie d'une corde.Summary

Les durées de vie maximales indiquées par les fabricants sont variables, mais il faudra respecter leurs préconisations et pas celles d'un autre fabricant. Certains d'entre eux annoncent que l'on peut garder une corde dans son emballage, dans de très bonnes conditions, à l'abri de la chaleur, de l'humidité et du soleil, pendant 5 ans avant sa première utilisation. Il est ensuite possible d'utiliser cette corde pendant au maximum 10 ans du moment qu'elle est à nouveau stockée dans de bonnes conditions. La durée de vie de la corde est donc : durée de stockage + durée d'utilisation = durée de vie, avec un maximum de 5 + 10 = 15 ans, dans les conditions idéales. Bien sûr, ces valeurs diffèrent d'un fabricant à un autre, c'est pour cette raison qu'il faut absolument conserver la notice de sa corde.
Un des ennemis de la corde est le soleil, les UV dégradant inexorablement le nylon constituant la corde. Une corde mouillée ne doit jamais être stockée tel quelle, l'humidité dégrade également la corde. Il conviendra de la faire sécher loin d'une source de chaleur et à l’abri du soleil. Les produits chimiques ne doivent jamais être en contact avec la corde, plusieurs cas de cordes rompues seraient dus à un contact avec de l'acide de batterie ou des produits ménagers.  
Il est important de vérifier régulièrement sa corde, à chaque nouvelle journée de grimpe. Une hernie dans la corde, la gaine abimée ou une tache de produit chimique et votre vie peut être en danger. Il convient donc de ramener sa corde abimée chez un professionnel pour examen, et de supprimer la partie abimée ou de réformer complètement la corde selon les dégâts. De même, les fabricants conseillent de mettre au rebut une corde ayant subi un choc très important, proche de facteur 2 (choc heureusement très rare).

Comment faire durer sa corde plus longtemps ?Summary

On l'a vu, une corde d'escalade reste un produit fragile, qui peut très bien être abîmée dès la première utilisation, simplement par le frottement contre une arête tranchante. Il existe quelques moyens de préserver sa corde, et ainsi d'en profiter plus longtemps :

  • Pour une utilisation en couenne, inutile de lover la corde à chaque utilisation. Un sac à corde ou au pire un sac en toile type Ikea, permettront de ranger la corde en vrac, évitant le vrillage de la corde qu'on peut rencontrer sur une corde lovée. On attachera le brin du dessous toujours du même côté, avant de ranger la corde pour avoir toujours le brin du dessus en premier et éviter les nœuds.
  • Il est important de faire sécher la corde après chaque utilisation humide, de préférence à l'air libre mais à l'abris du soleil et d'une source de chaleur, avant de la ranger.
  • Le sable, en pénétrant dans les fils de la corde, va accélérer son usure et l'usure du reste du matériel. Dans la mesure du possible il ne faut pas poser directement une corde au sol, mais utiliser une bâche.
  • Une corde se lave si elle est gorgée de poussière, pour préserver sa durée de vie. Attention le séchage pourra demander plusieurs jours ! Le plus simple est de faire tremper la corde dans de l'eau tiède avec un savon non agressif type savon de Marseille ou produit spécifique corde, et de donner un petit coup de brosse douce.
  • Pour une utilisation en couenne, il sera judicieux d'alterner l'extrémité sur laquelle le grimpeur s'encorde, ceci afin d'éviter d'user un côté plus que l'autre.
  • Les frottements avec les arêtes vives étant le principal danger, pensez à en préserver la corde, en rallongeant un point par exemple.
  • Évitez de marcher sur la corde, surtout avec des crampons.
  • Ne jamais faire un rappel sur une plaquette sans maillon rapide, cela cisaille l'âme de la corde sans que cela soit visible.
  • Évitez au maximum le frottement de deux parties de corde l'une sur l'autre, cela a pour effet de découper la corde ! Une moulinette posée sur un anneau de corde sans maillon rapide sera inévitablement coupée par les frottements !

Quel corde recommander pour quel usage ?Summary

Pour la couenne

On utilisera bien entendu une corde à simple, d'une longueur en général de 70 ou 80m pour pouvoir grimper partout. Pour un usage spécifique (par exemple en salle ou si vous grimpez toujours sur la même falaise) on pourra acheter une corde au mètre, et prendre par exemple seulement 40m si la falaise habituelle ne fait que 15m. C'est plus économique et plus pratique pour ranger la corde. On conseille parfois de prendre une corde de 80m même si 70m suffirait. Cela offre la possibilité de raccourcir la corde aux extrémités une fois celles-ci usées (c'est là que la corde s'use le plus), mais encombre le sac à corde, rend toutes les manips plus longues à chaque fois, et coûte plus cher qu'un brin de 70m. L'intérêt n'est donc pas flagrant, le reste de la corde s'usant aussi, surtout sur rocher abrasif.
La tendance étant à la corde fine, il n'est pas rare de trouver des cordes de couenne de 9.4 ou 9.5mm, mais l'assurage demande alors une grande vigilance, et l'usure est plus rapide (tous les assureurs n'acceptant pas les petits diamètres, il est important de vérifier la compatibilité des deux !).
Une corde de 9.7 à 10.2mm conviendra bien.

Exemples

  • Millet Cobalt 10mm, corde assez fine qui offre un maniement fluide sans être trop fine, compatible avec la plupart des assureurs mécaniques.
  • Edelweiss Rocklite, 9.8mm testée ici, budget très serré pour cette corde assez fine et fluide. Elle ne possède pas les options de ses ainées mais son prix fera oublier le reste.
  • Beal Diablo unicore 9.8 et 10.2mm, une très grande fluidité pour ces cordes haut de gamme, sorties en 2011 et qui font sensation.
  • Edelrid Cobra 10.3mm, pas très chère et suffisamment solide, un bon investissement pour débuter correctement.

Pour la grande voie et l'alpinisme rocheux

La corde à double est intéressante car elle offre une plus grande sécurité, permet de faire des rappels longs et évite les gros chocs sur les points d'assurage. La longueur standard est 50m. Certains prennent 60m. Mais, le tirage est, souvent, trop important en rocher pour pouvoir utiliser pleinement et régulièrement les 60m.
La corde se rétrécissant avec le temps, et les extrémités s'usant, l'option 60m n'est pas à écarter d'office.

Exemples

  • Sterling Rope Duetto, une référence en longévité, diamètre idéal, très bonne prise en main car le grain de la corde n'est pas trop lisse.
  • Edelweiss Oxygen II, 8.2mm, traitement hydrofuge, bonne solidité de gaine, un produit intéressant.
  • Beal Cobra II 8.6mm, solidité, force de choc basse, Dry cover ou Golden dry.

Pour la cascade

La corde à double est l'option classique avec des brins traités en profondeur contre l'eau. La résistance à l'abrasion est moins importante, mais la force de choc doit être la plus basse possible. La longueur standard est 60m.

Exemples

  • Beal Iceline 8.1mm, traitement Dry, gaine très lisse pour réduire le tirage, force de choc la plus basse du marché,  l'une des plus légère. C'est un classique en cascade.
  • Sterling Rope Duetto 8.4mm, également très à l'aise en cascade, sa prise en main est plus facile du fait de son épaisseur supérieur.
  • Mammut Phoenix 8mm, traitement teflon pour préserver la corde, le fabricant suisse jouit d'une très bonne réputation.
  • Edelweiss Oxygen II 8.2mm, bonne prise en main, traitement Dry, bonne résistance de gaine.
  • Millet Alpinelite 7.9mm, une corde à double ultra-légère (41g/m) et ultra-fine, à réserver à la cascade.

Pour la randonnée glaciaireSans passage technique ou risque de chute verticale

On peut utiliser :

  • Une corde dite de "rando". Ces cordes sont parfois constitués de 1 brin de de corde jumelés d'un diamètre supérieur ou égal à 8mm (Edelweiss Discover rando 8mm ou Béal Rando 8mm). Mais attention, toutes les cordes jumelés ne peuvent pas être utilisé avec un seul brin en randonné glaciaire.
  • Un brin de corde à double (utilisée non doublée sur glacier).
  • Une corde multi-label, fine et légère pour ne pas encombrer le sac pendant l'approche. Une corde à simple peut bien entendu être utilisé, en offrant une meilleure prise en main, facilitant les mouflages, et une meilleure compatibilité avec les autobloquants mécaniques qui n'acceptent pas tous les cordes de 8mm.

Le traitement Dry est intéressant car la corde frotte dans la neige toute la journée. Pour la longueur, 30m suffisent à deux, mais seront trop juste pour 3 personnes. Un brin de corde de 50m sera plus polyvalent et offrira une réserve de corde pour les mouflages si nécessaire.

Exemples

  • Corde de rando : Millet Trek hydro ou Coussin Trestec Corde de Rando, Edelweiss Discover rando 8mm ou Béal Rando 8mm.
  • Corde à double : Beal Iceline 8.1mm, légère pour une corde à double et fluide.
  • Corde multi-label : Beal Joker 9.1mm, grande polyvalence.

Pour les courses sans risque pour la cordeCourses de neige faciles et course d'arête

Un brin de corde à simple suffira, s'il n'y a pas de longs rappels. Le traitement dry est important pour la neige. Pour ce type de course, une corde multi-label peut être intéressante, très légère et homologuée pour être utilisée sur un brin. On progressera le plus souvent corde tendu sur ce genre de course, la longueur de corde n'est donc pas déterminante, 40 ou 50m suffiront si les rappels ne sont pas très longs.

Exemples

  • Edelweiss Riglos 10.2mm, gaine résistante, traitement Dry, corde simple et solide.
  • Beal Joker 9.1mm, très légère pour une corde à simple, c'est l'ainée des cordes multi-label, une valeur sûre utilisée par de nombreux guides.
  • Millet Absolute Pro, 9mm, bonne résistance à l'usure malgré son faible diamètre, 54g/m, une multi-label qui concurrence sérieusement la Joker.

Pour conclureSummary

Les possibilités sont si nombreuses, que rares sont les grimpeurs à avoir une seule corde. Si on fait de la couenne au printemps, de la grande voie en été et de la cascade en hiver, l'investissement risque d'être lourd. Les solutions : partager les frais avec son compagnon de cordée habituel, choisir avec soin le matériel nécessaire, et surtout ne pas tomber dans le piège de la corde d'occasion ! Pas de soucis évidemment si la corde est encore emballée, mais autrement, une corde d'occasion est fortement déconseillé, il est parfois impossible de savoir comment a été utilisée une corde, le risque est bien grand pour faire une faible économie.
Il faut se dire également que posséder plusieurs cordes est un investissement lourd au départ, mais qui n'est pas perdu : chaque corde vieillira moins vite, il n'y a donc pas de perte. De plus avoir une corde adaptée à chaque pratique est un réel plaisir (gain de temps, d'agrément, de poids, d’efficacité en général) et l’investissement de départ vite oublié.
La consultation des topos est importante avant chaque course, inutile d'emmener un rappel de 2X60m si une corde à simple de 40m suffit.

  • Document type:
    article
  • Categories:
    gear and techniques
  • Activities:
  • Article type:
    collaborative article

Click on thumbnail's top-right corner to see the picture's page, or its top-left corner to display the picture in its original size.

The text in this page is available under a Creative Commons CC-by-sa license.
The images associated to this page are available under the license specified in the original document of each image.
Version #21, date 3 September 2013